L’IBU Cup dans les starting blocks

BIATHLON – Si les sélections norvégiennes de Sjusjoen ont donné un avant-goût de l’hiver avec la présence d’une bonne partie des meilleurs biathlètes mondiaux, les choses sérieuses commencent réellement ce jeudi avec les premières courses du circuit IBU Cup.

 

Le circuit international B débute en effet en Norvège ce jeudi avec le premier sprint de la saison dans la station de Sjusjoen située à une vingtaine de kilomètres à l’est de Lillehammer. Dotée d’un réseau de pistes de ski de fond de plus de 350 kilomètres, Sjusjoen accueillera pour la première fois le circuit IBU Cup. L’équipe de France sera emmené par 11 athlètes (5 garçons et 6 filles) pour tenter d’aller décrocher le dernier ticket disponible pour l’ouverture de la coupe du monde d’Oestersund (Suède).

Côté féminin, les Russes, qui avaient placé quatre athlètes dans les cinq premières du classement général l’hiver dernier seront certainement à nouveau redoutables de densité et d’efficacité. Face à elles, les Allemandes avec les sœurs Horchler (Karolin et Nadine , respectivement 3e et 7e l’an dernier), Anika Knoll et la jeunesse incarnée par Anna Weidel et Vanessa Voigt, pourraient faire merveille. Les Norvégiennes sont en pleine reconstruction (l’hiver dernier la première Norvégienne Thekla Brun-Lie pointait à la 24e place du général) et 2017 / 2018 sera peut-être encore une année compliquée pour les scandinaves. Pour la France, nous retrouverons Enora Latuillière (6e l’hiver dernier) qui tentera de retrouver une place en coupe du monde après son retour de blessure.

Julia Simon, vainqueur en IBU Cup la saison dernière et qui est montée deux fois à l’étage supérieur espère bien aussi décrocher son ticket pour l’élite. Tout comme Coline Varcin, Chloé Chevalier, Léna Arnaud ou encore Estelle Mougel qui avait remporté le chrono de sélection à Prémanon il y a quelques jours.

Tarje Boe en face B

Côté masculin, la Norvège fera confiance à Erlend Bjoentegaard, impressionnant vainqueur de la mass start du “seasonstart” devant Johannes Boe et Martin Fourcade. Malgré de très bons résultats ce week-end, le Norvégien de 27 ans n’a pas suffisamment convaincu le staff pour monter en coupe du monde. Fredrik Gjesbaak, Vetle Sjastad Christiansen tous deux dans le top dix du général la saison dernière seront également de la partie, tout comme Tarje Boe qui participera aux sprints avant de rejoindre la coupe du monde à Oestersund. Le champion du monde junior de l’individuel Sindre Pettersen sera également à surveiller. Pour la Russie il sera tout simplement très dur de faire aussi bien que la saison dernière même si le sulfureux Alexander Loginov devrait être aligné plus souvent en coupe du monde, tout comme son dauphin Alexei Volkov.  Quant à l’Allemagne, elle tentera de retrouver des couleurs après une saison 2016 / 2017 passée dans l’anonymat.

Pour la France, en l’absence d’Aristide Bègue qui se remet de sa blessure à la cheville, on retrouvera le duo Antonin Guigonnat, Emilien Jacquelin auteurs d’un bel hiver. Clément Dumont a gagné sa place en se montrant à son avantage lors des étapes du Biathlon summer tour et le Chamoniard entend bien faire un retour réussi après presqu’une saison et demi à soigner son dos. Le dauphinois Mathieu Legrand tentera aussi de sécuriser sa place sur le circuit B dans ce collectif de qualité. Enfin, Fabien Claude devra confirmer son statut de sixième homme au sein du groupe coupe du monde et cette confirmation passera obligatoirement par de très bons résultats à Sjusjoen.

 

Le programme

  • Jeudi 23 : sprint Hommes 10h  et sprint Dames 13h
  • Samedi 25 : sprint Hommes 10h  et sprint Dames 13h
  • Dimanche 26 : relais simple mixte 10h et relais mixte 12h30

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.