Lillehammer : Koudelka face au vent

Pour la dernière compétition du week-end, Roman Koudelka a été le plus fort face au vent. 

 

La compétition de saut s’annonçait rude cet après-midi sur le tremplin de Lillehammer. Brouillard et vent se sont joints à la partie pour rendre le show encore plus beau… Ou plus long. En effet, l’attente a été longue pour les sauteurs en début de compétition à cause de mauvaises conditions climatiques. La première manche fut d’ailleurs si compliquée que Walter Hofer et ses acolytes de la FIS décidèrent de ne pas en faire une deuxième.

 

L’objectif aujourd’hui n’était donc pas de battre un Schlierenzauer détenteur de 53 victoires mais plutôt un vent malicieux tantôt de dos, tantôt de face et qui en fit voir de belles aux hommes volants. Et à ce petit jeu, Roman Koudelka s’en sort bien avec un saut à 140m lui permettant d’engranger 153.9 points.

De quoi finir en tête après la première manche devant Peter Prevc et Michael Hayboëck, auteurs de sauts à 139m et 141,5m. Mais si les distances ne sont pas si différentes, les compensations si. Elles permettent d’ailleurs à Koudelka de mener ses dauphins de 10 points à l’issue du premier saut.

Mais très vite, l’annonce tombe : la manche finale est annulée et le sauteur Tchèque comptabilise ainsi sa seconde victoire sur le circuit mondial après Klingenthal le 23 novembre dernier. Il prend aussi le maillot jaune de leader du général au Suisse Simon Ammann, arrivé 5ème avec un saut à 142m mais désavantagé sur les compensations par un vent de face. Koudelka confirme ainsi son regain de forme et passe du statut d’outsider à celui d’homme à battre en ce début de saison.

Le top 10 est occupé ensuite par Severin Freund 4ème, Anders Fannemel 6ème, Anders Bardal 7ème, Markus Einsenbichler 8ème, Marinus Kraus 9ème et Lauri Asikainen 10ème.

Un bon jour donc pour l’équipe allemande bien représentée dans le haut du classement face à une ancienne Autriche reine en perte de vitesse puisqu’un seul représentant de la Wunder Team est présent dans le top 10 en la personne de Michael Hayboëck au 3ème rang.

En revanche, le bilan Norvégien à domicile est mitigé. Si Anders Fannemel et Anders Bardal se classent correctement, le reste de l’équipe qualifiée est loin avec une 23ème position pour Rune Velta, une 36ème pour le petit nouveau Joachim Hauer, une 39ème pour Andreas Stjernen et enfin une 42ème pour Tom Hilde.

Quant aux Français, Vincent Descombes-Sevoie et Ronan Lamy-Chappuis n’ont pu se qualifier pour la compétition, une petite déception pour une équipe bleue qui reprenait des couleurs depuis le début de l’hiver.

 

Prochain rendez-vous : Nizhny-Tagil en Russie le week-end prochain.


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.