Lillehammer : la Norvège sans partage

SKI DE FOND – La Norvège a aisément remporté le relais de Lillehammer. Elle occupe même toutes les places du podium. La France a fini à la 7e place, la Suisse 8e.

A lire la start-list du relais 4 x 7,5 km de Lillehammer, l’équipe 1 de la Norvège composée de Niklas Dyrhaug, Hans Christer Holund, Martin Johnsrud Sundby et Petter Northug Jr apparaissait comme la grande favorite, surtout si l’on se réfère au classement final du skiathlon de la veille. Les Français avaient, eux, engagé les fondeurs médaillés aux derniers championnats du monde de Falun : Jean-Marc Gaillard, Maurice Manificat, éblouissant hier, Robin Duvillard et Adrien Backscheider. Jonas Baumann, Dario Cologna, Toni Livers et Curdin Perl défendaient les couleurs de la Suisse. Bref, il y avait du beau monde. Et l’histoire n’était pas écrite.

Après 5 km de course, trois Norvégiens — dont Niklas Dyrhaug pour qui cela semblait facile — menaient la course, devant l’Italie représentée par le fougueux sprinter Federico Pellegrino, et la Russie de Stanislav Volzhentsev. Jean-Marc Gaillard skiait avec le classiqueur helvète, à 9 secondes de la tête. Au moment de passer le relais à Maurice Manificat, le retard était de 30 secondes.

Au début du skating, les Américains (Erik Bjornsen) et les Suédois (Simon Andersson) passaient devant les deux équipes russes. Roland Clara allait avoir fort à faire s’il voulait maintenir l’Italie en troisième position. Robin Duvillard pouvait, lui, encore prétendre à un top 5.

Pour la Norvège, c’était ensuite au tour de Sundby de jouer pour l’équipe I. Il n’était pas seul, puisque l’équipe II de Sjur Roethe et l’équipe III de Simen Andreas Sveen étaient encore présentes. C’était sans compter le Russe Alexander Legkov qui allait remonter le train, et mettre dehors Roethe en petite forme. Les Etats-Unis ne faiblissaient pas, 5e après 20 km. Dans un second groupe, le fondeur de Villard-de-Lans effectuait un dernier tour plus difficile.

 

La remontée de Backscheider

A l’entrée en piste des derniers relayeurs, Norvège I et Norvège II semblaient maintenant assurées de monter sur le podium. Russie I, Norvège II et, un peu plus loin, Etats-Unis bataillaient pour la troisième place. Le passif d’Adrien Backscheider atteignait 1 minutes 17. Mais le Vosgien a du caractère. Il est passé à l’attaque et son audace a payé. Il a réussi à aller chercher la 7e place.

 

 

Devant, Petter Northug Jr se dirigeait seul vers la ligne d’arrivée, suivi par un Finn Haagen Krogh très solide. En effet, celui-ci allait réduire l’écart à 2,7 secondes. Derrière, l’explication a été sévère entre Andrey Larkov et Anders Gloeesen. Mais le Russe n’a pas pu tenir. La Norvège allait dès lors assurer le triplé.

 


Télécharger (PDF, 305KB)

 

L’album

 

Photos : Vianney Thibaut/Agence Zoom


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.