Loïs Habert tire sa révérence

Loïs Habert met fin à sa carrière, comme nous le disions ici ce week-end. Voici le message qu’il a posté sur son site :

Capture-d-ecran-2012-03-19-a-14.16.19.png

 

Rien à dire car en fait, j’aurais aimé que ça continue, faire encore le plus d’années possible, me lever le matin avec comme ferme objectif d’aller plus vite et de tirer mieux le soir, faire des sacrifices, douter puis réussir, et continuer longtemps à vivre les grands moments qui font la vie de sportif. Mais voilà, pour supporter ces sacrifices, il faut que ça marche, tout le temps, où même seulement une fois de temps en temps et pour ma part, ça fait un fait un bon moment que ça n’a pas marché justement !


L’hiver a été franchement dur, avec rien à me mettre sous la dent. J’ai attaqué la saison avec le meilleur niveau de ski de ma carrière, mais un tir très moyen. Au fil des courses, mon niveau a ski a baissé, et mon tir n’est jamais venu. A chaque trêve, j’ai tenté de tout reprendre, changer d’approche, réfléchir à de nouvelles solutions, mais rien ne changeait, le navire coulait doucement mais sûrement…  Arrivé mi-février, je ne voulais plus mettre un dossard, car j’avais la sensation d’être arrivé à un quota max de défaites et de ne pas pouvoir en supporter une de plus. Cette sensation pas franchement agréable m’a suivi pendant un bon mois, et même si tout ça est loin aujourd’hui, ça m’a laissé quelques traces. Tout ça pour dire qu’il est l’heure pour moi d’aller faire autre chose.

Je pourrais continuer encore une année, reprendre l’entraînement hors structure fédérale comme je l’ai fait il y a deux ans, où j’avais d’ailleurs réalisé ma meilleure saison. J’ai les infrastructures, et l’entourage pour y arriver. Mais cette saison m’a fait profondément douter, et à présent ma tête veut passer à  autre chose. 

Je ne partirai pas amer, loin de là. Ces 12 années de sport de haut niveau m’ont appris énormément de choses, m’ont permis de rencontrer des gens fabuleux, et surtout de lutter de toutes mes forces pour un projet. Cette hargne, j’en mettrai autant dans toutes les choses que j’entreprendrai, et même peut être encore plus pour être sûr de réussir. Les projets, ce n’est pas ce qui manque dans ma tête, le tout sera de les prendre dans le bon sens pour ne pas s’emmêler. Une nouvelle vie s’offre à moi, et rien que de l’écrire, ça me donne envie…

Je ne remercierai jamais assez les gens qui m’ont permis de vivre ces instants. Je ne les citerai pas ici car ils sont bien trop nombreux, et que même si internet est un truc formidable, il ne permet pas de transmettre l’intensité des remerciements que ces personnes méritent. 

Le biathlon français va bien en ce moment, et vu l’âge des athlètes, ça risque de durer. 

Je leur souhaite le meilleur.


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade