Ludwig Ehrhart : « Pourquoi je mets fin à ma carrière de biathlète »

Capture-d-ecran-2012-05-05-a-19.55.47.png

 

Victorieux d’une manche d’IBU Cup la saison dernière à Canmore (Canada), Ludwig Ehrhart (Haute-Moselle SN) avait conservé sa place en équipe B pour la saison 2012-2013. Il a décidé qu’il en serait autrement. Il a annoncé qu’il prenait sa retraite. 

Pour quelles raisons met-il fin à sa carrière de biathlète de haut niveau ? Pourquoi cette annonce si inattendue ? Quels faits l’ont mené à ce revirement ? Il répond en exclusivité pour Nordic Magazine. 

Capture-d-ecran-2012-05-06-a-06.32.54.png

 

Pour quelles raisons avez-vous décidé de mettre un terme à votre carrière sportive ?

Depuis déjà deux ans, je m’étais fixé comme objectif de monter dans le groupe A en entraînement, cela n’a pas été le cas. Je pense que j’ai réalisé quelques résultats mais cela n’a pas suffi. 

 

Cette décision s’est-elle imposée brutalement ou est-elle la suite logique à une longue réflexion ?

Le métier de kinésithérapeute m’a toujours attiré. En biathlon jusqu’à l’année dernière, j’ai atteint les objectifs que je m’étais fixés, puis en ce début de saison suite à ma non-sélection au IBU Cup, j’ai réfléchi à beaucoup de choses ; j’en ai conclu qu’il ne serait peut-être jamais possible pour moi de vivre du ski et afin d’assurer mon avenir professionnel, je me suis décidé de préparer un dossier auprès de la FFS pour rentrer en école de kinésithérapeute.

 

Pourtant, vous veniez d’être reconduit pour la troisième année consécutive en équipe de France B.

Tout à fait mais j’ai appris fin avril que j’avais été accepté dans une école. Je m’étais dit en septembre que si j’étais pris en groupe d’entrainement A, peu importe je continuais le biathlon. Or, ce n’est pas le cas ; j’allais encore m’entraîner avec les plus jeunes, ce qui je pense pour moi n’est pas la solution pour atteindre le meilleur niveau. Les années passent vite et je préfère donc maintenant me consacrer à mon avenir professionnel.

Capture-d-ecran-2012-05-06-a-06.33.49.png

 

Evoquons votre carrière de biathlète de haut niveau : quel est votre meilleur souvenir ?

Je garde un très bon souvenir de toutes ces années au sein de l’équipe de France.  Mon meilleur souvenir est ma première médaille au championnat du monde jeunes. Les autres comptent également mais celle-ci a été mon premier pas sur la plus haute marche.

 

 

 

 

Et le pire ?

Capture-d-ecran-2012-05-06-a-06.34.52.pngLe pire a été ma non-sélection l’année dernière en groupe d’entraînement A, suivi quelques mois plus tard de ma non-sélection pour les premières  IBU Cup de la saison. Ce fut pour moi des moments très difficiles à comprendre et à accepter certains choix qui ne dépendaient pas de moi.

 

Quel est désormais l’avenir de Ludwig Ehrhart ?

Je vais passer trois ans à me consacrer à mes études et j’espère obtenir mon diplôme. Pour la suite, l’avenir me le dira. Pour ce qui est du sport, il est sûr que je ne pourrai jamais m’en passer. Je désire en profiter pour tester d’autres sports mais je ne pense pas souhaiter revenir à un haut niveau.

 

 

Photos : Jean-Yves Begon