Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Que puis-je faire pour vous ?

03.12.2017, Oestersund, Sweden, (SWE): Martin Fourcade (FRA) - IBU world cup biathlon, pursuit men, Oestersund (SWE). www.nordicfocus.com. © Tumashov/NordicFocus. Every downloaded picture is fee-liable.

Martin Fourcade : «Johannes Boe sera mon plus grand rival»

BIATHLON – Depuis Östersund, Martin Fourcade fait le point sur ce premier week-end de coupe du monde à l’issue duquel, après trois podiums en autant de courses, il repart avec le maillot jaune de leader du général.

 

  • Martin Fourcade, d’abord un mot sur ce premier succès en coupe du monde cet hiver. Soulagé ?

Oui c’est vraiment une super chose de gagner ici aujourd’hui. En dépit de mon bon week-end, j’avais à coeur de m’imposer comme je l’ai fait depuis six années. Si je repartais sans victoire, on allait m’en parler. C’est une vraie satisfaction après ma deuxième place hier. J’ai pensé à cette situation aujourd’hui. Ça m’a aidé pour aller chercher cette victoire.

  • Y a-t-il eu de petits doutes avant cette poursuite ?

Non, j’avais juste envie de remporter une victoire, d’aborder la suite de la saison en ayant déjà gagné cet hiver et suis donc capable de le refaire.

  • Comment avez-vous vécu ce premier tir debout qui fait finalement la grosse différence sur cette course ?

Je suis arrivé avec quelques mètres d’avance et suis resté vraiment concentré sur ma course. Les conditions de vent n’étaient vraiment pas faciles mais j’avais une très grosse envie de bien faire, d’aller chercher ce plein au debout.

Johannes Boe devant Jean-Guillaume Béatrix.

 

  • Psychologiquement, c’était important de bien figurer sur cette confrontation directe ?

C’était important de bien figurer après la course d’hier pour emmagasiner de la confiance pour la suite.

 

J’ai montré qu’il faudrait compter avec moi cet hiver

 

  • Quel bilan dressez-vous d’Östersund avec trois podiums en trois courses dont une victoire ?

Le bilan comptable est excellent. Ensuite, j’ai envie d’aller encore plus vite sur les skis car j’en suis capable. Je n’ai pas montré mon meilleur niveau. En termes de lucidité de course et de fiabilité au pas de tir, je suis très content de mon week-end. J’ai montré qu’il faudrait compter avec moi cet hiver.

  • Vous repartez d’Östersund avec le maillot jaune. Quelle importance y accordez-vous ?

Oui, je l’ai perdu une journée mais je n’ai pas comme objectif de le garder toute l’année. Mon objectif, c’est vraiment les Jeux olympiques. Du coup, je suis peut-être plus détaché par rapport au dossard jaune que les autres années. C’est de toute façon une super chose de l’avoir, de voir Quentin en deuxième place du général et que Justine prenne aussi le dossard chez les dames. C’est sans doute un record sur la coupe du monde. On va partager et savourer ce bon moment ce soir en étant humbles et conscients que nos objectifs sont devant et pas derrière nous.

  • Etonné de la densité sur ce début d’hiver ?

Oui, mais honnêtement, je pensais que cette poursuite serait plus difficile à gagner. Mais en effet, il y a beaucoup d’athlètes qui sont capables de jouer la victoire. Ce sera une saison extrêmement relevée car olympique. Il ne faut pas s’attendre à des cadeaux de la part de mes adversaires, on ne leur en fera pas non plus.

 

L'article continue sous la publicité
pub

Quentin Fillon-Maillet est un athlète qui a énormément de talent

 

  • Comment envisagez-vous de gérer cette saison olympique ?

On a vu que sur ce week-end, il n’y pas de gestion à avoir. Les meilleurs mondiaux sont déjà aux avant-postes. Ce qui est certain, c’est que je garde au fond de moi en permanence l’idée que l’objectif, c’est les Jeux. Et que malgré les victoires ou les résultats, il faut continuer à bien travailler, à bien vivre ensemble dans l’équipe. Je me suis aussi habitué au statut de leader à défendre ; il m’apporte de la force et de la confiance.

  • Quel athlète vous a le plus impressionné ce week-end ?

L’athlète le plus impressionnant a été Johannes Boe. Il a été très rapide sur les skis et malgré quelques petites faiblesses au niveau du tir, il sera mon plus grand rival sur la coupe du monde cet hiver.

  • Un mot sur l’ouverture de saison de Quentin Fillon-Maillet, votre dauphin au classement général ?

Je suis très heureux pour lui. Malgré le fait qu’il n’était pas dans une grande forme ces derniers jours, il a réussi à élever son niveau et signer deux podiums. C’est assez impressionnant. C’est un athlète qui a énormément de talent et de mérite. Il fait les choses bien. Je me réjouis pour lui après avoir réalisé un week-end d’aussi haut niveau.

 

Photos : NordicFocus

L'article continue sous la publicité
pub
Cliquez pour commenter cet article

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski nordique, saut à ski, Vu de Norge, Norvège, Biathlon, Ski de fond, Combiné nordique
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine, vol à ski
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

A LIRE AUSSI

Biathlon

Lou Jeanmonnot, 22 ans, va découvrir la coupe du monde de biathlon en ce début de mois de mars sur les pistes de Nove...

Biathlon

Dans un long entretien accordé à Nordic Magazine, Stéphane Bouthiaux, le directeur du biathlon et du ski de fond à la Fédération française de...

Biathlon

Stina Nilsson a montré de belles choses le week-end dernier lors de l'IBU Cup de Brezno-Osrblie, en Slovaquie. Mais ses résultats ne lui ouvrent...

Ski nordique

Alors que les biathlètes seniors sont au repos après la fin des championnats du monde de Pokljuka, les nordiques débutent leur grand-messe planétaire à...

Biathlon

BIATHLON - Après les 57es championnats du monde de biathlon de Pokljuka (Slovénie), et alors que les biathlètes se reposent avant la ligne droite...

Vu de Norge

CHRONIQUE – Avec Vu de Norge et nulle part ailleurs, retrouvez toute l’actualité nordique norvégienne.

Ski de fond

SKI DE FOND - À 34 ans, Maurice Manificat va disputer ses septièmes championnats du monde, en quête d'une quatrième médaille, mais surtout de...

Ski de fond

Des températures élevées, une piste difficile : les épreuves de distance nécessiteront de la part des skieurs de l'engagement et de l'attention.