Manque de neige : les équipes changent leur programme

Le manque de neige en Scandinavie perturbe le programme préparé par le staff français pour terminer l’entraînement de ses équipes. Des plans B ont été mis en place.

Les biathlètes ont pris la direction de Vassieux-en-Vercors. A 5 min du village, le stade de biathlon Raphaël Poirée à Vassieux-en-Vercors abrite une piste de 20 km de ski nordique et un pas de tir permettant de s’initier au biathlon (concernant Raphaël Poirée, il quitte le staff norvégien, indique le site de Ski Chrono, pour se consacrer à son projet d’hôtel, dans la région de Bergen).

Les Français se rendront ensuite à Östersund, en Suède, plus tôt que prévu.

Les combinés, eux, séjournent trois jours en Suisse à Einsiedeln. Il n’y a pas de neige, mais un tremplin qui permet de sauter… en été. Le stage à Bessans est annulé. Ensuite, le 18 novembre, départ pour Kuusamo.

Les fondeurs, enfin, ont pris un autre chemin que Beitostolen. ils ont opté pour Bruksvallarna en Suède. « Nous voilà à Bruskvallarna au centre-ouest de la Suède, près de la frontière norvégienne. C’est la première fois que je viens là, le paysage est… dépaysant. Le père de Robin [Duvillard] est là, comme à Tignes, pour nous cuisiner de bon grand plats ! ça compense la situtation. Ce matin première séance en ski-roue sur les routes vallonées », raconte Maurice Manificat.

Le ski alpin n’échappe pas à la douceur : les premiers slaloms de la saison prévus le 12 (dames) et 13 novembre (messieurs) à Levi, en Laponie, ont été annulés faute de neige en Finlande.

Côté Suisse, les fondeurs vont prolonger leur entraînement sur sol helvétique, où la piste de fond de Davos (enneigée durant l’automne) leur offre d’excellentes conditions d’entraînement ou en Italie dans le Schnalstal.