Marie Dorin : déjà huit mois de grossesse

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,

Huit mois de grossesse pour la biathlète médaillée de bronze des Jeux de Vancouver qui poursuit son entraînement. L’Equipe s’est intéressé à ce cas… majuscule.

 

Dimanche matin, nos confrères de L’Equipe ont eu l’heureuse idée de consacrer un article à la future maman Marie Dorin-Habert. Ils ont retrouvé la médaillée de bronze des Jeux de Vancouver à Corrençon-en-Vercors. La jeune femme n’a pas joué les spectatrices lors du stage de ses confrères. C’est que la biathlète n’est pas confinée à la maison : « J’en avais discuté avec Liv Grete Poirée, explique-t-elle dans le quotidien sportif. C’est elle qui m’a dit qu’on pouvait continuer à s’entraîner sans risque en étant enceinte. Par exemple, je n’ai pas le droit de dépasser un certain rythme cardiaque et je ne fais pas de musculation lourde, que de la légère. En fait, c’est plutôt de l’entretien. Et je ne sais pas si ça va marcher. »

Bref, Marie Dorin-Habert joue la prudence, sans pour autant rester inactive. Hors de question par exemple de circuler sur les routes en ski-roues par exemple. Au stand de tir, par contre, rien n’a changé à condition de rester debout. Pour le couché, le bébé a dit niet.

 

Beau ventre rond

Celui-ci doit arriver dans quelques jours. Ce qui remplit de joie bien du monde dans son entourage, à commencer par Marie-Laure brunet (dont Nordic Magazine donnait des nouvelles ce matin) : « D’ici quelques semaines je serai « tata ». Enfin presque ! Et oui Marie (Dorin) nous révèlera bientôt l’identité du bébé qui reste planqué derrière ce beau ventre rond. Etre enceinte lui va bien, je l’ai trouvée resplendissante ! »

Marie Dorin-Habert devrait effectuer son retour en équipe de France « mi janvier si tout va bien », annonce son entraîneur Julien Robert dans L’Equipe. Ou en février, si l’on en croit le médecin du team tricolore. Il faudra alors à M. et Mme Habert [monsieur entraîne les espoirs]  s’organiser pour que le nouveau né soit pris en charge. Maman, belle-maman et autres membres de la famille sont d’ores et déjà mobilisés.

 

Marie Dorin et Loïs Habert.

Marie Dorin et Loïs Habert.

 

Konthiolathi en ligne de mire

Quant à savoir quelle sera la suite de la carrière de la championne, il est trop tôt pour se prononcer. L’Equipe rappelle juste que plusieurs biathlètes sont revenues « au plus haut niveau après avoir eu un enfant. » Pour Julien Robert, le premier objectif de Marie Dorin-Habert doit être les championnats du monde de Konthiolathi du 5 au 15 mars. Entre-temps, un bel événement bouleversera son foyer, le plus beau qui puisse être. De quoi lui souhaiter le meilleur, à elle, Loïs et le petit bébé dont on se fait déjà la joie d’annoncer sa venue.

En attendant, la future maman a mis au point plusieurs techniques bien à elle pour accélérer la naissance de son bébé, comme elle l’explique sur son site Internet : « Je monte à cheval, au trot, je fais de la corde à sauter, je fais le grand écart facial, je mets du chocolat dans ma culotte pour l’attirer dehors (si c’est une fille et qu’elle a hérité de mes défauts, elle y sera sensible, j’en suis sûre…) , si le chocolat ne marche pas, j’en déduis que c’est un garçon et alors je mettrais du saucisson et du fromage pour plus de succès. Chacun sa méthode. »

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.