Marie Dorin-Habert : “C’est juste incroyable”

Elle est entrée dans l’histoire du biathlon par la grande porte. Double championne du monde de sprint et de poursuite, Marie Dorin-Habert a réalisé ce qu’aucune biathlète tricolore n’avait réussi à faire. La Dauphinoise, déjà parée d’argent avec le relais mixte, ne disputera pas l’individuel, préférant logiquement se préserver en vue du relais dames et de la mass-start dimanche. La biathlète des Sept Laux revient sur son week-end incroyable à travers un texte intime et décalé publié ce lundi sur son site internet :

 

“Il y a des moments où le tapis se déroule tout seul. Depuis un an pile, le chemin s’ouvre sous mes pas quelque soit la direction folle que ma tête têtue décide de prendre.

Tout n’est pas si facile bien entendu mais n’empêche. Depuis deux jours le tapis s’élargit et se déroule plus doucement, ou bien plus vite je ne sais pas trop. Le temps n’en fait qu’à sa tête lui aussi, traînant en longueur pendant l’échauffement, accélérant à son gré durant la course ou dans le rire d’Adèle, pour de nouveau stagner voir reculer ??

La vie est folle et je fais partie des chanceuses alors j’en profite, consciente que les choses ont une suite et que le temps file à toute vitesse même si il essaie de camoufler sa course.

Aujourd’hui cependant je prends une journée pour moi. Pour réfléchir et me regarder dans un miroir.

C’est qui cette nana qui m’observe d’un oeil suspicieux ? De l’or autour du cou, un bébé dans les bras, différente et pourtant toujours le rouge aux joues et l’air naïf dans ses yeux ronds. Elle a l’air de rien comme ça, mais dans le fond elle pétille et frétille, comme un poisson pris au filet d’un grand engrenage, celui de la réussite, celui qui excite !! Et pourtant, elle sait que le temps file et emporte avec lui les étoiles du passé.

Elle décide quand même que ça lui plait d’être éphémère !! C’est beau les libellules non ?! Et par dessus tout elle pense que ces deux journées de folies lui appartiendront à jamais, alors elle grave au fil doré ces souvenirs avant de les ranger tous emmêlés dans une boîte qu’Adèle retrouvera peut être un jour pleine de poussière.

La maternité m’aurait-elle fait changer ? C’est la grande question à laquelle je m’efforce de répondre durant ces deux derniers jours. Et à laquelle je n’ai pas forcément de réponse. Oui, sans doute. Non, pas tellement.

En tout cas j’espère que le tapis n’a pas finit sa route il qu’il va encore me précéder un peu, sa couleur rouge teintée d’or, qui prend pour finir la forme d’un drapeau, celui de la France qu’on agite dans une dernière ligne droite……

Merci pour tous les messages d’encouragements, c’est juste incroyable !”


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.