Marie Dorin-Habert : « J’espère ne pas être en forme trop tôt »

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,

 Elle rentre de son périple dans le haut-Doubs avec deux nouvelles médailles nationales dans la poche, l’or de la poursuite, l’argent sur le sprint, sans compter les deux breloques de bronze glanées par son mari Loïs… Marie Dorin-Habert dresse un bilan positif des championnats de France de biathlon d’été sur son site : « Pour moi les courses sont très satisfaisantes, rassurantes au niveau du tir puisque je fais une pénalité sur le sprint et une également sur la poursuite. J’ai l’impression d’avoir progressé sur ma vitesse de tir, et j’espère que cet hiver confirmera tout cela…. avec le plein des cibles bien entendu ! »
Mais la championne, par ailleurs étudiante en biologie, ne se trompe pas de saison ni d’objectif. Son ambition se tourne naturellement vers l’hiver : « Au niveau du physique, je ne sais pas trop quoi dire car même si les temps de skis sont bons, cela reste du ski à roulettes au mois de septembre et il y a parfois de drôles de surprises lorsque l’on rechausse les skis l’hiver venu. J’espère ne pas être en forme trop tôt. Pour les résultats, je prends la deuxième place sur le sprint derrière Sophie et je gagne la poursuite le jour suivant grâce à un bon tir. C’est cool. Grâce aux paniers garnis, j’ai de quoi me nourrir de saucisses et de pâté le reste du mois c’est cool aussi ! Comme je n’avais jamais été championne de France senior, c’est une première ! J’espère que cet hiver me sacrera championne de quelque chose ? (pas des nulles évidement ! ni des nouilles, ni des lentes, ni des mauvaises tireuses etc… que championne de trucs bien comme, par exemple du monde, de sprint ou le sacre absolu : de mass start !).
Allez, fini de rêver ! Il reste deux mois de travail sérieux avant de voir de quoi on est capable….»
Elle est déjà, dans le coeur de ses supporters, championne de la bonne humeur.