Marie Dorin-Habert très pessimiste pour la suite de sa saison

Et si c’était déjà la fin de la saison de Marie Dorin-Habert ? La leader de l’équipe de France de biathlon vient d’apprendre que sa blessure à la cheville qu’elle croyait d’abord bénigne est plus grave que prévu.

 

C’est la veille de la première coupe du monde de l’hiver, à Östersund, en Suède, que la Dauphinoise s’est méchamment tordu la cheville. Alitée pendant plusieurs jours, Marie Dorin-Habert a recommencé à marcher doucement ce début de semaine après avoir suivi à la télé les exploits des copains sur les pistes suédoises.

 

De un… à trois mois d’arrêt total

 

Mais hier, le couperet est tombé : aussi violent qu’inattendu dans sa gravité. « L’entorse est finalement grave avec une rupture totale du ligament qui maintient le tibias et le péroné ensemble et des ruptures partielles d’autres ligaments : bref, j’ai tout pété BOOM », écrit-elle sur son site, le moral dans les chaussettes. Avant d’annoncer la couleur en termes de repos forcé : « Dans les cas les plus graves, c’est trois mois de repos. Mais c’est également possible qu’en un mois, je sois de nouveau sur le skis (…). L’agent Habert se retire du circuit. Interdite de mission, elle ausculte son lit. »

 

En attendant d’en savoir plus, la numéro 4 mondiale de l’hiver passé va regarder les épreuves d’Hochfilzen et du Grand Bornand à la télé : « Pour les Jeux, c’est difficile de se prononcer à l’avance mais il est possible que je les regarde à la télé… »

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.