Marie-Laure Brunet met un terme à sa saison

Après son malaise vagal survenu lors du relais dames des Jeux olympiques, Marie-Laure Brunet a décidé de mettre un terme prématuré à sa saison. La biathlète n’ira pas donc pas sur les dernières coupes du monde de Pokljuka, Kontiolathi et Oslo. Rentrée chez elle dans les Pyrénées, elle va maintenant se reposer. C’est la seconde fois en trois saisons qu’elle interrompt son hiver prématurément.

Marie-Laure Brunet qui venait à Sochi pour chercher de nouvelles breloques olympiques après ses deux médailles de Vancouver a vécu ses Jeux comme un chemin de croix. Elle revient avec émotion sur son parcours (son site Internet) :

J’ai vécu la joie procurée par les résultats de l’équipe de France Olympique. Je garde notamment en tête les belles médailles de Martin et Jean-Guy, deux amis qui se partagent le podium ou la médaille tant méritée des fondeurs. J’ étais trop heureuse pour cette belle équipe. Ils m’ont mis la larme à l’œil. Je suis heureuse, aussi, pour tous les autres médaillés. Nous savons ce que représente ce bout de métal… La concrétisation d’un rêve, l’aboutissement de nombreuses années de travail, de recherche, d’abnégation. Il y a eu des moments de tristesse, notamment avec les blessés, qui n’ont même pas eu le temps d’enfiler le dossard. Je pense à Brice, Guilbault… à tous les autres…

Et puis, il y a eu mes courses qui ont été des épreuves difficiles. Ce sont des expériences douloureuses et pesantes mais qui m’apportent déjà dans la construction de mon avenir.Je ne reviendrai pas sur leur déroulement. Vous connaissez le résultat, vous avez vu les images. J’étais ambitieuse mais je n’ai pas réussi à mettre en œuvre ce que je souhaitais.

Après mon malaise, j’ai reçu autant de messages que si j’avais décroché la médaille. J’ai été très touchée par tous ces mots de réconfort.  Se sentir soutenue depuis toujours dans les bons et les moins bons moments est importants. Mes coéquipières, mes copines, plutôt, ces sacrées nanas, ne m’ont jamais lâchée durant toute la saison. C’est inscrit au fond de mon cœur.Pour toutes ces émotions vécues ces dernières semaines, je réalise à quel point ce sport fait partie de moi et combien il me pousse chaque jour à devenir meilleure !

Merci à vous tous pour m’avoir encouragé, soutenu de près ou de   loin.

A bientôt

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.