Martin Fourcade champion olympique, Jean-Guillaume Béatrix en bronze !

Sochi_Biathlon

 

A l’issue d’une fabuleuse poursuite, Martin Fourcade s’est emparé du titre olympique tandis que Jean-Guillaume Béatrix a décroché la médaille de bronze. Un doublé fantastique ! Revivez la course comme si vous y étiez…

Il a la pression mais il aime ça. 6e du sprint à seulement 12 secondes du vainqueur et septuple champion olympique Ole Einar Bjoerndalen, Martin Fourcade porte les espoirs de tous les supporters du biathlon tricolore. Mais il n’est pas le seul à rêver d’or et de podium. Sur cette épreuve, le Russe Anton Shipulin, 4e, est parfaitement placé tandis que le grand rival de Fourcade sur la coupe du monde, Emil Hegle Svendsen partira d’un peu plus loin mais avec une grosse motivation pour accrocher la médaille. Côté français, Jean-Guillaume Béatrix apparaît comme un outsider de premier choix…

Prudents dans la première boucle de cette confrontation directe, Bjoerndalen se présente en compagnie d’une dizaine de biathlètes face aux cibles pour le premier couché. Le champion olympique, ultra offensif, blanchit les cinq cibles en un temps record, imité par le Russe Shipulin porté par son public, Martin Fourcade, Emil Svendsen ou encore Jean-Guillaume Béatrix qui figure alors dans le second groupe.

Le second passage face aux cibles sourit au surprenant Canadien Le Guellec, à l’Autrichien Landertinger, au Tchèque Soukup (médaillé de bronze au sprint) et à Martin Fourcade qui prend son temps pour signer le 5/5. Un peu gourmand, OEB sort sa dernière balle… tandis que Béatrix continue sa remontée.

 

 Fourcade vers l’or, Béatrix en quête du bronze

 

Très présent sur la piste, Martin Fourcade creuse l’écart sur Bjoerndalen… mais commet une erreur, tout comme le Norvégien, Shipulin et Béatrix. En tête après ce troisième tour, le Catalan est poursuivi par Landertinger et le trio Schempp, Moravec et Eder.

Jean-Guillaume Béatrix signe une course fabuleuse !

Jean-Guillaume Béatrix signe une course fabuleuse !

Arrive le dernier tir. Martin Fourcade, comme souvent cette saison, se présente seule face aux cinq dernières cibles le séparant de la médaille d’or olympique : la seule qui manque à son palmarès astronomique.

Une, deux, trois, quatre et cinq ! Les voilà tombées !

Martin Fourcade se retourne vers le stade et Siegfried Mazet en faisant un signe rageur. Il sait qu’il a course gagnée sauf incident. Derrière lui, Moravec et… Jean-Guillaume Béatrix qui signe une fantastique remontée.

 

 

Le classement de la poursuite

Photo Agence Zoom –

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.