Martin Fourcade : « J’ai donné mon maximum »

BIATHLON – Martin Fourcade a signé un sixième podium en autant de course individuelle. Mais aujourd’hui, c’est un autre Français qui a signé la performance du jour avec sa troisième place.

La réaction des tricolores au micro de L’Equipe :

Simon Desthieux

C’est une course qui fait plaisir, je courais après mon tir depuis un moment. Je me suis fait plaisir et c’est grâce à ça que j’ai réussi aujourd’hui. Il y avait une super ambiance. J’ai fait l’effort dès le début et un peu subi dans le dernier tour mais le public m’a bien aidé.

Jean-Guillaume Béatrix

Sur ce premier tir couché, j’ai pris beaucoup de plaisir avec le bruit de la foule. Quant au debout, j’avais bien commencé le debout mais j’ai mal fini. Je m’en veux autant que j’ai pris du plaisir…

Antonin Guigonnat

Je ne sais pas quoi dire, je suis parti à fond sur des niveaux que je connais en IBU cup. Il y avait des endroits difficiles à skier sur la piste, les pointages étaient bons dès le début. J’ai réussi à être calme. Il y a tellement de bruit que je ne m’entendais pas respirer. Il ne pouvait pas m’arriver grand chose à part tomber ! J’ai pu passer les virages sans me crisper. Je n’en reviens pas… Tarjei Boe m’a montré qu’après sa victoire en IBU, on pouvait ensuite gagner en coupe du monde.

Martin Fourcade

Le couché a été compliqué, j’ai ressenti de la tension, ce fut une approche particulière pour moi. Je suis content de m’en être sorti, ensuite j’ai tenu à poser mon tir debout. Je savais que Johannes avait 10 sec d’avance après le couché. Je savais qu’il fallait le sans-faute pour le podium. Je suis très content de ma course, j’ai donné le maximum. Johannes est le meilleur en ce moment. Il va falloir profiter du repos de Noël pour revenir en forme. Je sens que je dois être raisonnable sur les skis alors que Johannes lui ne l’est pas. Il reste deux chances pour chercher la victoire mais je suis très content de la course en espérant faire mieux ce week-end.

Antonin Guigonnat

Je ne sais pas quoi dire, je suis parti à fond sur des niveaux que je connais. Il y a des endroits difficiles à skier sur la piste, les pointages étaient bons dès le début. J’ai réussi à être calme. Il y a tellement de bruit que je m’entendais pas respirer. Il ne pouvait pas m’arriver grand chose à part tomber ! J’ai pu passer les virages sans me crisper. Je n’en reviens pas… Tarjei Boe m’a montré qu’après sa victoire en IBU, il pouvait gagner en coupe du monde.

 

Photo : NordicFocus

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.