Martin Fourcade : « pour le fond, je suis prêt à faire une impasse en biathlon »

Dans les Pyrénées, Martin Fourcade est chez lui. Et chez lui, le journal régional, c’est L’Indépendant. Hier, le biathlète a accordé une interview à nos confrères. Morceaux choisis.

Martin Fourcade JulboBilan. « J’avais toujours dit qu’un titre de champion du monde me suffirait. Rien que cette année, j’en ai eu 3, donc pourquoi pas davantage. »

Les objectifs. « Je me suis remis des objectifs très élevés. En partant sur un cycle de deux ans jusqu’aux Jeux. C’est vrai que j’ai gagné tout ce qu’il y avait à gagner en biathlon à part les JO, j’ambitionne de continuer ma razzia de médailles aux Championnats du monde qui auront lieu à Nove Mesto en République tchèque. »

Ski de fond. « Mon autre objectif, c’est les Mondiaux de ski de fond, en février 2013, où je vais essayer d’être sélectionné afin de continuer à progresser. »

JO de Sotchi. « C’est une compétition qui m’a toujours fait rêver. Cet été, j’irai à Londres durant deux jours pour supporter les athlètes français (dont son ami Camille Lacourt lors du relais du 4x100m 4 nages. Il assistera aussi à la finale du 100 m d’athlétisme, ndlr). On ira à Sotchi cet hiver pour disputer notre épreuve pré-olympique. On commence à mettre en place une stratégie pour progresser et arriver aux JO avec la position de favori. C’est un statut que j’aime bien car cela reste le chemin le plus sûr pour gagner la médaille. »

Entraînement. « Je fais du haut niveau depuis 10 ans. L’hygiène d’un sportif de haut niveau, c’est juste une habitude à prendre. Aujourd’hui, je ne vois plus cela comme un sacrifice mais comme un choix de vie. »

L’entretien dans sa globalité à retrouver en cliquant ici.