Martin Fourcade signe sa 26e victoire en coupe du monde, Jean-Guillaume Béatrix 4e

Malgré une erreur au tir, Martin Fourcade a survolé le sprint d’Östersund. Il s’impose pour la 26e fois de sa carrière devant le Suédois Lindstrœm et Tim Burke. Les Français ont assuré avec la superbe 4e place de Jean-Guillaume Béatrix et l’énorme performance du jeune Baptiste Jouty, 12e devant Simon Desthieux 17e.  Alexis Boeuf  est 33e et c’est une 35e place pour Simon Fourcade.

 

Le contexte

Après l’individuel, place au premier sprint de l’hiver en version coupe du monde cet après-midi sur la piste d’Östersund. Martin Fourcade, comme l’an passé, y arrive avec le maillot jaune de leader mondial sur le dos après sa démonstration dans l’individuel. Son meilleur ennemi Emil Hegle Svendsen, seulement 18e du 20 km, aura à coeur de remettre les pendules à l’heure tout comme ses compatriotes. Contrairement aux Norvégiens, les Autrichiens sont en forme : Eder et Mesotitch viennent de signer un joli podium. Côté tricolore, les biathlètes ont plutôt bien entamé la saison mercredi. Ils ont une carte à jouer sur ce 10 km.

 

La course

Ils sont 104 biathlètes au départ de ce sprint hommes de 10 km avec les principaux favoris regroupés dans les 60 premiers dossards. Dont le légendaire Ole Einar Bjoerndalen (dossard 3) qui entame sa dernière saison en coupe du monde, à bientôt 40 ans. Le Norvégien est d’ailleurs la première référence après son sans-faute sur le tir coucher. Avant d’être délogé par son compatriote Emil Svendsen (5/5) plus rapide sur la neige “brassante” suédoise.

L’Autrichien Simon Eder signe le premier 10/10 et s’empare du leadership après le tir debout, jusqu’alors occupé par Bjoerndalen (8/10). Svendsen ne fait pas mieux avec deux erreurs. Autre Norvégien engagé Tarjei Boe manque deux cibles au coucher et perd tout espoir de victoire.

Simon Deshieux, rapide sur le skis, sort deux balles sur son premier tir tandis que Jean-Guillaume Béatrix signe un bon 9/10 et s’empare de la première place provisoire. Martin Fourcade, temps de référence sur les skis, prend son temps pour blanchir ses cinq premières cibles et ressort avec 3 sec d’avance au premier intermédiaire.

Son grand frère Simon l’imite, confirmant les bonnes dispositions des Français sur cette épreuve.

Plus rapide que Svendsen sur la deuxième boucle, Jean-Guillaume Béatrix signe le nouveau temps de référence tandis que l’Américain Tim Burke signe un 10/10, dans les temps du Français : il signe la meilleure perf provisoire.

Martin Fourcade se présente au debout : il sort une balle mais conserve plus de 10 sec d’avance sur ses poursuivants ! Simon Desthieux se rattrape bien sur son second tir, alors que Simon Fourcade sort deux balles… Le Suédois Lindstrœm (10/10) surprend en devançant Martin Fourcade au deuxième intermédiaire. Mais il perdra son avance dans les derniers hectomètres de la piste. Alexis Bœuf, rapide sur les skis mais malhabile carabine en main (8/10), avait le podium en ligne de mire…

 

L’enseignement du jour

Les Français ont des moteurs sous les skis : que ce soit Jean-Guillaume Béatrix (4e temps), Martin Fourcade (1er temps), Simon Desthieux ou Alexis Bœuf, les bleus ont envoyé du lourd sur la piste. A commencer bien sûr par le patron du biathlon mondial Martin Fourcade qui signe une deuxième victoire consécutive et pleine de panache. Les Norvégiens déçoivent toujours face aux cibles, tout comme les Russes qui doivent encore régler la mire.

Demain pour la poursuite, Simon Desthieux, 17e, Jean-Guillaume Béatrix 4e et Martin Fourcade seront dans le coup. Les six Français seront au départ puisque le jeune Baptiste Jouty a marqué ses premiers points en coupe du monde grâce à un 10/10 et une superbe 12e place : tout simplement énorme…

Le résultat du sprint est ICI.

 

Photo Agence Zoom –

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.