Martin Fourcade : un biathlète à la une

Biathlon, Ski nordique, JO, Pyeongchang 2018, sport, ski, Jo 2018, Hiver, Jeux olympiques, Jo d’hiver, Montagne, Nordic mag, une,
Rollerski, trail, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues

BIATHLON – Avant d’annoncer sa retraite, Martin Fourcade qui fait ce matin la une du quotidien L’Equipe a appelé ses proches. « Je l’ai trouvé serein, tranquille, lucide », témoigne son frère Brice, dans le quotidien L’Indépendant.

 

« Je pars serein ». Samedi matin, c’est le visage souriant que Martin Fourcade apparaît à la Une de L’Equipe. Le quintuple champion olympique, sept fois vainqueur de la coupe du monde, treize fois champion du monde, a décidé de raccrocher la carabine alors qu’il doit, ce samedi, disputer la dernière course de la saison. Une poursuite compliquée qui peut l’emmener, à Kontiolahti, au sommet de son sport une nouvelle fois.

– Pourquoi avez-vous décidé d’arrêter ?

– Je sens au plus profond de moi que c’est le bon moment pour le faire. Je suis en paix avec cette décision, répond le biathlète français dans un long entretien.

Dans les colonnes du journal, comme la veille à la télévision, il confie que le ciel s’est éclairci le jour du relais d’Antholz, après la victoire de l’équipe de France. Il se remémore ses larmes. « J’ai compris que c’était le signal, qu’il fallait que je passe à autre chose. »

« Je trouve cette décision magnifique ! De pouvoir sortir au sommet, ça arrive pour tellement peu de gens, tellement peu souvent », réagit Jean-Claude Killy, triple champion olympique de ski alpin dans le quotidien sportif.

 

Tony Estanguet : « Je l’ai félicité »

Vendredi, Martin Fourcade a prévenu sa famille, ses proches, ses amis et quelques médias. Il a notamment appelé Tony Estanguet, le patron des JO de Paris 2024, dans l’après-midi. « Je l’ai félicité, je ne pouvais que le féliciter », déclare le triple champion olympique dans Le Parisien – Aujourd’hui en France. Et d’ajouter : « Ce n’est pas une décision facile, c’est une partie de nous qu’on tue (…) ».

Plus tôt dans la journée, Marcel Fourcade, occupé à petit-déjeuner en lisant L’Equipe, a aussi entendu son téléphone sonner. C’était son fils Martin. « J’ai compris avant qu’il n’ouvre la bouche », témoigne le papa dans L’Indépendant. Il ajoute : « C’était sa dernière saison pour plein de bonnes raisons ».

 

Brice Fourcade : « Je l’ai trouvé serein »

Simon, le frère aîné, a lui aussi parlé avec le quintuple champion olympique quelques heures avant que le communiqué ne soit publié. « Je suis très heureux qu’il prenne sa décision de cette manière. Il l’a prise tout seul, en son âme et conscience et en pesant le pour et le contre. »

Brice, le troisième homme de la fratrie, moniteur de ski à Font Romeu, a été prévenu à 18 heures. « Je l’ai trouvé serein, tranquille, lucide », dit-il, toujours dans le quotidien catalan.

 

A lire aussi :

 

Photo : Nordic Focus

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.