Martin Johnsrud Sundby n’en a pas fini avec son asthme

SKI DE FOND – Depuis le début de la saison, les résultats du fondeur norvégien ne sont pas à la hauteur de ses espérances.

 

Rien de grave. Martin Johnsrud Sundby profite de la pause qui a suivi la coupe du monde de Toblach pour passer des tests physiques et autres examens. A 33 ans, le Norvégien va bien, selon les premiers résultats communiqués à la presse ; la forme est là. Il n’empêche, le fondeur rencontre des problèmes respiratoires majeurs. L’athlète souffre d’asthme et de « détresses respiratoires » depuis qu’il est enfant.

En 2016, le Norvégien avait dépassé la dose limite de salbutamol, substance utilisée pour traiter cette maladie, qui se révèle être aussi un dopant. La faute avait été jugée « légère », car la prise de ventoline répondait à une « justification médicale ». Elle n’en avait pas moins été lourdement sanctionnée. Elle a privé le numéro un mondial d’alors de sa victoire au Tour de Ski en 2015 ainsi qu’à la coupe du monde 2014-2015.

A ce jour, Sundby est sélectionné pour le Tour de Ski qui doit débuter en Suisse le jeudi 30 décembre. D’ici là, il ne pourra toutefois pas «s’entraîner dur par temps froid ».

Depuis le début de l’hiver, le Scandinave a connu quelques semaines difficiles en coupe du monde. Numéro deux à Kuusamo et Lillehammer, il a reculé dans le classement à Davos il y a une dizaine de jours. Le week-end dernier à Toblach, il n’a pas pu monter dans le train conduit par son intrépide compatriote Klaebo.

Sundby doit poursuivre ses examens cette semaine à Oslo.

 

Photo : Modica/NordicFocus

 


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.