Mass-start de Khanty Mansiysk : Martin Fourcade en IMMENSE patron

En jaune du début à la fin de la saison de la coupe du monde, Martin Fourcade a signé une nouvelle victoire plein de panache, de puissance et de précision. Tout simplement énormissime.

 

Capture-d-ecran-2013-03-17-a-14.09.16.png

Martin Fourcade encore une fois phénoménal (Agence Zoom).

 

Comme ce matin pour la course dames, la neige tombait en abondance pour cette dernière confrontation de la saison : la mass-start de Kanthy-Mansiysk. En jeu : le dernier globe individuel à conquérir avec deux hommes capables de le décrocher, Martin Fourcade numéro un mondial et Andreas Birnbacher l’Allemand à une trentaine de points derrière lui. 

 

Pour cette ultime bagarre de l’année qui opposait les 30 meilleurs de la saison, on espérait forcément beaucoup des Français Simon et Martin Fourcade, auteurs d’un joli podium familial hier sur la poursuite, et de Jean-Guillaume Béatrix.

Avant le premier tir couché, Martin Fourcade posait une petite accélération pour s’installer tranquillement face aux cibles… et signer un 5/5 en compagnie de Shipulin, Burke, Beatrix, Moravec, Slesingr, Bjoerndalen ou Svendsen, alors que Simon commettait une erreur.

L’intouchable numéro un mondial de la saison accélérait dès le début de la seconde boucle, comme pour mieux montrer sa supériorité skis aux pieds. Il restait une trentaine de mètres devant le groupe de poursuivants emmené par le Tchèque Slesingr.

 

Le retour de Martin Fourcade sur les fuyards”

 

Tout en skiant à sa main, le Catalan mettait ses “chasseurs” en file indienne. Mais visitait l’anneau de pénalité tout comme Béatrix tandis que Simon Fourcade blanchissait toutes les cibles. Le groupe de tête emmené par Shipulin, Burke et Svendsen profitait de la dernière balle perdue du cadet de la famille Fourcade. 

A mi-course, la première place se trouvait à 18 sec des spatules du Français… qui revenait très vite sur le groupe de six fuyards. 24 sec derrière eux, Simon Fourcade emmenait l’important groupe des poursuivants.

Sur un pas de tir beaucoup plus soufflé qu’en début de course, le tir debout souriait à Shipulin (seul à 15/15) et Fourcade mais pénalisait Simon Fourcade (une faute) et Jean-Guillaume Béatrix (deux erreurs). 

 

Un dernier tour d’honneur avant une 24e victoire”

 

Les deux meneurs prenaient une avance grandissante avec 20 sec sur Moravec repris par la patrouille Garanichev et Eder. Fourcade prenait une petite avance sur le Russe en entrant dans le stand pour le dernier tir de sa saison de coupe du monde. 

En couchant les cinq cibles, Martin levait le bras, sûr de sa victoire d’autant que le Russe tournait, tout comme son compatriote Garanichev. Le Catalan de Font Romeu s’envolait vers son cinquième globe individuel après une saison astronomique !

 

La bagarre pour le podium faisait rage avec Landertinger qui attaquait avec Simon Fourcade dans ses basques… pendant que son frère brandissait le drapeau et saluait la foule. 

Mais Simon Fourcade, 6e, craquait dans les derniers mètres face à Landertinger, Svendsen et Eder. Jean-Guillaume Béatrix signait le 23e temps du jour.