Mathieu Legrand et Anaïs Chevalier, médailles de bronze à Brasko

Malgré les aléas du brouillard bulgare, les Salamandres avaient encore les crocs bien aiguisés dimanche : 2 médailles, 2 top 10 et 3 top 20. Sans oublier Quentin Fillon Maillet qui nous fait son Simon Fourcade en remontant de la 26e à la 5e place.


Capture-d-ecran-2013-02-25-a-07.50.45.png 

 

Quentin Fillon-Maillet fait parler la poudre

Brouillard omniprésent, plus ou moins dense selon les minutes, arrivant sans crier gare, repartant de même, telles étaient encore une fois les conditions sur le stade de Bansko hier. Mais la course a quand même pu se dérouler dans des conditions acceptables, car l’avantage, dans une poursuite, c’est qu’à quelques minutes près, tout le monde est logé à la même enseigne.

Parti avec le dossard n° 4 à 4 dixièmes de secondes du Russe Makhambetov, Mathieu Legrand n’a besoin que du début de la première boucle pour lui chiper sa place avant l’installation au premier tir. Le Dauphinois blanchit alors que son adversaire direct s’en va faire un tour sur l’anneau de pénalité. Mathieu s’installe alors en 3e position et ne semble pas du tout décidé à la lâcher. Avec un bon temps de ski et seulement 2 fautes, il ne laisse plus le Russe revenir. Devant, l’avion Tsvetkov et la fusée Loginov restent de toute façon intouchables. C’est donc une superbe médaille de bronze que décroche brillamment notre premier tricolore.

Parce qu’il y en a un deuxième qui a très faim aujourd’hui, c’est Quentin Fillon Maillet ! Sans doute quelque peu chagriné par les 2 minutes de pénalité écopées à cause de son étourderie de la veille, le Jurassien, qui tient une forme olympique sur les skis, a bien l’intention de faire un coup d’éclat sur cette nouvelle course. Mais il lui faut attendre de faire le plein au deuxième couché (il a pris un tour au premier) pour qu’il puisse faire une remontée significative : 15e. Et c’est là qu’il se met à faire parler la poudre (au propre comme au figuré) : il enclenche le turbo, ne sort plus aucune balle, et mange ses adversaires l’un après l’autre pour terminer à la 5e place ! Quand on sait qu’il est parti en 26e position et qu’il a encore pris 30 s de pénalité pour départ anticipé (décidément, l’homme de Saint-Laurent est plein de fougue !), on mesure l’ampleur de l’exploit !

Et les deux autres Salamandres ne sont pas en reste ! Bien dans ses baskets, pardon, ses skis, lui aussi, Clément Dumont sort trois premiers tirs parfaits et semble bien en mesure de rivaliser avec Quentin. 2 balles fugueuses au dernier debout lui font (relativement) quitter les avant-postes. Mais il finit quand même à une très belle 10ème place.

Le quatrième Mousquetaire, car ils étaient bien quatre avec le même appétit sur cette course, entreprend lui aussi de grignoter des places dès le premier tour. Malgré 1 faute au premier couché, Dany Chavoutier arrive 11e au troisième tir, où il visite 2 fois l’anneau de pénalité, sans toutefois quitter le top 20 (19e). Malheureusement, ces deux tours ont un peu entamé ses forces et, après un bel effort pour se replacer en 16e position, les dernières centaines de mètres le relèguent… à une honorable 18e place !!!

 

Le sprint Seniors encore reporté

Suivant le programme établi, à 11h00, ce sont les Seniors Hommes qui s’élancent pour effectuer (enfin !) le sprint annulé la veille. Hélas, alors que Rémi Borgeot sort de son deuxième tir et Florent Claude du premier, le brouillard redevient trop épais pour assurer des conditions équitables à tous les concurrents… Nouvelle annulation ! Ce sprint sera finalement reporté à 13h00 heure locale ce lundi (12h00 CET).

 

Médaille de bronze pour Anaïs Chevalier, de l’or pour Patricia Jost

En milieu de journée, miracle (ou pas), le brouillard s’estompe et les conditions redeviennent « moins pourries » (dixit François S. sur Eurosport) à défaut d’être bonnes. La poursuite Juniors Dames peut commencer, sans Coline Varcin qui n’a pas pris le départ.

Sur la première boucle, la hiérarchie du sprint est respectée entre nos Françaises : Floriane Parisse devant Anaïs Chevalier et Enora Latuillière. Le premier passage sur le pas de tir vient changer la donne car les balles commencent à s’éparpiller, le brouillard ne doit pas être si « soft » que ça…

Avec seulement 2 tours contre 4 pour Floriane et 3 pour Enora, c’est Anaïs qui prend la tête du train tricolore, à la 8e place. A l’aise sur ses planches, à l’instar de ses collègues masculins, elle ne manque pas de mordant. Elle le prouve en blanchissant ses cibles au deuxième passage, s’emparant du coup de la 2e place. Autour d’elle, c’est l’hécatombe chez les volatiles de tous poils, euh, de toutes plumes ! Brouillard quand tu nous tiens… Si bien qu’en prenant encore deux tours au premier debout, elle garde sa 2e place, jusqu’au deuxième où elle visite encore une fois l’anneau de pénalité et rétrograde au pied du podium. La médaille en chocolat ? Elle n’en veut assurément pas, accélère dans les dernières longueurs pour venir s’emparer de celle de bronze ! La Suissesse Patricia Jost et l’Autrichienne Hauser (encore) se partagent les deux autres.

Pendant ce temps, Floriane, ressortie 13e du premier « éparpillage », ne résiste pas au deuxième : avec 3 balles dehors, elle recule à la 20e position. Le plein au 3e tir la fait remonter à la 17e, et 1 seule faute au dernier à la 15e, pour accrocher la 16e au final.

22e après le premier tir, Enora s’accroche sur les skis. 2 tours au deuxième lui permettent de dépasser sa compatriote vosgienne (elle est 17ème) et elle accélère sur les planches (meilleur temps de ski chez nos filles). 16e à l’arrivée au premier debout, elle en ressort 15e malgré une faute. Encore un tour au dernier tir, mais les balles sortent aussi énormément autour d’elle et la dynamique est lancée : elle finit à une belle 13e place.

 

8e place pour Jacquemine Baud

Mais il reste un sprint féminin Senior à courir et le brouillard se ré-épaissit !!! Vite, on fait partir ces dames avant l’irréparable ! Dossard 35, Jacquemine Baud, seule représentante tricolore, se tire plutôt bien de conditions atmosphériques (très) changeantes. Gravitant autour de la 20e place jusqu’au debout, les cinq cibles blanchies la propulsent à la 9e place ! Elle appuie sur les bâtons, dans le dernier tour, pour se retrouver à une belle 8e place. Le podium est composé de la Russe Irina Starykh, l’Ukrainienne Juliya Dzhyma et la Polonaise Monika Hojnisz.

That’s All Folks, fin de la saga roumaine pour ce soir !

Le programme de lundi :

09h00 : Relais Mixte

12h00 : Sprint Seniors Hommes

14h15 : Poursuite Seniors Dames

 

 

Isabelle Begon pour BiathlonFrance.com et Nordic Magazine