Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Matis Leray, Biathlon, ski de fond, Saut à ski, combiné nordique, Sports d'hiver, Nordic Magazine, Ski, nordique
Le jeune fondeur du Beaufortain Matis Leray au sommet du mont Blanc - DR

Ski de fond

Matis Leray : le mont Blanc après la Visma Ski Classics

Moins d’une semaine après la fin de la Visma Ski Classics, le jeune fondeur Matis Leray a fait l’ascension du mont Blanc. Il raconte.

Matis Leray a terminé sa première saison sur la Visma Ski Classics. Unique Français engagé dans une équipe étrangère, le team Robinson Trentino, il a notamment fini 32e de la Jizerská 50.

Après une tournée en Suède où il s’est montré plus en retrait, il vient de multiplier les sorties en haute montagne. Vendredi, il découvrait le mont Blanc. Il raconte.

Oui, clairement. L’opportunité et de superbes conditions m’ont fait réaliser un rêve qui me trottait dans la tête depuis un sacré moment. J’avais déjà fait de sacrées belles sorties sur le début de semaine ( Point de la Grande Combe, Crêt du Rey et Grand Mont dans le Beaufortain ) et clairement, quand on me l’a proposé mercredi midi, je n’ai pas hésité une seule seconde.

Biathlon, ski de fond, Saut à ski, combiné nordique, Sports d'hiver, Nordic Magazine, Ski, nordique
Première ascension sur le toit de l’Europe pour le skieur – DR
  • Racontez-nous votre ascension…

Un départ de Chamonix à 10h30 jeudi matin avec, comme premier objectif, le refuge des Grand Mulet. Un très beau refuge à 3 000 m d’altitude où nous avons dormi… Nous avons mis 4h30 pour gravir les 1 800 premier mètres de dénivelé. Le lendemain, nous sommes partis à 4h45 pour gravir les 1800 mètres qui nous séparaient de notre destination. Nous sommes arrivés au mythique sommet du Mont Blanc cinq heures plus tard, après une belle montée en gestion et en réelle souplesse. Je n’ai pas ressenti l’altitude, c’est assez ouf.  Les conditions étaient plutôt très bonnes,  à part la dernière arête que j’ai trouvée technique et gelée. Nous nous sommes déplacés en cordée avec crampons et piolet pour ne pas prendre de risque entre le refuge de Vallot et le sommet. Nous sommes ensuite redescendus par la face Nord à ski – ce qui ne m’inspirait pas trop – et nous avons continué à évoluer en descente jusqu’en bas. Une folle journée de 8h de ski.

  • C’était donc la première fois que vous montiez sur le toit de l’Europe ?

Oui et j’en suis très heureux. C’était une incroyable journée en montagne, je risque d’y retourner en été. Il n’a pas fini de me voir ce bon vieux mont Blanc !

  • Vous rentrez de Suède où vous avez disputé les courses de la Visma Ski Classics. Quel bilan dressez-vous ?

Un bilan très moyen. J’ai commis des erreurs de matériel et la forme était inexistante. J’ai fait des courses très mauvaises, mais j’ai pris ce qu’il y avait à prendre et j’ai terminé. C’est de très bon augure pour la saison prochaine. Le travail paye toujours, je vais juste peaufiner et ajuster deux-trois choses.

  • Vous avez notamment vécu une Vasaloppet bien éloignée de ce vous pouviez imaginer. 

Oui, à la Vasa, je n’ai pas eu trop de chance. J’ai cumulé une chute au départ, une glisse moyenne et une casse de ski. Cela ne pardonne pas. Je reviendrai l’année prochaine avec détermination et avec pour objectif de me faire plaisir sur cette réputée Vasaloppet car, cette année, ce n’était pas le cas.

  • Vous êtes l’unique Français évoluant au sein d’un team professionnel étranger, l’Italienne Robinson Trentino. On imagine que cela n’a pas été facile de « faire équipe » en pleine pandémie de coronavirus.

Oui, mais je suis vraiment content de ma décision [de rejoindre le team italien il y a un an, NDLR]. L’équipe a connu des difficultés comme toutes les équipes, mais nous avons fait le maximum avec ce qu’on avait pour compenser les soucis qui peut engendrer la Covid-19. Nous verrons pour l’année prochaine ce qu’il est possible ou non de faire ! 

Emil Persson, 25 ans, est la grande révélation de l’hiver. Il a gagné trois classements généraux. Est-ce un modèle pour vous ?

Non, ce n’est pas un modèle pour moi, même si c’est assez impressionnant la manière dont il finit les sprints et comment il gagne les compétitions. Personnellement, mon modèle, c’est plutôt le vieux Gjerdalen toujours présent et toujours aussi fort. 

L'article continue sous la publicité
pub
  • Que Persson ait choisi de faire carrière dans les longues distances, est-ce que, selon vous, cela montre que le circuit de la Visma Ski Classics n’est plus l’antichambre de la coupe du monde ?

Je pense qu’au fur et a mesure des années, le circuit Visma sera de plus en plus attractif avec des solides de la World Cup qui viendront s’essayer et vivre de belle et longues aventures. La Visma a encore de sacrées belles années devant elle ! 

Matis Leray, Biathlon, ski de fond, Saut à ski, combiné nordique, Sports d'hiver, Nordic Magazine, Ski, nordique
Matis Leray court pour le team Robinson Trentino – Nordic Magazine.
  • C’est quoi le programme pour vous ces prochaines semaines qui seront marquées par les nouvelles mesures de lutte contre le coronavirus prises par la France ?

Je vais couper deux semaines. Je vais me reposer et d’ores et déjà penser et préparer d’autres projets à la Leray. Je reprendrai tranquillement et en souplesse le sport aux environs du 19 avril. 

  • Et pour l’hiver prochain, qu’est-ce qu’on peut vous souhaiter ?

Une santé de fer, de belles courses et du plaisir !

1 Commentaire(s)

1 Commentaire(s)

  1. Froissart

    05/04/2021 à 9 h 12 min

    Très belles performances, pour toi matis et une belle interview… Continues l entraînement pour la saison prochaine. Bisous Françoise et Gilles 😍

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver

A LIRE AUSSI

Ski de fond

14:02. Et de deux pour Iris Pessey ! Lauréate de la Fossavatn Skate ce jeudi, la fondeuse haut-savoyarde, actuellement coach des biathlètes juniors britanniques,...

Ski de fond

Avec pas moins de cinq podiums à son actif, plusieurs équipes se verraient bien accueillir la fondeuse norvégienne.

Ski de fond

Quelques jours après avoir parcouru 610 kilomètres en 31 heures, le fondeur norvégien Joar Thele se confie à Nordic Magazine sur un incroyable week-end.

Ski de fond

Tous les jours, Nordic Magazine retrace la saison 2020/2021 des fondeurs français à travers 10 clichés. Ce samedi, l'hiver du Savoyard Renaud Jay est...

Ski de fond

14:17. Ce jeudi en fin de journée, la Haut-Savoyarde Iris Pessey a remporté la Fossavatn Skate, une course de 25 kilomètre disputée en lever...

Ski de fond

Elles n'avaient pas pu être inaugurées en 2021 à cause de la Covid-19. Les Helsinki Ski Weeks auront donc lieu en février 2022 dans...

Biathlon

Dans un entretien accordé à Nordic Magazine, Siegfried Mazet, l'entraîneur tricolore du tir norvégien, revient sur les coulisses de la dernière course de l'hiver,...

Ski de fond

Tous les jours, Nordic Magazine retrace la saison 2020/2021 des fondeurs français à travers 10 clichés. Ce vendredi, l'hiver du Vosgien Adrien Backscheider est...