Maurice Manificat : « Si j’avais été seul à décider, j’aurais fait le mauvais choix »

Juste avant la deuxième étape de la coupe du monde de Lillehammer, le leader du fond tricolore Maurice Manificat revient sur son week-end à Kuusamo. En exclusivité pour www.nordicmag.info, il se confie après sa blessure au genou et aborde le rôle également joué par Jean-Marc Gaillard dans la progression du groupe France. 

 

 

Maurice Manificat, en terminant 4e du Ruka Triple, pouviez-vous envisager meilleure entame de saison ?

J’envisage toujours mieux. Dès la fin du stage de Prémanon, j’envisageais mieux que cela. Mais compte tenu de la situation par rapport à mon genou droit qui ne voulait pas y aller, c’est très satisfaisant. Je prépare la suite.

 

Les spectateurs que nous étions avons jusqu’à la dernière accélération pensé que tout était possible pour vous dans la poursuite en skating. Sur les skis, partagiez-vous cet enthousiasme ?

Je me sentais de mieux en mieux durant ce week-end. Les paramètres physiques, psychologiques et matériels étaient réunis avant et durant la course donc oui je partageais cet enthousiasme, mais tout restait à faire, c’était à moi d’inscrire mon classement sur la ligne.

 

Après trois jours de compétition, quel bilan global tirez-vous du week-end à Kuusamo ?

Le bilan est bon, je me sens prêt physiquement, le staff fait du bon boulot, cela valide donc partiellement le travail accompli durant la préparation estivale. Il reste encore à récolter les éléments par rapport au dernier stage de préparation.

 

Mon genou va beaucoup mieux. On le surveille de près

 

Avec le recul, on se dit que vous avez eu raison de ne pas aller en Suède à Bruksvallarna. Au fait, comment va votre genou droit ?

En effet, nous avons pris une sage décision. Le médecin et les coachs ont pris les bonnes décisions. Il est toujours difficile pour l’athlète de dire “non, je ne dois pas courir”, car j’avais vraiment envie, mais mes sensations contre-balançaient et m’empêchaient de prendre une décision. Si j’avais été seul à décider, j’aurais fait le mauvais choix. D’où l’importance du staff et de la famille qui ont un regard extérieur et plus terre-à-terre.

Mon genou va beaucoup mieux, quelques reliques subsistent de temps en temps, dans certains gestes. On surveille cela de près, je reste attentif à mes sensations. Malgré les intensités du week-end l’inflammation a disparu.

 

Manificat-gaillard

Maurice Manificat et Jean-Marc Gaillard (à gauche) s’enrichissent mutuellement sur les courses (Agence Zoom).

 

Jean-Marc Gaillard a aussi montré qu’il était en grande forme. Avez-vous l’un et l’autre à gagner de cette dynamique ?

Bien sûr, même si il n’y a pas d’adversité nous sommes compétiteurs. C’est important dans une même équipe d’avoir des éléments qui se confrontent. Mais avant tout nous pensons au résultat d’équipe, nos résultats permettent de conforter le groupe en vue du relais. Si nous leur montrons que la base est solide, leur performances vont suivre. Alors notre relais y gagne.

 

Photos Agence Zoom –

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.