Maxime Laheurte à Gerardmer ce soir et Prémanon dimanche

La 3e édition du Grand Prix d’été de saut de Gérardmer a lieu aujourd’hui, vendredi 17 août, sur le tremplin HS 72 des Bas-Rupts. Maxime Laheurte ne manquerait pour rien au monde ce rendez-vous à domicile. Il en sera d’ailleurs la vedette. En effet, Jason Lamy Chappuy ne sautera pas dans les Vosges, mais Ronan Lamy-Chappuis, son cousin, vainqueur l’an dernier, lui, aura à cœur de conserver son titre. « Pour le moment tout va bien, confiait le Jurassien avant-hier à Nordic Magazine. Je suis en forme, la préparation pour l’hiver est en marche. »

La prochaine saison, le Vosgien y pense aussi. « Il y a d’abord une étape incontournable à Prémanon, avec saut et 10 km de ski-roues sur le tout nouveau stade des Tuffes. Là, ce sera à moi de me montrer plus efficace que l’an passé sur les skis, histoire d’être bien dans la foulée, aux Grand Prix d’été internationaux, où nous aurons cinq manches en l’espace de six jours, avec de longs déplacements », indique Maxime Laheurte à nos confrères de Vosges Matin.

 

Maxime-Laheurte.jpgLe Géromois a également accepté de répondre à nos questions.

Serez-vous dans le Jura ce week-end ?

Je serai présent à Prémanon dimanche, mais pas Chaux-Neuve samedi. Cela me laissera le temps de récupérer de la compétition de vendredi soir à Gerardmer.

Avec le Grand prix de Gérardmer, votre week-end va être très chargé ?

La course de dimanche va servir de dernier réglage avant la tournée des Grands Prix à la fin du mois.

Comment allez-vous gérer le stress d’une compétition à domicile ?

Ce soir, à domicile, c’est surtout une compétition où j’aime profiter de l’ambiance conviviale et des encouragements de ma famille, de mes amis, sans oublier ceux des milliers de touristes actuellement en vacances à Gerardmer.

Vous avez terminé l’hiver à la 22e place mondiale. Comment gère-t-on son entraînement estival après une saison pareille ?

Suite à la saison passée, je mets cet été l’accent sur l’entraînement spécifique au ski de fond tout en maintenant le bon niveau de saut qui me permet de partir dans les meilleurs. Je pense beaucoup aux championnats du monde de Val Di Fiemme.

Pensez-vous qu’un podium aux championnats du monde soit atteignable ?

Mon objectif sera de ramener une médaille, quelle que soit l’épreuve.

 

A noter que le record du tremplin est détenu par le Canadien Boyd qui a réalisé 73 m.

Photo : Facebook.