Mes premières : Justine Braisaz

Premières

La tête, les jambes, de l’humour et un sens marqué de l’auto-dérision, voici le cocktail détonnant de la jeune biathlète des Saisies Justine Braisaz.

 

Première paire de skis ?

Des skis alpins!! J’ai commencé par le ski alpin, avec un papa moniteur pro-ski-alpin j’ai pas eu le choix, le ski de fond m’était encore inconnu.

Première victoire ?

La piste était très raide. Je me souviens avoir coiffé mes concurrentes dans la dernière ligne droite. C’était un instant magique… Je m’apprêtais tout juste à monter sur la plus haute marche du podium, à côté de la légendaire Marja-Liisa Hämäläinen, ainsi qu’une certaine Marit Bjorgen, quand j’entends soudain:

– ” Justiiiiiiiiine!!” j’ouvre les yeux en sursaut : 9h18…
– “oh, Justine! grouille toi, on va être en retard chez le dentiste !!!”

C’était ma première victoire notable (hélas) !

Premier site nordique ?

Le site de biathlon de Bessans en haute Maurienne. un passage incontournable l’été pour l’entraînement et pour rendre visite à mes bons amis mauriennais !

Premier sport pratiqué ?

Petite, je voulais faire comme ma soeur aînée, j’ai donc commencé au club de ski alpin, aux Saisies..

Première émotion sportive forte ?

À Hochfilzen l’hiver dernier, je suis allée en classique pendant l’échauffement des filles avant leur poursuite. Je faisais mon petit bout de chemin tranquillement sur la piste, plongée dans mes pensées et un espèce de gros bonhomme en tenue de l’IBU vient à ma rencontre. Il me hurle dessus en allemand, à bonne distance pour que tout le monde entende. Je relève la tête. Je me suis retrouvée seule au milieu du stade, seule au milieu de 5 000 spectateurs. La piste était fermée. Grand moment de solitude… La tête qui bouillonnait, les membres qui tremblaient, honteuse, je me suis fait dégagez rapido!

Non, en vrai, c’était lors du relais des mondiaux, lorsque Marie nous a rejoint dans le stade d’arrivée! C’est le meilleur souvenir, parce que la partie était loin d’être gagné d’avance, tout s’est joué jusqu’au dernier kilomètre.

Première coupe du monde (ou compétition internationale) ?

C’était à Hochfilzen en décembre dernier

Premier modèle ou idole ?

Je n’ai pas vraiment d’idole chez les sportifs, ni ailleurs d’ailleurs. Mais j’admire bon nombre de personnalités ; une certaine femme politique birmane entre autre.

Première voiture ?

Une citroën C3

Première grosse bêtise ?

(…), je suis désormais très sage!

Premier entraîneur ?

Richard Loosen, au club de ski de fond des Saisies.

Premier sponsor ?

La SAEM; La station des Saisies et le syndicat du Beaufort ont été mes premiers sponsors.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.