Mes premières : Quentin Fillon-Maillet

Premières

Révélation de l’hiver, le Jurassien Quentin Fillon-Maillet est membre de l’équipe de France de biathlon.

 

Première paire de skis ?

C’est à l’âge de 4 ans que j’ai eu ma première paire de “ski”, quand j’allais me balader en hiver avec ma mère je chaussais de tout petits skis attachés à mes bottes. C’est sûrement de là qu’est partie ma passion pour le ski.

 

Première victoire ?

C’est à l’Envolée Nordique où je réalise ma première victoire en catégorie minime.

 

Premier site nordique ?

Ayant les pistes à 200 m de la maison de mes parents, c’est bien sûr les pistes de Saint-Laurent-en-Grandvaux.

 

Premier sport pratiqué ?

C’est sur les skis de descente que j’ai fait chauffer pour les premières fois mes jambes.

 

Première émotion sportive forte ?

La première émotion forte a été quand je suis devenu pour la première fois champion de France cadet.

 

Première coupe du monde (ou compétition internationale) ?

C’est avec chance que j’ai disputé ma première coupe du monde en France au Grand-Bornand, l’ambiance était magique et j’espère vite en refaire une avec le public français.

 

Premier modèle ou idole ?

Mon premier modèle a été Raphaël Poirée.

 

Première voiture ?

Une Renault Clio.

 

Première grosse bêtise ?

Tirer sur les vitres de mon garage avec la carabine à plomb.

 

Premier entraîneur ?

Mon premier entraineur est mon père, il a également été mon premier entraineur en biathlon.

 

Premier sponsor ?

C’est Oxibis qui m’a aidé à partir de ma première année en catégorie jeune.


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.