Mes premières : Sacha Devillaz

Premières

Avant d’être un traileur reconnu, le Vallorcin Sacha Devillaz a fréquenté les jeux OPA avec un certain Martin Fourcade.

Première paire de skis ?

Une paire de patinette, probablement celle que j’avais au pied quand je suis né.

Première victoire ?

Grand prix de Mégève en 1995 en style classique, ma toute première compétition.

Premier site nordique ?

Le domaine de mon club à Argentière. Petit site mais redoutable par ses montées et relances dans la forêt de la Moraine et sur la piste de compétition. Les anciens du Village m’ont raconté y avoir vu Bill Koch remporter une coupe du monde lors des premières apparitions du demi-pas.

Premier sport pratiqué ?

Le ski de fond, je suis rentré à l’âge de 4 ans au pré-club d’Argentière.

Première émotion sportive forte ?

Ma première victoire en coupe de France de KO sprint aux Saisies en Junior. Forcement l’émotion de ma première course de niveau national remportée. En fait surtout mon premier sentiment de plénitude, d’une reconnaissance d’un dur travail d’entraînement et d’avoir, depuis toujours, voué sa vie au sport. Un premier pas dans le haut niveau.

Première coupe du monde (ou compétition internationale) ?

Les jeux OPA cadets en Autriche. J’y été allé avec deux inconnus, Thibault Baronian et Martin Fourcade.

Premier modèle ou idole ?

Vincent Vittoz ! Avant, l’équipe de France venait souvent s’entraîner à Argentière alors je le voyais souvent skier. Depuis mes débuts en ski j’ai toujours voulu suivre sa trace ! Qui n’a jamais rêvé d’être Vincent Vittoz ? Encore maintenant je pense être capable de me prosterner devant lui !

Première voiture ?

Une Citroen AX vert fluo, j’ai serré le moteur en moins d’un mois.

Première grosse bêtise ?

Je n’ai jamais fait de bêtises de toute ma vie.

Premier entraîneur ?

Bertrand Oustry qui était parmi les meilleurs skieurs français lors de sa période de compétition à haut niveau. Mon premier grand exemple dans le goût de l’effort et de la compétition.

Premier sponsor ?

Pas un sponsor mais Rossignol a été mon premier partenaire matériel pendant trois ans lors de mon entrée au circuit national Nordic Challenge (Samse tour maintenant) en catégorie jeune.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.