Moan roi de Chaux-Neuve, Lamy Chappuis au pied du podium

Pour la quatrième fois de sa carrière, Magnus Moan s’est imposé sur la coupe du monde de Chaux-Neuve en devançant Magnus Krog et Bernhard Gruber. Jason Lamy Chappuis s’est battu comme un beau diable pour terminer au pied du podium.

 

L’hiver capricieux a bouleversé le programme prévu pour la coupe du monde de Chaux-Neuve. Aussi, c’est sur un individuel que se sont mesurés les combinés en lieu et place du team sprint prévu. Le pocket jump servait de base pour ce 10 km disputé sur une boucle raccourcie de 1,5 km où se sont massés de nombreux supporteurs.

A mi-course, Berhnard Gruber menait seul la course, chassé par Magnus Moan et Magnus Krogg. Les deux Norvégiens, impressionnants sur la piste, devançaient un groupe compact où figuraient Jason Lamy Chappuis, Fabian Riessle ou François Braud.

 

 

Magnus Moan

L’avion Moan

Mais l’Autrichien voyait Moan rentré sur lui à 2,5 km du terme de cette course alors que Jason Lamy Chappuis ne parvenait pas à combler l’écart avec le trio de tête. Pire, le Bois d’Amonier perdait du temps et se battait pour rester dans les skis de Taylor Fletcher, revenu de très loin.

Moan, déjà sur le podium ce samedi, entamait le dernier tour devant Gruber, Krog, Fletcher et Lamy Chappuis qui pouvait toujours rêver d’un podium à la maison devant son public. Le Norvégien prenait la poudre d’escampette pour s’offrir un succès de prestige sur sa terre jurassienne d’adoption, signant sa 4e victoire en Franche-Comté ! “C’est incroyable. C’est un de ces jours où tout est avec moi. Merci aux spectateurs pour vos encouragements, c’est géant de gagner ici. Je me sentais bien après la course de samedi mais mon Dieu que c’est allé vite cette course !”, se réjouissait le vainqueur.

Krog coiffait Gruber pour offrir un doublé à la Norvège alors que Lamy Chappuis en terminait au pied du podium, exténué de ses efforts sur une piste forcément très dégradée. François Braud signe une superbe 10e place, Maxime Laheurte est 15e. Geoffrey Lafarge signe une belle remontée à la 35e place, devant Nicolas Martin 36e, Samuel Guy, 39e. Théo Hannon qui a vécu un affreux week-end n’a pas terminé la course.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.