Mondiaux : Aurore Jean stoppée

downloader-2.php.jpeg

 

Quarts de finale du sprint classique, aujourd’hui dans le Val di Fiemme. La Rousselande Aurore Jean s’est qualifiée, dans la matinée, contrairement à sa voisine Célia Aymonier. Sur le papier, la concurrence était rude dans sa série, la cinquième, avec notamment l’Américaine Nikkan Randall ou la Russe Evgenia Shapovalova. Or, seules les deux premières sprinteuses montent à l’étage du dessus.

Voici le récit :

Série 1 : la Finlandaise Mona-Lisa Malvaletho a mené le groupe de cinq assez dense. Après le virage serré qui précède l’arrivée, l’Allemande Denise Harrmann est passée en tête, devant Malvaletho.

Série 2 : La Norvégienne Marit Bjoergen, championne du monde en titre, était à l’affiche de cette deuxième série, ainsi que la Suédoise Charlotte Kalla.Ingvild Flugstad Oestberg a effectué un très bon départ.
Après la bosse, Marit Bjoergen a pris les commandes. Charlotte Kalla était très bien placée, derrière, à l’entrée du stade. Elle finissait d’ailleurs en deuxième position, pressée par Niskanen, avec 1,2 seconde de retard.

Série 3 : avec sa combinaison jaune fluo, la Slovène Katja Visnae a suivi Maikan Caspersen Falla dans la première partie du parcours. La Suédoise Stina Nilsson n’était pas très éloignée. 
Dans la dernière ligne droite, les trois femmes ont vécu une explication qui a réussi à Nilsson et Visnar.
La Suisse Laurien Van Der Graaff a chuté. 

Série 4 : Entrée en lice de la Polonaise Justyna Kowalczyk, très attendue, elle qui n’a laissé aucune chance lors du sprint de Davos. La neige a commencé à tomber quand elle s’est élancée avec la Suédoise Ida Ingemarsdotter dans ses skis.
Astrid Uhrenholdt Jacobsen s’accrochait, mais la Norvégienne perdait néanmoins du terrain, à cause de 
Justyna Kowalczyk qui imposait un rythme d’enfer. 3:20.4 a inscrit le chronomètre à son arrivée.

Série 5 : dossard 18 pour la fondeuse des Rousses (elle vit à Bois d’Amont, terre de champions !). Elle se positionna d’abord derrière la Finlandaise Krista Lahteenmaki, puis elle a dû changer de traces plusieurs fois, afin de rester aux contacts. Quatrième à 1,30 minute de course, elle était alors positionnée devant Kikkan Randall. Au virage qui sert d’entonnoir, elle s’est retrouvée derrière les autres concurrentes. Elle accéléra ensuite, mais Lahteenmaki lui passa devant. Elle finissait à l’avant dernière position, derrière les qualifiée Alena Prochazkova et Nicole Fessel.

Photo : Christophe Pallot/Agence Zoom