Mondiaux de biathlon : Aristide Bègue, LE spécialiste des médailles d’or en individuel !

C’est sa spécialité, on le savait. Mais personne n’est à l’abri en biathlon… Et pourtant, il l’a fait : Aristide Bègue vient de remporter un nouveau titre sur l’individuel juniors de Minsk ! 

 

Toujours ce 20/20 qui fait sa force sur ce format de course où chaque faute se paie cash, et qui impose le respect. Pourtant, un moment, ce sont ses propres équipiers qui ont voulu lui ravir ce titre qui lui sied si bien. En effet, après le deuxième tir, on a bien cru à un triplé tricolore, avec Fabien Claude et Émilien Jacquelin juste devant le Pyrénéen, alors “relégué” à la 3e place, à 3 dixièmes seulement du Dauphinois et 16 s du Vosgien.

Las, le troisième tir a été fatal à ses deux compatriotes : tandis que Fabien Claude se retrouvait en 7e position à cause de 2 balles fugueuses, Émilien Jacquelin descendait, lui, du podium avec une pénalité qui avait un petit goût de chocolat… De son côté, Félix Cottet Puinel ne déméritait pas : après le plein au premier tir et une faute au deuxième, il blanchissait à nouveau ses cibles pour revenir à la 12e place. Dès lors, le dernier passage devant les cibles s’annonçait vraiment comme le juge paix entre ces quatre biathlètes bleus affamés de bon résultat.

Alors que seul le Russe Dediukhin essayait d’inquiéter le spécialiste pyrénéen en venant échouer à 3,8 s derrière lui, le Norvégien Gurigard arrivait à creuser l’écart (10 s seulement) devant Émilien Jacquelin, qui reste à une belle quatrième place, la carabine de Fabien Claude se rebellait une dernière fois pour lui infliger 3 pénalités supplémentaires et le faire tomber en 28e position, à 10,2 s de Félix Cottet Puinel, 26e grâce à une faute de moins. Mais on le sait, le Vosgien est rapide sur les skis, et dans la dernière boucle, il repassait devant le Montblanais pour accrocher la 23e place, Félix gardant sa 26e.

 Le résultat de cet individuel

 

Aristide Bègue fêté par ses partenaires de l'équipe de France.

Aristide Bègue fêté par ses partenaires de l’équipe de France.

Aristide Bègue au sommet de son art. Emilien Jacquelin manque le podium d'un rien.

Aristide Bègue au sommet de son art. Emilien Jacquelin manque le podium d’un rien.

Aristide Bègue, la rage au ventre...

Aristide Bègue, la rage au ventre…

Prochains rendez-vous demain à Minsk : les sprints jeunes, dames à 8 h 00 et hommes à 11h30.


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.