Muhlethaler : «J’ai encore une marge de progression énorme»

COMBINE – Double vainqueur en coupe d’Europe (OPA) ce week-end, Laurent Muhlethaler dit avoir « consolidé son niveau en saut ». Mais le Prémanonier ne s’enflamme par pour autant et reste conscient du travail à effectuer pour atteindre le très haut niveau.

 

Laurent Muhlethaler, vous n’aviez pas encore brillé au niveau international jusqu’à ce week-end où vous avez décroché deux victoires sur les compétitions d’Hinterzarten. Vous vous êtes offert un sacré cadeau d’anniversaire ! Plus sérieusement, vous avez construit ces deux succès avec à chaque fois un saut très solide (2e). C’est vraiment votre point fort ?

Je dirais que sur ce type de tremplin (hs 108) le saut est déjà très important car les écarts se creusent vite. C’est vrai que depuis quelque temps maintenant j’arrive à consolider mon niveau de saut et cela me permet de jouer aux avant-postes quasiment à chaque course d’OPA. C’est clairement mon point fort mais j’ai encore une marge de progression énorme même si ce sont de jolis sauts.

Chaux-Neuve-ETE-Laurent Muhlethaler

Sur le tremplin de Chaux-Neuve cet été…

 

Quel premier bilan dressez-vous du travail effectué tout cet été ?

Ce deuxième week-end d’OPA a validé le travail effectué cette été. Je suis satisfait du travail réalisé malgré un début d’été assez calme à cause du baccalauréat. De plus je suis complétement épanoui dans le groupe France de combiné car on se connait tous bien et une super ambiance règne dans le groupe.

 

Je suis jeune et j’ai des rêves à réaliser

 

Que vous a apporté le fait de vous confronter à l’entraînement avec les  cadres de l’équipe que sont Maxime Laheurte et François Braud notamment ?

Je dirais que de se confronter à Max et François est un super indicateur de mon niveau. Je vois où je me situe par rapport à eux et surtout la progression que je dois réaliser pour arriver a leur niveau. En tout cas j’ai vu que je pouvais me rapprocher d’eux en saut. La partie ski viendra avec les années et avec l’entrainement.

 

On vous imagine déjà tourner vers les sélections d’Oberhof qui affineront le groupe potentiel pour jouer la coupe du monde ?

Oui effectivement ! Je suis content de la préparation estivale et de mon travail mais maintenant je me tourne évidemment vers le plus haut niveau. Je vais avoir la chance de me confronter d’ici 3 semaines aux autres athlètes du groupe et j’espère que je vais pouvoir montrer mon potentiel malgré mon jeune âge afin de me sélectionner pour le début de la coupe du monde. Je suis jeune et j’ai des rêves donc je vais tout faire pour les réaliser.

Photos : OPA / Romina Eggert et Nordic magazine –


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.