Nicolas Michaud : “On veut créer un électrochoc avec l’équipe B de combiné nordique”

Nicolas Michaud, le directeur du nordique français, revient en détails sur les compositions des équipes de France de ski, biathlon, saut et combiné. Et justifie ses choix en termes de stratégies, de recrutement ou encore de transversalité dans les disciplines nordiques.

Voici la troisième partie de cette interview sans langue de bois…

En saut spécial, une nouvelle ère s’ouvre après le départ de Jacques Gaillard (remplacé par Frédéric Zoz). Quelles sont vos attentes sur les collectifs hommes et dames ?

Chez les filles, j’espère qu’on sera dans la continuité en faisant confiance à Fred, l’adjoint de Jacques. Il connaît le fonctionnement, a fait un travail énorme sur le matériel en lien avec Gaillard. Il a vu son management et ça paraît naturel qu’il prenne la continuité. Les filles le connaissent et lui les connaît : c’est vraiment important au vu des caractères de chacune. Un préparateur physique apportera une plus-value dans son domaine car tout est à faire dans le saut à ski féminin. Pour les garçons, on va installer des critères en coupe d’Europe avant de passer en coupe du monde. Et au bout de quelques étapes mondiales sans résultat, ils redescendront d’un étage pour rester mobilisé mentalement : on s’est rendu compte que le modèle des dernières années cassait mentalement les athlètes. Les coachs apporteront aussi un côté plus humain dans l’encadrement des athlètes.

 

En ce qui concerne le combiné nordique, l’organigramme ne présente guère de changements et pourtant…

Oui, il y a failli avoir un staff totalement nouveau car Etienne Gouy se demandait s’il partait ou pas. On a des jeunes qui ont du talent donc on ne peut pas repartir dans des conditions bancales : Etienne ne fera peut-être qu’une saison. Mais cette saison servira surtout pour passer le témoin entre les anciens qui ont déjà annoncé qu’ils arrêteraient comme Jason Lamy Chappuis ou Seb Lacroix et les plus jeunes. Tout le monde doit se retrouver dans un programme de stages qui correspondent à tous sachant que les attentes et besoins d’un Seb Lacroix ne sont pas les mêmes que celles d’un Hugo Buffard…

 

Ce n’est pas écrit que les quatre champions du monde défendront leur titre à Falun.

 

Pourquoi deux postes de techniciens sont-ils à pourvoir ?

Le chef technicien Adrien Mantez a souhaité arrêté (suite à un heureux événement, ndlr) et Mickaël Monnin s’oriente vers une autre responsabilité transversale en remplaçant Yohan Gauthier, en tant que gestionnaire de la structureuse. Il sera chargé de développer les structures en lien avec les équipes sur le sites de coupe du monde où il se rendra. Il évoluera en lien avec Manu Jonnier ou Alexandre Rousselet selon les besoins. Ça va donc repartir à neuf au niveau de l’équipe de techniciens mais je vous rassure : ça n’a pas de lien avec ce qui s’est passé aux Jeux olympiques.

 

Pourquoi vous inquiétez-vous pour  l’équipe B de combiné nordique ?

Parce qu’elle m’inspire à la fois des espoirs et des points d’interrogation : ces jeunes faisaient déjà des podiums en coupe continentale en 2008 ! C’est pour cela qu’ils se trouvent avec un statut « partenaires d’entrainement ». C’est une sanction qui tombe : ils ont la possibilité d’utiliser le système mais ne sont pas en équipe de France. C’est une volonté de créer un électrochoc aussi, repartir avec un nouveau coach. Certains sont capables de faire bien mieux que ça : on se doit de créer quelque chose avec ce groupe, d’être un peu dur avec eux, de ne pas leur mettre de barrière sportive et de laisser la porte ouverte pour le groupe A. De l’autre côté, on va peut-être aussi bousculer les anciens : ce n’est pas écrit que les quatre champions du monde défendront leur titre à Falun.

 

> Lire la partie 1 de l’entretien
> Lire la partie 2 de l’entretien

 

Photo Agence Zoom –

1 Comment

  1. Jean-Pierre Nissarte

    17/05/2014 à 15 h 18 min

    La non sélection de Jacquemine Baud est une belle Fumisterie. C’est une incroyable injustice au vu de sa saison passée. Les explications de Monsieur Michaud ne tiennent pas debout. Ils auront beau changer tous les entraineurs, s’ils ne prennent pas les bons athlètes ça ne fonctionnera pas. Je vois un triste avenir pour cette équipe de France dames.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.