Nicolas Vandel, alias Vande, présente à sa façon les fondeurs du team Originhaut

Nordic magazine a demandé à Nicolas Vandel, alias “vande” de nous présenter le team Originhaut ainsi que ses composantes diverses. Le Bois d’Amonier soigne ses collègues dans un style qui lui est… propre. Merci à lui !

TeamOriginhaut.jpg

Le Team Originhaut a vu le jour à l’orée de la saison 2007-2008. Notre objectif était de continuer à pratiquer le ski de fond à un niveau correct, puisque suite à notre sortie de la catégorie junior, nous nous sommes un peu retrouvés livrés à nous mêmes étant hors comité et nos clubs assurant à juste titre le suivi des jeunes catégories.

Il n’y a jamais eu d’objectif de haut-niveau là-dedans, le but étant de continuer à nous faire plaisir tout en conciliant la pratique avec nos emplois du temps étudiants et professionnels. Le team a évolué au fil des années, et nous nous orientons également sur les disciplines estivales (trails principalement) depuis 2011, car beaucoup d’entre nous ont le privilège de travailler dans le milieu du ski, ce qui ne rend pas évident la gestion d’une saison de ski !

Le maître mot reste toujours le même, se faire plaisir et raconter nos péripéties sur originhaut.com, qui attire parfois 1000 visiteurs par jours, à croire que raconter des c****** ça intéresse les gens !

Nous sommes soutenus depuis le début par nos partenaires principaux, l’Optique des 4 village/les Auditions Greniers ainsi que l’espace Mont d’Or. Egalement, les supermarchés Atac (Bois d’Amont-Mouthe), Sitting Bowl, le meublerie du Bois de l’Ours, Celio Pontarlier,la brasserie Rouget de Lisle se sont joints à la fête.
Côté partenaires techniques, les lunettes Julbo, les vêtements tchniques Hannah et les farts Briko-Maplus nous permettent d’évoluer dans les meilleures conditions.

Petite revue d’effectif :

Adébayard (Simon-prost-Bayard), le petit nouveau, qui a rejoint le team cette année après quelques top 10 en Nordic Challenge chez les juniors. Il est venu pour bénéficier de notre maturité…Capable de partir en vacances un mois au Vietnam en début d’hiver et de revenir frais comme un gardon… le meilleur skateur du groupe !

Le Sioux (Alix Verguet). Coréen d’origine, il est notre caution morale en matière de quota. Banquier à ses heures perdues (essayant de nous vendre des produits financiers “du domaine de l’introuvable”), il gère nos différents comptes offshore.

Braguin (Bruno Raguin). Retiré sur les sommets du mont d’or où il tient le resto d’alpage “Les grangettes”, il tâche de trouver le temps de skier pour revenir en fin de saison, afin de proclamer une fois la ligne franchie son désormais célèbre “C’est tous des c***”

Coco (Cralie Ferreux). Recrutée initialement pour participer aux tâches ménagères (échec), elle s’est reconvertie dans le ski et écume toutes les courses possibles et imaginables (je sais pas si Bjoergen en a autant qu’elle à la fin de l’année)

Dure (Arnaud Durand). Blessé, l’homme aux 1000 surnoms (le gras, moelleux, cyrano du durgerac) est un sprinteur hors pair, qui a également terminé premier français à la Vasa en 2011 (après un sprint dantesque avec le Jok). Il entraîne les jeunes du club des sports cessay haute-joux (SC Frasne), qui skie désormais tous comme lui. Impressionnant ! C’est également notre président, ayant renversé Pouick lors d’un putsch au printemps !

Jok (Antonin Bescond). Capable de gagner trois ans de suite le marathon de Bessans (classique), de jouer devant en nordic challenge de sprint, comme d’amener à son “technicien” des skis encore pleins de klister de la veille à 30 minutes d’un championnat de France en te disant “je prends ceux-là…”, c’est l’homme fort du groupe.

Juju (Julien Ughetto). Après quelques années en équipe de France de biathlon et quelques sélections en coupe du monde, il a enfin compris et a opté pour un vrai sport (le ski de fond) et une structure digne de ce nom (le team originhaut). L’homme de tous les périples et incidents de courses, célèbre par son “griffé norvégien” en style classique… A notamment terminé dans les 30 à la Transju.

NB : l’enchaînement Dure, Jok, Juju n’est pas anodin, leur appendice les rendants redoutables à la bataille nasale…

Grogne (Romain Pagnier). Un puriste en style classique. Il n’a malheureusement pas trop le temps de skier, mais s’est reconverti dans les trails (ce fou a même fait les 96 km de l’ultra trail de l’Aubrac)

La Faune (Anne Flore Arbez). La Faune et l’Anne Flore (on est allé cherché loin). N’a pas trop le temps de skier, mais sa devise “Ça veut bien aller comme ça” fonctionne assez souvent ! Signe particulier : consulte ses mails 3 fois par an…

Mini (Maxime Leclerc). Sa petite taille permet de se faufiler parmi le peloton…Parti faire le pompier dans les Vosges, il n’a pas encore eu le temps de remettre le dossard, mais nous prépare un retour fracassant en fin d’hiver !

Pouick (Ludovic Bourgeois). Entraîneur des cadets du comité du Jura, il est un peu en retrait cette année. Surnommé “le Fléau”, il est imbattable sur les 300 premiers mètres (avant qu’il ne casse une canne, que sa gourde ne gèle, qu’il perde une lentille de contact après une chute…). Cela nous permet néanmoins d’avoir toujours quelqu’un du team sur les photos du départ dans le journal.

La Jeune (Salomé Letoublon). La ptite jeune du groupe. Elle multiplie les courses également, hiver comme été. Il faut savoir qu’elle court comme un lapin, elle a même été championne régionale du 1500 m !

Ther (Thomas Thery). Appelé également Ther Luisant (pour sa propension à prendre des coups de soleil en fin de saison).  Le métronome du groupe, il est une régularité sans faille. Capable de faire des très bons coups, comme sa 32e place à la Transju 2011.

NOTE de Nordic magazine : la liste ne serait pas complète sans mentionner l’auteur de cet article décoiffant : Nicolas Vandel, LE farteur star de l’équipe Briko-Maplus est également un fondeur à la plume (franchement) bien trempée ! La question qui en découle donc : est-il meilleur stylo à la main ou skis aux pieds ? On a besoin de vos éclairages sur ce point…