Nordique | Hiver 2018-2019 : Les vainqueurs des globes

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski
Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,

NORDIQUE – La saison de coupe du monde s’est achevée ce week-end, décernant ainsi les globes dans les différentes disciplines. Voici le récapitulatif de l’hiver.

Si dans certains cas les résultats étaient pliés depuis longtemps, pour d’autres le suspense pour la course à la victoire a tenu jusqu’au bout ! Une chose est bien à retenir de cette saison : les Norvégiens ont largement dominé, avec cinq des huit vainqueurs des différents classements généraux. Le détail de chaque discipline ci-dessous.

Biathlon : Dorothea Wierer et Johannes Thingnes Boe 

A l’image de l’année dernière, la lutte pour le globe du général a été très disputée chez les dames. Les Italiennes auront tenu le public en haleine jusqu’à Oslo, dernière étape du calendrier. La défaillance de Lisa Vittozzi sur la fin a ainsi permis à Dorothea Wierer de remporter le premier globe de sa carrière, pour 22 petits points.

Dorothea Wierer (ITA) – Manzoni/NordicFocus

Les globes de la spécialité ont également été très disputés. Chacun d’entre eux a été remporté par une athlète différente. Anastasiya Kuzmina est allée chercher le globe du sprint pour la deuxième année consécutive.

Anastasiya Kuzmina (SVK) -Manzoni/NordicFocus

Lisa Vittozzi n’est pas rentrée bredouille de cette saison puisqu’elle parvient à décrocher le globe de l’individuel. En plus du globe de cristal, Dorothea Wierer s’est emparée du classement de la poursuite.

Lisa Vittozzi (ITA) – Manzoni/NordicFocus

Enfin, grâce à sa victoire sur la dernière course de la saison, Hanna Oeberg a remporté le globe de la mass-start.

Hanna Oeberg (SWE) -Manzoni/NordicFocus

Du côté masculin, la rétrospective est plus aisée puisque Johannes Thingnes Boe a réalisé le grand chelem en remportant le classement général haut la main ainsi que tout les petits globes. Comme souvent chez les hommes, le suspense n’a pas été au rendez-vous. Mais cette fois ce n’est pas du fait de Martin Fourcade mais du jeune Norvégien.

En effet le premier gros globe de Johannes Boe était mathématiquement gagné dès la poursuite des Mondiaux d’Östersund. Avec seize victoires pendant la saison, le viking établit un nouveau record. Il n’a quitté le top 5 qu’à six reprises, réalisant dix-neuf podiums sur la saison (vingt-cinq courses).

Johannes Thingnes Boe (NOR) – Manzoni/NordicFocus

Concernant le collectif, c’est une première dans l’histoire du biathlon. La Norvège a tout simplement gagné tout les globes et titres qu’il était possible d’aller chercher. Les quatre titres mondiaux (relais dames, relais hommes, relais mixte et relais mixte simple), les globes de tout les relais et les deux classements par nation leur ont été décernés.

Ski de fond : Ingvild Flugstad Oestberg et Johannes Klaebo

La Norvégienne Ingvild Flugstad Oestberg a remporté le globe du général, avec plus de deux cent points d’avance sur sa plus proche concurrente. C’est le bon compromis entre les épreuves de distance et de sprint qui lui a permis d’aller chercher le premier globe de sa carrière. 

Ingvild Flugstad Oestberg (NOR) – Modica/NordicFocus

Les globes de spécialité sont revenus à deux autres athlètes. La Suédoise Stina Nilsson s’est adjugée celui du sprint et une autre Norvégienne, Therese Johaug, a glané celui de la distance. 

Stina Nilsson (SWE) – Modica/NordicFocus

 

Therese Johaug (NOR) – Modica/NordicFocus

Comme chez les dames au biathlon, le combat pour le globe a été rude chez les hommes. Il aura fallu attendre la dernière course pour savoir qui de Johannes Klaebo ou de Alexander Bolshunov remporterait le général. L’avantage est allé au Norvégien, notamment grâce à un bon week-end au Québec, qui acquiert son deuxième gros globe consécutif. Il remporte également le globe du sprint.

Johannes Hoesflot Klaebo (NOR) – Modica/NordicFocus

Le Russe Bolshunov repart toutefois avec un globe de spécialité, celui de la distance.

Alexander Bolshunov (RUS) -Modica/NordicFocus

Saut à ski : Maren Lundby et Ryoyu Kobayashi 

A l’instar de Johannes Boe en biathlon, le saut à ski n’a pas connu une grande diversité, autant chez les dames que chez les messieurs. Maren Lundby est ainsi allée chercher son deuxième globe consécutif. La saison 2018-2019 a été marqué par l’hégémonie de la Norvégienne, qui s’est imposée avec plus de quatre cent points d’avance sur sa dauphine Katharina Althaus. Elle a également remporté le Raw Air en fin de saison.

Maren Lundby (NOR) – Tumashov/NordicFocus

Chez les hommes, Ryoyu Kobayashi a tout gagné cette saison : le classement général, le vol à ski, la tournée des quatre tremplins et le Raw Air. Le Japonais a écrasé la discipline cette saison, avec plus de sept cent points d’avance sur le deuxième, Stephan Kraft. Cette performance impressionnante lui permet ainsi d’aller chercher son premier globe.

Ryoyu Kobayashi (JPN) – Nordicfocus

Combiné nordique : Tara Geraghty-Moats et Jarl Magnus Riiber

D’abord biathlète, puis sauteuse à ski, Tara Geraghty-Moats a finalement trouvé sa voie dans le combiné nordique. Pour sa première saison de Coupe du monde de combiné, l’Américaine a décroché le globe de cristal. 

A tout juste 21 ans, le jeune Jarl Magnus Riiber a remporté le graal avec une marge conséquente sur ses poursuivants (plus de six cent points). Le Norvégien a su trouver la juste alliance entre le saut et le ski, avec de bons classements dans les deux épreuves. Le trophée du meilleur sauteur revient à l’autrichien Franz-Josef Rehrl. L’Italien Alessandro Pittin s’offre, lui, le trophée du meilleur skieur. 

Jarl Magnus Riiber (NOR) – Thibaut/NordicFocus

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.