Nouveau contrat semi-pro pour Jérémy Huguenin

VTT – Le vététiste et fondeur neuchâtelois Jérémy Huguenin sera semi-professionnel la saison prochaine. Il rejoint le Bixs Pro team.

C’est le premier contrat de sa carrière et il en est heureux. Jérémy Huguenin, vététiste et fondeur neuchâtelois rejoint le Bixs pro team dès la prochaine saison, un contrat qui lui permettra de vivre de son sport. Blessé au genou l’hiver dernier, Huguenin a signé une grosse saison marquée par un top 20 aux championnats du monde de VTT marathon et une quatrième place au Grand raid.

Sur son site internet, le coureur en dit davantage :

« C’est sous les couleurs de l’équipe marathon Bixs Pro Team que je roulerai l’an prochain. Cette équipe gérée par la société Intercyle est basée à Sursee dans le canton de Lucerne et comptera dans ses rangs en 2016 cinq coureurs (une dame et quatre hommes). Le départ à la retraite de Lukas Buchli, professionnel chez Bixs depuis 2007 et vainqueur des trois grandes classiques de l’été (Eiger Bike, Grand Raid et National Park) et pour la deuxième année consécutive du Swiss Epic n’est bien sûr pas étranger à mon arrivée dans cette formation. J’ai un énorme respect quant à la carrière et à la personnalité de Lukas Buchli et même s’il n’est pas « remplaçable », je suis honoré que l’on fasse appel à moi pour combler son départ. Bixs Pro Team est la seule véritable formation axée sur la discipline du marathon en Suisse et avec des coureurs âgés de 26 à 28 ans (relativement jeune pour le marathon), elle se veut d’avoir une vision à moyen et long terme. Intégrer cette équipe offre aussi pour moi la possibilité de participer à des courses par étapes telles que Transalp ou Swiss Epic.

Ainsi, après deux saisons magnifiques en tant que coureur individuel au sein du VC Vignoble et lors desquelles j’ai retrouvé le plaisir de la compétition après la mauvaise expérience de 2013 chez BMC, je me sens prêt à réintégrer une équipe de haut niveau.

Professionnellement je continuerai d’exercer mes activités au sein du Fitness Maréchal à Neuchâtel, mon nouveau statut de semi-professionnel me permettra cependant de me libérer du temps que je pourrai mettre à profit de mon sport.

Devenir semi-professionnel n’a jamais été un but en soi mais atteindre ce stade reste quand même pour moi une consécration, ceci d’autant plus en VTT où les places sont rares. Le chemin pour y arriver est comme souvent semé d’embuches et je dois avouer que je ressens une fierté personnelle d’y être parvenu alors que j’aurais pu baisser les bras après l’année chez BMC et, tandis que tous les feux étaient au vert il y a une année, j’ai dû repartir à zéro ou presque après cet accident de ski l’hiver dernier. »

Découvrez le Bixs Pro team 2016  www.bixs.com/fran/accueil.html

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.