Nove Mesto : Tarjei Boe tient son titre, Fourcade le perd

Martin Fourcade a perdu son titre de champion du monde de mass-start cet après-midi après la victoire de Tarjei Boe. Anton Shipulin s’est couvert d’argent et Emil Svendsen a conquis le bronze. Trois Français dans le top 10 avec une mention spéciale pour Jean-Guillaume Béatrix, 7e.

Récit de cette dernière course après des mondiaux totalement dominés par la Norvège et ses stars.

 

Capture d’écran 2013-02-17 à 15.48.13

Tarjei Boe est le nouveau champion du monde de mass-start (Agence Zoom).

 

Après la belle empoignade de ce matin entre Tora Berger, sextuple médaillée sur ces mondiaux de Nove Mesto, et la nouvelle championne du monde de mass-start Darya Domracheva, les championnats du monde s’achevaient cet après-midi avec la mass-start hommes.

 

A l’affiche : un duel attendu par tous et en premier lieu par les deux intéressés Martin Fourcade, champion du monde de l’individuel, et son meilleur ennemi couvert d’or en Moravie, Emil Svendsen. Mais ça, c’est sur le papier. Comme chez les dames, ce format de course qui réunit la crème mondiale donne souvent lieu à de belles surprises.

 

Hormis son héros national, la France comptait aussi sur Alexis Bœuf, Jean-Guillaume Béatrix et Simon Fourcade, lequel a montré sur l’individuel qu’il revenait petit à petit à son meilleur niveau, pour se montrer aux avant-postes. Devant un stade plein comme un œuf, près de 27 000 paires d’yeux se posaient sur les athlètes arrivant au pas de tir.

 

Svendsen et Fourcade, ski dans ski”

 

L’abbe Lund, Faz, Shipulin, Bauder, Landertinger, Bœuf, Svendsen, M. Fourcade… ressortaient en tête de cette première escarmouche. Un groupe de 12 hommes comptait alors 10 secondes d’avance sur les poursuivants. Martin et Emil se marquaient soigneusement à la culotte comme le font les footballeurs, restant ski dans ski. 

 

Comme sur le premier tir, Fourcade accélérait avec le pas de tir pour s’y installer le premier. Mais le Français commettait un erreur, repartant en 18e position, devant Svendsen (!) mais loin de la tête de course emmenée par les Norvégiens Tarjei Boe et L’Abbe Lund. Impressionnant de puissance et de facilité, Martin Fourcade reprenait le contrôle de la course au prix d’un effort tout de même important juste avant le premier tir debout.

 

Fourcade semblait facile mais…”

 

Fort d’un 5/5, le Catalan repartait avec Boe, Birnacher, Bailey, Ferry et Svendesn… Les autres bleus étaient moins à la fête et pointaient un peu plus loin au classement, à la porte du top 10 provisoire. Svendsen était contraint de se découvrir pour combler ses 6 sec de retard alors que devant, c’est son compatriote Boe qui menait la danse, bientôt relayé par le Catalan qui pouvait choisir au mieux ses trajectoires.

 

Comme hier chez les dames, le dernier tir debout serait le juge de paix. Il fallait arbitrer entre sept hommes capables de jouer encore le titre mondial. Qui allait avoir les nerfs les plus solides ?

Premier installé, le Français sortait une balle que mettaient Boe et Svendsen !  Le quadruple champion du monde laissait, semble-t-il, filer son lieutenant en menant le groupe de poursuivants d’un train de sénateur… L’histoire retiendra-t-elle que le prince de ces mondiaux a laissé gagné son bras droit ? 

 

Tarjei Boe file vers son premier grand titre”

 

Boe, 4 sec devant, ne relâchait pas son effort tandis que Svendsen et le Russe Shipulin se détachaient en 2e et 3e position à 1,5 km de l’arrivée. Avec un avantage pour ce dernier qui cueillait l’argent devant un Svendsen épuisé mais heureux pour son compatriote.

 

Jean-Guillaume Béatrix prenait une excellente 7e place, Simon Fourcade 9e, et son frère Martin 10e, en terminait dans la même seconde alors qu’Alexis Boeuf peinait et terminait 27e. Une fois de plus, la Norvège s’est imposée, remportant par la même occasion et de façon absolument royale le classement des nations.