Les Suédois plus forts que le brouillard d’Oberhof

BIATHLON – Les coéquipiers de Frederik Lindstroem ont remporté un relais improbable à Oberhof, plongé dans un épais brouillard. Les Français sont revenus en fin de course en 5e position.

 

Le relais d’Oberhof, disputé dans un (très) épais brouillard, s’est résumé à un concours de tir. Et ce petit jeu a souri à l’équipe suédoise. Dans ces conditions dantesques qui ont poussé le jury à une longue réflexion autour d’une éventuelle annulation de la course (ce qui a fait réagir Martin Fourcade), ce sont les plus précis qui ont brillé. Avec seulement un tour de pénalité et neuf pioche (la meilleure statistique du jour), les coéquipiers de Frederik Lindstroem ont réussi là où beaucoup d’équipes se sont cassées les dents. Les Italiens de Lukas Hofer, eux aussi très précis (2 tours et 11 pioches) ainsi que les Norvégiens (3 / 14) sont montés sur le podium…

 

Les Français ont navigué autour de la 7e place après des galères vécues sur le pas de tir pour Emilien Jacquelin ou Simon Desthieux. Quentin Fillon-Maillet a tenu le rang tricolore avec les moyens du bord. Et Antonin Guigonnat, dernier relayeur français, a plutôt bien terminé pour remonter le relais bleu-blanc-rouge en 5e position (6 tours et 16 pioches). Mais aujourd’hui, les hommes qui ont fait vibrer le public allemand sont… belges !

Festival de Florent Claude

Florent Claude (BEL)

Que ce soit dans le vent d’Hochfilzen ou dans l’épais brouillard d’Oberhof, Florent Claude a réalisé deux relais épatants. Parfaitement lancé par Michael Reusch, qui connait le site comme sa poche pour s’y entraîner très souvent, le franco-belge a réussi là où tous ses adversaires sont restés de longues minutes sur le pas de tir, à la recherche des cibles perdues. Si bien que l’aîné de la fratrie vosgienne a creusé l’écart sur la concurrence après ses passages face aux cibles… et lancé Thierry Langer en tête avec 15 sec d’avance sur l’Italien Dominik Windisch. Le jeune Belge conservait une belle 4e place tandis que le Bessanais Tom Lahaye-Gofart craquait complètement au tir debout avec trois tours de pénalité, sortant du Top 10…

Photo : NordicFocus

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.