Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

ski de fond, Johannes Høsflot Klæbo, Oberstdorf
Johannes Hoesflot Klaebo (NOR) - Modica/NordicFocus.

Ski de fond

Oberstdorf : « C’est le chaos », commente Klæbo

« Je n’avais pas d’autre endroit où aller », commente Klæbo aux médias. « Il doit être disqualifié », rétorque Bolshunov.

C’est une bombe qui tombe quand la disqualification de Johannes Hoesflot Klæbo est annoncée. Le Norvégien vient de remporter le 50 km d’Oberstdorf, mais un accrochage avec Alexander Bolshunov dans le sprint final le prive de cette médaille d’or, finalement attribuée à Emil Iversen.

Alexander Bolshunov, ski de fond, Oberstdorf
Alexander Bolshunov (RSF) – Modica/NordicFocus.

S’il conserve l’or, je n’irais pas à la remise des médailles.Alexandre Bolshunov aux TV russes.

Juste après le passage de la ligne d’arrivée, Bolshunov s’emporte déjà au micro des télévisions russes : « si ça avait été moi, j’aurais aussitôt été disqualifié. Si Klæbo conserve l’or, je n’irais pas à la remise des médailles. » Quelques minutes plus tard, il allait d’ailleurs tenir la médaille dans sa main au lieu de la mettre autour du cou, en signe de protestation.

ski de fond, Johannes Høsflot Klæbo, Oberstdorf
Alexander Bolshunov (RSF) – Modica/NordicFocus.

Il continue ensuite face aux Norvégiens de la NRK : « Le fait qu’il ait cassé mon bâton est la seule raison de ma défaite », estime-t-il. Le champion du monde du skiathlon a finalement été entendu par la FIS : son adversaire est disqualifié quelques minutes plus tard. Dans l’incompréhension générale au sein du clan norvégien.

ski de fond, Johannes Høsflot Klæbo, Oberstdorf
ohannes Hoesflot Klaebo (NOR), Alexander Bolshunov (RSF), Emil Iversen (NOR) – Modica/NordicFocus.

Espen Bjervig annonce d’ailleurs immédiatement après la décision de la FIS que la Norvège fera de nouveau appel. Mais le directeur du ski de fond norvégien veut faire les choses correctement : ils prendront les 48h autorisées pour la réclamation afin de monter un dossier inattaquable. Ils feront d’ailleurs appel à des experts du règlement du ski de fond. De son côté, Klæbo est sous le choc.

Je n’avais pas d’autre endroit où aller. C’est le chaos. Johannes Høsflot Klaebo à la NRK.

« Je n’avais pas d’autre endroit où aller alors qu’il avait de la place à gauche, je ne vois pas ce que j’aurais pu faire d’autre, déclare le Scandinave, à chaud, au micro de la NRK. Au moins, maintenant, tout le monde sait que je suis capable de gagner autre chose qu’un sprint. »

Maigre consolation pour l’homme du Trøndelag. Il ne peut qu’attendre, impuissant, le temps que la FIS le déclasse. « C’était mon rêve de remporter le 50 km, j’avais de très bons skis et soudain, c’est le chaos », continue-t-il. Il prévient aussi les médias : s’il est disqualifié, il ne fera aucune déclaration. Le fondeur est tout simplement anéanti.

L'article continue sous la publicité
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique

 

 

pub

 

pub

 

Emil Iversen, ski de fond, Oberstdorf
Emil Iversen (NOR) – Modica/NordicFocus.

Après le podium, Emil Iversen — d’abord ravi d’avoir remporté l’argent – a de nouveau parlé aux journalistes. « Je suis désolé pour Johannes, il ne mérite pas ça, affirme-t-il à TV2. Je n’ai plus qu’à aller le consoler. J’étais au départ très content de l’argent, c’était comme une victoire pour moi. Mais remporter l’or ainsi, ça n’a pas la même saveur, je n’ai pas l’impression d’avoir gagné. Ça ne semble pas tout à fait mérité. »

Un avis partagé par Bolshunov qui estime que le titre devait lui revenir.

Je n’ai pas l’impression d’avoir gagné.Emil Iversen à la NRK.

Eirik Myhr Nossum, entraîneur de l’équipe, ne cache pas lui non plus son énervement : « Johannes n’avait pas le choix, c’était ça ou sortir de piste, dit-il. Bolshunov, lui, était en tête et pouvait choisir son couloir mais il ne devrait pas en changer au moment où Johannes va le dépasser. » Le coach tient tout de même à voir le positif et il félicite aussi Iversen.

ski de fond, Johannes Høsflot Klæbo, Oberstdorf
Johannes Hoesflot Klaebo (NOR) – Thibaut/NordicFocus.

Une analyse qui n’est pas la même que celle de Pierre Mignerey, directeur du fond à la FIS. « La décision a été difficile à prendre, témoigne-t-il lorsque la NRK l’interroge. Mais les règles stipulent qu’il ne doit y avoir aucun contact de l’athlète avec un autre ou avec son équipement et Klæbo a touché Bolshunov… »

Une chose est sûre : les opinions divergent sur cet incident. Une fois la réclamation de la Norvège déposée, le jury aura en effet 72h pour délibérer, ce qui pourrait nous emmener jusqu’à vendredi prochain.

1 Commentaire(s)

1 Commentaire(s)

  1. Jean

    08/03/2021 à 19 h 07 min

    Disqualifié ou pas ca montre que les equipes qui se consacrent qu aux sprint non rien compris et gaspille les 3€ dont ils diposent
    C est pas d aujourd’hui mais un beau sprinteurs peu également performers en distance….
    Il n y a qu à regarder les résultats….

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique

Facebook

A LIRE AUSSI

Ski nordique

Deux jours après la désignation de l'Arabie saoudite comme pays organisateur des Jeux asiatiques d'hiver 2029, la FFS a pris position, dénonçant un projet...

Ski nordique

Fabien Saguez, le président de la Fédération français de ski (FFS), vioent de nommer Pierre Mignerey comme DTN.

Ski nordique

L'espace d'une semaine, les championnats du monde 2025 de ski nordique de Trondheim (Norvège) ont perdu puis retrouvé un patron.

Ski nordique

Le Ski-Club Académique Suisse recherche un/une technicien/technicienne pour sa saison d’hiver 2022/2023 afin de renforcer son équipe sur quelques weekends de course. Nous sommes...

Ski de fond

Découvrez le programme complet de la coupe du monde organisée en janvier 2023 à la Station des Rousses (Jura).

Ski nordique

Le 1er novembre prochain, Pierre Mignerey, libéré de ses obligations à la FIS, deviendra DTN de la FFS. C'est Jacques Mignerey, son papa, qui...

Ski nordique

Le Conseil olympique d'Asie a approuvé à l'unanimité la candidature de l'Arabie saoudite pour l'organisation des Jeux asiatiques d'hiver 2029.

Ski nordique

10:34. Il y a quelques heures, l’Allemand Thomas Bach, président du Comité international olympique (CIO), a donné une longue interview au média italien Corriere...