Oslo : Eric Frenzel met fin à la domination de Jason Lamy Chappuis depuis 2010

La course au globe de cristal est terminée pour Jason Lamy Chappuis 4e de l’épreuve d’Oslo remportée par son rival Eric Frenzel. C’est la fin d’un règne sans partage depuis 2010.

 

Capture-d-ecran-2013-03-15-a-15.58.30.png

Eric Frenzel, avec 6 victoires cette saison, gagne son premier globe de cristal (Agence Zoom).

 

Il ne manquait mathématiquement qu’une belle performance sur les dernières courses de la coupe du monde de combiné nordique à Eric Frenzel pour s’emparer définitivement de son premier globe de cristal. Grâce à sa victoire cet après-midi sur les pistes norvégiennes d’Oslo, c’est chose faite.

 

Très solide sur le concours de saut, l’Allemand prenait les devants dès les premiers kilomètres de course avec dans son sillage Yoshito et, plus loin, Akito Watabe. 8e du saut, Jason Lamy-Chappuis emmenait le groupe de sept poursuivants à une vingtaine de secondes de la troisième place, quelques dizaine de mètres devant un gros groupe où on retrouvait Sébastien Lacroix malade cette semaine et 20e du saut. 

 

Doublé des Japonais Watabe”

 

A mi-course, le trio composé des frères Watabe et de Frenzel comptait déjà 38 sec sur le peloton qui commençait à se regarder. Mais l’Américain Fletcher ne l’entendait pas de cette oreille et commençait à appuyer sur le champignon. Mais l’effort n’était pas suffisant pour revenir surtout qu’Akito Watabe attaquait Frenzel au km 8. Derrière eux, Jason Lamy Chappuis accélérait aussi.

 

Watabe et Frenzel se présentaient ensemble sur la dernière ligne droite mais l’Allemand était le meilleur dans le finish, décrochant une nouvelle victoire, sa 6e victoire de la saison. Les frères Watabe Akito et Yoshito terminaient sur le podium, une seconde devant Jason Lamy Chappuis. Sébastien Lacroix terminait 6e après avoir remonté 14 places !

 

Pour sa première course en coupe du monde, le jeune Théo Hannon, vice-champion du monde juniors de combiné, manquait les points d’un rien. Il aura une nouvelle chance demain sur un Gundersen à l’ancienne avec deux sauts et 15 km de course sur la piste du mythique 50 km d’Oslo… Voilà qui promet.