Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Les relayeurs français sur la plus haute marche ce dimanche.

Ostersund : première victoire du relais mixte français

A l’issue d’un premier relais mixte de toute beauté, l’équipe de France s’est imposé au sprint. Martin Fourcade and co lancent parfaitement leur saison devant la Norvège et l’Allemagne. Retour sur les temps forts de cette superbe victoire. 

 

C’est parti pour la coupe du monde de biathlon. Après l’apéritif servi à Sjusjoen puis Idre pour les courses de qualifications chez les dames, l’élite mondiale du biathlon avait rendez-vous ce dimanche pour le traditionnel relais mixte d’ouverture à Ostersund.

Dans la nuit suédoise, plusieurs équipes pouvaient prétendre à la première boite de l’hiver. Les Tchèques de Soukalova et Moravec, les Italiens d’Oberhofer et Hofer, la France des frères Fourcade et dans une moindre mesure, la Norvège de Eckhoff et Christiansen, les stars masculines ayant fait l’impasse sur ce rendez-vous.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Comme souvent, c’est à la Jurassienne Anaïs Bescond que revenait l’honneur d’ouvrir le bal pour le premier relais aux côtés de Oberhofer, Vitkova et autres Solemdal… La Morberande ne manquait pas son premier tir de coupe du monde cet hiver, tout comme la Canadienne Crawford, la Slovaque Gerekova et l’Américaine Dunklee. Face aux cibles balayées de coups de vent, Bescond utilisait ses trois balles de pioches pour blanchir les cibles et affichait 18 sec de retard sur la Finlande de Kaisa Makarainen au moment de lancer Anaïs Chevalier.

 

Des pioches de tous les côtés

 

La jeune Dauphinoise utilisait ses trois balles de pioche au coucher tandis que l’Italie, l’Allemagne et la République tchèque prenaient un peu d’avance sur le reste des troupes. Mais le tir debout rebattait les cartes puisque la Russie et l’Italie sortaient les meilleurs tirs. Anaïs Chevalier (deux pioches) donnait le témoin à Simon Fourcade à la 9e place, 38 sec derrière le leader Bélarus Vladimir Chepelin, l’Italien Windisch et le Russe Garanichev. Une nouvelle course commençait avec l’entrée en piste des hommes.

Martin Fourcade Ostersund

Martin Fourcade sur son dernier tir.

Les Tchèques rentraient dans le quatuor de tête à l’issue d’un tir coucher marqué par de nombreuses pioches. Simon Fourcade se retrouvait seul en chasse derrière ce groupe… avant d’être rejoint par quelques adversaires.

Au debout, tout le monde piochait, relançant une nouvelle fois la course. Le Slovène Bauer sortait le sans-faute tout comme Simon Fourcade, alors 5e à 25 sec. Le Catalan suivait le prometteur Norvégien Christiansen, revenu des tréfonds du classement après les relais difficiles de Solemdal et Eckhoff. Slesingr pour la Tchéquie et Peiffer pour l’Allemagne pointaient aux 2e et 3e places d’un relais décidément très animé.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

 

Un dernier tir debout décisif

Après une heure de course entraient en lice les derniers relayeurs : Moravec, Schempp et bien sûr Martin Fourcade, triple lauréat de la coupe du monde. Heureux et impatient de retrouver la compétition internationale après un été gêné par une mononucléose, le patron se retrouvait dans la peau du chasseur, à 30 sec de la tête.
Le double champion olympique de Sochi pointait rapidement en 4e place, emmenant le groupe des poursuivants. Face aux cibles, Fourcade posait un tir solide mais n’était pas le seul dans ce cas de figure : cinq nations se retrouvaient en 13 sec derrière le duo Slovénie – Allemagne. Mais très vite, le regroupement s’opérait. Comme souvent, le dernier tir serait décisif !

Quatre nations pour un podium, quatre biathlètes au coude à coude : Schempp, Fak, Birkeland et Fourcade. Birkeland et Schempp sortaient devant Fourcade (deux pioches). Le podium était fait.

Le double champion olympique de Sochi pointait rapidement en 4e place, emmenant le groupe des poursuivants. Face aux cibles, Fourcade posait un tir solide mais n’était pas le seul dans ce cas de figure : cinq nations se retrouvaient en 13 sec derrière le duo Slovénie – Allemagne. Mais très vite, le regroupement s’opérait. Comme souvent, le dernier tir serait décisif !

L'arrivée au sprint entre la France, la Norvège et l'Allemagne.

L’arrivée au sprint entre la France, la Norvège et l’Allemagne.

Quatre nations pour un podium, quatre biathlètes au coude à coude : Schempp, Fak, Birkeland et Fourcade. Birkeland et Schempp sortaient devant Fourcade (deux pioches). Le podium était fait.

Les trois hommes restaient ski dans ski avant le retour dans le stade. Les trois hommes se présentaient de face dans la dernière ligne droite que franchissait en tête Martin Fourcade.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

 

Les résultats du relais mixte

 

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Facebook

A LIRE AUSSI

Biathlon

A moins de trois semaines du début de son festival, Martin Fourcade se réjouit de l'ampleur que son événement, lancé en 2019, a pris.

Biathlon

Découvrez le calendrier complet des championnats de Suède de biathlon d'été d'Östersund prévus en fin de semaine prochaine.

Biathlon

21:04. Ce vendredi soir, les organisateurs du Martin Fourcade Nordic Festival ont officialisé la présence de la Norvégienne Ingrid Landmark Tandrevold le 3 septembre...

Saut à ski

En février 2023, la coupe du monde masculine de saut à ski ne s'arrêtera finalement pas outre-Atlantique, faute d'argent.

Biathlon

6:47. Jusque-là, la biathlète Lotte Lie, engagée tout l’hiver sur le circuit de la coupe du monde sous les couleurs belges, était équipée en...

Biathlon

Rentrée du Blink Festival en fin de semaine dernière auréolée d'un podium, la Jurassienne Lou Jeanmonnot revient pour Nordic Magazine sur sa préparation estivale...

Ski nordique

Finalement, les farts fluorés seront toujours de la partie l'année prochaine sur les circuits internationaux de biathlon et de ski nordique.

Biathlon

Durant l'été, Nordic Magazine donne la parole, chaque jour, à un nordique retraité. C'est au tour de l'ancien biathlète haut-savoyard Rémi Borgeot de se...