Östersund | Mass-start dames : la réaction des médaillées

BIATHLON – Dans des conditions rendues compliquées par le vent, Dorothea Wierer s’impose devant Ekaterina Yurlova-Percht et Denise Herrmann. Leur réaction.

Dorothea Wierer : «Un peu avant l’arrivée j’ai vu  l’avance qu’il me restait et j’ai su que c’était bon»

«Je suis très heureuse de ma performance et particulièrement du tir. Hier j’ai eu des problèmes d’estomac, donc je n’ai pas couru le relais. Mais avec cette journée de repos supplémentaire j’ai pu être à 100% sur cette course. Je n’avais pas d’attente particulière aujourd’hui, je ne savais pas si je serai suffisamment en forme. Finalement je me suis sentie très bien sur les skis et ça a été.

Les conditions étaient difficiles, avec le vent on ne sait jamais en biathlon. Parfois il faut un peu de chance. C’est après le premier debout que j’ai commencé à y croire, cependant j’en ai loupé deux au dernier tir. Du coup je n’avais pas beaucoup d’avance sur Ekaterina en sortant du pas de tir. Mes jambes me brûlaient mais j’ai tout donné pour qu’elle ne revienne pas. Un peu avant l’arrivée j’ai vu  l’avance qu’il me restait et j’ai su que c’était bon, que je pouvais le faire.»

Dorothea Wierer (ITA) – Julie Le Bobinnec

Ekaterina Yurlova-Percht : «Aujourd’hui j’étais très concentrée sur le tir»

«Quand je me suis réveillée ce matin et que j’ai ouvert les rideaux, je me suis dit que ça allait être compliqué. Aujourd’hui j’étais très concentrée sur le tir, je voulais faire des couchés solides et attaquer sur les debouts. J’ai beaucoup travaillé mon tir debout à l’entraînement, mais les mauvaises conditions n’ont pas dû aider. L’année dernière a été très dure pour moi. Malgré tout j’ai passé un bon été, et une très bonne saison. Je suis très heureuse de cette médaille.»

Ekaterina Yurlova (RUS) – Julie Le Bobinnec

 

Denise Herrmann : «Je suis très heureuse de ces championnats, je rentre avec une médaille de chaque couleur»

«J’ai dû partir très vite parce que je perds trop de temps sur le pas de tir. Mon plan est d’aller aussi vite que possible sur la piste pour compenser. Avec le vent aujourd’hui c’était difficile, j’ai fait trop de fautes. Et puis, je n’ai pas été aussi rapide que je l’aurais voulu sur les skis, particulièrement dans le dernier tour.

En biathlon tout peut arriver, je savais que si je faisais un bon tir je pouvais jouer devant. Mais je ne fais pas de bons tirs tous les jours même si je m’améliore. Je suis très heureuse de ces championnats, je rentre avec une médaille de chaque couleur.»

Denise Herrmann (GER) – Julie Le Bobinnec

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.