Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Otepää : Tomas Northug se fait un prénom

Tomas Northug a remporté sa première coupe du monde lors d’un sprint compliqué par la neige.

 

Une seul Français a franchi les qualifications du sprint style classique qui s’est déroulé, samedi matin sous la neige d’Otepää (Estonie). Baptiste Gros s’est classé 35e et Richard Jouve, dont c’est la première coupe du monde, 49e. Le Bois d’Amonier a disputé la 5e série des quarts de finale. Il était idéalement placé pour attaquer la dernière montée du parcours, dans la trace de Vegard Bjerkreim Nilsen. Mais les Norvégiens et les Finlandais sont revenus se placer. Finalement, il a échoué à la sixième place (+2,16 sec).

Alors que de gros flocons tombaient du ciel, ce qui rendait très délicate la glisse, la première demi-finale a profité aux Norvégiens Krogh, Hattestad, Goldberg et Mothug (Tomas, pas Petter) qui ont ravi les quatre premières places, au détriment de Sergey Ustiugov qui a chuté devant la ligne d’arrivée. Dans la seconde course, en pleine tempête de neige, seul le Finlandais Toni Ketelae a permis d’éviter une finale 100 %  norvégienne. A noter que le vainqueur de Ruka dans le même exercice, Eirik Brandsdal n’a pas réussi à franchir cette étape.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

 

 

La probabilité qu’un homme en combinaison rouge franchisse le premier la ligne d’arrivée a été respecté. Tomas Northug, tête nue, a creusé un important écart dès le début de la confrontation. Personne n’a pu le rattraper.

 

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

[gview file= »https://data.fis-ski.com/pdf/2015/CC/2293/2015CC2293RL.pdf » save= »0″]

 

Dames : seconde victoire de la saison pour Oestberg

Oestberg

 

 

Chez les dames, les Suèdoises et les Norvégiennes ont trusté les places des 1/2 finales. Seules la Russe Evgenia Sjhapovalova et la Slovène Anamarija Lampic ont réussi à se faire une place.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Au terme des deux courses, Maiken Caspersen Falla réalisait le meilleur chrono, devant la Suédoise Nilsson Stina et Ingvild Flugstad Oestberg. En finale, c’est cette dernière qui l’a emporté, devant Nilsson et Celine Brun-Lie, Falla échouant au pied du podium. « J’ai eu vraiment du bon matériel. Je suis restée sur des skis fartés », a-t-elle indiqué après la course.

 

[gview file= »https://data.fis-ski.com/pdf/2015/CC/2290/2015CC2290RL.pdf » save= »0″]

 

Photos : FIS

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Facebook

A LIRE AUSSI

Ski de fond

Christophe Perrillat, le coach du Haute-Savoie Nordic Team, revient pour Nordic Magazine sur le stage passé ces derniers jours aux Plans d'Hotonnes (Ain).

Ski de fond

Durant l'été, Nordic Magazine donne la parole, chaque jour, à un nordique retraité. C'est au tour de l'ancienne fondeuse Anouk Faivre-Picon, devenue Wibault, de...

Biathlon

A moins de trois semaines du début de son festival, Martin Fourcade se réjouit de l'ampleur que son événement, lancé en 2019, a pris.

Saut à ski

En février 2023, la coupe du monde masculine de saut à ski ne s'arrêtera finalement pas outre-Atlantique, faute d'argent.

Ski de fond

La fondeuse slovène Hana Mazi Jamnik, 19 ans, a perdu la vie, ce jeudi, en Norvège alors qu'elle était sur les ski-roues.

Ski de fond

Durant l'été, Nordic Magazine donne la parole, chaque jour, à un nordique retraité. C'est au tour de l'ancienne fondeuse dauphinoise Manon Locatelli de se...

Ski nordique

Finalement, les farts fluorés seront toujours de la partie l'année prochaine sur les circuits internationaux de biathlon et de ski nordique.

Ski de fond

10:23. Dimanche, en rentrant du Blink Festival lors duquel il a notamment terminé troisième de la montée du Lysebotn, le fondeur andorran Irineu Esteve...