Patrick Bohard : « mon prochain défi : la Transmartinique »

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,
  
A Saint-Maurice (Valais suisse), le Villeriers Patrick Bohard du Team Asics France a disputéle Défi du Jubilé, une course longue distance de 71 kilomètres pour 2600 mètres de dénivelé positif, où il a pris la 2e place au classement. Pour Nordic Magazine, le coureur fait le bilan de sa saison à sept semaines de son dernier grand rendez vous, à savoir la Transmartinique qui comptera 133 kilomètres pour 5600 m de dénivelé +.


Tout d'abord, comment avez vous abordé la course de ce week- end en Suisse et dans quel état d'esprit êtes-vous à 45 jours de la Transmartinique ?
J'essaie d'aborder mes courses avec de l'envie et de l'enthousiasme et même si les jambes ne sont pas dans un bon jour et ne répondent pas présentes, comme ce week-end, je me concentre d'avantage sur le coté mental. Il y a tellement de choses à puiser surtout quand le corps montre quelques signes de faiblesse.



Comment allez-vous vous organiser ?
Il me reste un peu de temps pour préparer au mieux ce dernier challenge de la saison et les pistes sont nombreuses pour arriver dans les meilleures conditions possibles. Je vais tout d'abord prendre quelques jours de repos, puis recommencer les entraînements six jours sur sept avec des séances de marche rapide, avec sac à dos de 12 kilos, en alternance avec des séances sur le plat, un peu de vélo et de la musculation, ainsi que des footings à allure variable pour arriver normalement en pleine forme le 1er décembre jour de la course .


Quel bilan tirez vous de votre saison 2012 ? On sait que vous avez été contraint à l'abandon pour problème technique (lampe défectueuse) sur l'Ultra trail du Mont Blanc alors que vous pointiez dans le top 10 et que vous n'avez pas pu être classé au Japon (plus de puce électronique) ?
J'ai participé cette année à six compétitions, toutes les 6 sur des distances de plus de 70 kilomètres sur des formats “montagne”. Je termine à 4 reprises à la deuxième place, il faut rajouter les 2 courses que vous citez. Le bilan reste bon avec il est vrai aucune victoire pour l'instant mais, plus les distances s'allongent, plus il est difficile d'être présent, ne serait-ce qu'à l'arrivée, donc confiance et sérénité pour la suite et la fin de saison en Martinique.
> Bonus : le trailer de la Transmartinique.