Patrick Bohard motivé comme “une jeune pousse”

Après une saison de ski marquée par un défi exceptionnel via son G8J Tour et l’organisation de la GTJ 200, Patrick Bohard repart pour une saison d’ultra-trail. L’infatigable coureur de Villers-le-Lac et du team Hoka vise notamment le Tor des géants. Il fera sa rentrée ce week-end sur l’ultra du Pas du Diable, une course très particulière…

 

 

Patrick Bohard, l’hiver vient à peine de se finir que c’est déjà l’heure d’une nouvelle saison d’Ultra-Trail. Comment vous sentez-vous au sortir de l’hiver ?

C’est toujours un plaisir de reprendre les baskets , après une coupure de quelques mois sur les skis , j’apprécie depuis toujours cette alternance dans mes pratiques sportives et nous avons  ici dans le Jura  un terrain de jeux qui s’y prête à merveille . Je me sens donc comme une jeune pousse prêt à decouvrir de nouveaux chemins .

 

En guise de préparation, vous avez réalisé un exploit complètement fou avec votre G8J Tour, soit une “promenade” de plus de 270 km en 24 heures à travers le massif jurassien. Une fabuleuse expérience !

Fabuleuse expérience d’autant plus que j’ai bénéficié de conditions qui ont rendu les choses plus simples , le plaisir d’enchaîner la TJS et la GTJ ont largement supplanter les difficultés rencontrées (froid , kilomètrage et enchainement des 3 disciplines). Ce Grand 8 Jura Tour était dans un coin de ma tête depuis longtemps restait à le caser et à trouver la fenêtre météo pour le réaliser, c’est chose faite maintenant .

 

 

Toujours cet hiver, vous avez endossé les habits d’organisateur en chef de la GTJ 200, là aussi une course disputée dans des conditions parfaites… Comment avez-vous vécu cette épreuve de l’autre côté de la barrière et comment imaginez-vous la suite pour cette course hors-normes ?

La GTJ 200 est une course hors norme  par sa distance et le fait d’avoir pu en 2015 proposer une édition complète , dans sa version intégrale est déjà une petite victoire.

Sur le plan personnel et comme pour la première édition j’ai vecu des instants inoubliables qui dépassent même l’émotion que l’on peu ressentir en temps que coureur à l’arrivée d’une grande course. Coté organisation les retours des coureurs (euses) , des médias, des partenaires mais aussi des observateurs avertis ont été excellents, tout cela nous conforte évidemment et nous donne du courage et de la motivation pour aller de l’avant. Toutefois nous considérons que les choses vont trop vite, nous avons besoin de nous structurer. Nous allons donc faire une pause en 2016 pour revenir plus fort l’année suivante.

 

 

Comment préparez-vous l’enchaînement ultra-skieur et ultra-traileur ?

Comme chaque année en hiver j’arrête la course à pied (sauf une séance par semaine) pour ne pratiquer que le ski de fond. Le classique représente 80 % de mes sorties et toutes mes séances de qualités (seuil, VMA, sprint) sont réalisées dans ce style, s’ajoute à cela  des sorties en  skating et de la  rando nordique. Je ne reprends que très progressivement la course à pied à partir du 15 mars, je ne programme jamais de courses de préparation avant ma saison.

 

Vous effectuerez votre rentrée dans les Causses sur l’Ultra du Pas du Diable, un 120 km avec 6 500m D+, un nouveau trail riche en mono-traces et surtout en passages sous-terrains ! Impatient d’être à ce week-end ?

Comme je le dis souvent,”rien de pire que de perdre l’envie” et l’Ultra Pas du Diable en est le parfait exemple. Voila une course qui donne envie de découvrir une région et ses habitants, l’occasion aussi pendant la course de traverser des grottes et des cavités qui pour certaines sont habituellement ouvertes au public, et de courir sur des sentiers très sauvages. Sur le plan sportif il sera intéréssant pour moi d’évaluer mon niveau de préparation et de tester de nouvelles choses en situation de course (nutrition, matériel, stratégie).

Patrick Bohard

“Je me sens très bien au sein de l’équipe Hoka”.

 

 

La dernière saison a été riche en succès pour vous avec une superbe victoire sur le Grand raid des Pyrénées, une autre sur l’ultra du Pic St-Loup ou encore un podium sur le trail de Madère derrière votre co-équipier Julien Chorier du team Hoka. Quels seront vos principaux objectifs cette saison ?

J’avais bien sûr des rapports directs avec la marque Hoka l’an passé en participant même à des tests chaussures en développement , mon entrée dans le team Hoka cette année n’était pas une priorité pour moi et l’un des élements déclencheurs à cette adhésion a certainement été cette victoire par équipe obtenue au Grand Raid de la Réunion .

Aujourd’hui je me sens très bien dans cette équipe qui dégage des ondes positives et de l’envie et le fait qu’un coureur comme Julien Chorier (coureur et manager sportif)  soit à nos cotés renforce évidemment la motivation et l’esprit d’équipe .

Coté course je tiens absolument à refaire une fois le Tor des Géants (330 km Italie 13 au 20 /09 )  cette année, c’est une course hors normes qui demande une préparation spécifique et qui laisse donc bien peu de place pour d’autres objectifs. Néanmoins et avec l’aide de Pascal Balducci mon entraineur, La Ronda del Cims (Ultra trail d’Andorre 170km  27/06 ),  le TIcino ( 130km Suisse 08 /08 ) et Maxi Race chinoise (25 /11 )  seront pour moi les autres grands rendez vous de la saison .


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.