Petter Northug : « si je le dois, j’irai en prison »

 « Petter Northug admet avoir bu de l’alcool ». L’enfant terrible du ski de fond continue à faire parler de lui dans les médias norvégiens, après son accident de la route.

 

Dans un communiqué, Petter Northug Jr a confirmé à la police que c’était lui qui conduisait la voiture, une Audi A7, qui a été impliqué dans un accident le matin même à Trondheim à un rond-point. Il a également expliqué qu’il était sous l’emprise de l’alcool : « J’étais tellement ivre que je ne savais plus ce que je faisais ». A noter que la voiture ne lui appartient pas ; elle est louée. C’est ce véhicule qui a percuté la barrière de sécurité.

Northug

 

 

Quand la police est arrivée sur les lieux, l’un des deux hommes présents à bord du véhicule avait disparu. Des chiens sont alors entrés en action et il a clairement été établi que le fondeur était présent sur les lieux au moment de l’impact.  Il a été arrêté à son domicile, situé à quelques centaines de mètres, ont indiqué les forces de l’ordre.

 

 

Prison ou bracelet électronique

« Je regrette ce qui s’est passé, a ajouté le skieur scandinave. Je suis très malheureux et très déçu de ce que j’ai fait. » Il s’est dit prêt à subir toutes les conséquences de son acte. « Si ce doit être la prison, j’irai », a-t-il affirmé. De l’emprisonnement ferme est prononcé dans tous les cas où l’ alcoolémie était supérieure à 1,2 gr. Petter Northug profitera d’un aménagement habituel de sa peine et sera selon toute vraisemblance assigné à domicile, avec un bracelet électronique à la cheville. Il faut aussi s’attendre à une amende équivalente à une fois et demi le salaire mensuel. Soit plusieurs centaines de milliers de dollars, a calculé Dagbladet.

Ce qui n’est pas encore connu, c’est la raison pour laquelle le jeune homme a pris le volant à l’aube. Sa présence dans des clubs (au moins trois : Søstrene Karlsen, Studio 26 og Club Gossip) durant la nuit a par contre été confirmée par des témoins.

Depuis, Petter Northg s’est mis au vert. « Je comprends parfaitement les attentes du public désireux d’en savoir davantage tout de suite sur les événements. Je veux prendre le temps de la réflexion sur la situation avec mes proches. J’espère que les médias respecteront cela », a déclaré Northug .

 

Le lieu de l’accident

 

Dans un pays où le ski est le sport national, ses sponsors ont, eux aussi, été contraints de réagir : « Nous pensons que c’est une question très grave et nous sommes triste et déçu que Petter ait commis cette grave infraction. Il s’est comporté d’une manière qui n’est pas conforme avec les objectifs de promotion qui figurent dans l’accord de coopération nous liant à lui », a expliqué avec sévérité le PDG de la Coop,  Svein Fanebust. Le chef d’entreprise a dit vouloir parler avec l’intéressé et son staff avant de tirer des conclusions. Il a toutefois confirmé que le contrat comportait une clause de sortie qui est tout à fait valable dans ce cas de figure. « En ce moment, Peter est abattu et le rôle de l’un de ses principaux partenaires est de l’aider dans cette première phase difficile », a néanmoins ajouté  Svein Fanebust dans son communiqué de presse. Les autres marques ne devraient pas se retirer.

 

Déjà pardonné

Son entourage annonce déjà que les Norvégiens vont retrouver une star du ski de fond « plus humble à l’avenir ». « Folket støtter Northug », titre également  Kampanke. Autrement dit, le public soutient Northug. Et nos confrères de faire état d’un sondage dans lequel  69,4 pour cent des sondés pardonnent au skieur.

Northug

Même ses voisins sont venus à sa rescousse, décrivant le jeune homme comme quelqu’un de « silencieux et calme ». Les reporters de Dagbladet les ont rencontrés. « Les Northug sont de merveilleux voisins. Il n’y a jamais eu de difficulté avec eux et Petter dit bien bonjour et se montre toujours agréable quand on le croise. Son frère est tout aussi sympathique », assure un riverain. « C’est juste triste, nous le soutenons », assure un autre.

Le royaume n’en a décidément pas fini avec les exploits de son bad boy.


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.