Petter Northug passera par la case prison

50 jours de prison et 182 000 couronnes d’amende (environ 22 000 euros) : tel est le jugement rendu ce matin par le tribunal dans l’affaire Petter Northug. Il pourra tout de même courir cette saison hivernale.

 

Le tribunal de Trondheim a été pris d’assaut ce jeudi matin par de nombreux journalistes venus assister aux aveux de Petter Northug Jr. suite à son accident de voiture le 4 mai dernier. Le palais de justice avait réservé pour cette occasion sa plus grande salle car il s’attendait à ce que ce procès soit le plus suivi depuis longtemps du fait de la notoriété de l’accusé.

Devant cette foule, l’enfant terrible de la Norvège a reconnu les six actes d’accusation qui ont été portés à son encontre : cinq violations du droit de la circulation routière (conduite dangereuse et en état d’ivresse, excès de vitesse, non assistance à autrui et délit de fuite) et un délit pénal pour avoir accusé le passager d’être le conducteur du véhicule (suite à ces fausses accusations, son ami avait dû fournir un échantillon de sang et avait été inculpé).

Pour rappel, ce jour là, Northug avait conduit avec un taux d’alcoolémie de 1,65 gramme. Après avoir perdu le contrôle de son Audi A7, il avait terminé dans une barrière, non loin de son domicile.

 

68,8% des Norvégiens lui ont pardonné

En fin de matinée, face à la juge Ingrid Stigum, Petter Northug Jr. a écouté sa condamnation sous le regard des journalistes et photographes : 50 jours de prison, permis de conduire retiré pour une durée indéterminée (minimum 5 ans), 180 000 couronnes d’amende.

Il ne faut pas voir en ce jugement un traitement de faveur puisque, souvent, la justice norvégienne cherche à concilier les peines avec le maintien dans l’emploi pour les condamnés. La compétition en ski de fond pouvant être considérée comme un « travail saisonnier », il semblait normal de reporter sa peine à la fin de la saison d’hiver. La justice lui accorde donc une seconde chance.

C’est aussi le cas de la majorité des Norvégiens puisque un récent sondage révèle que 68,8 % des personnes lui ont déjà pardonné. La déferlante médiatique, tout comme ses regrets et son comportement depuis, ont sûrement joué en ce regain d’affection. Dans une autre enquête, il repasse d’ailleurs à la 3e place des sportifs préférés de ses compatriotes.

 

Bientôt en Italie

Comme annoncé dès mardi dernier par son entraîneur Stig Rune Kveen, le fondeur part prochainement en stage d’altitude en Italie pendant trois semaines où s’entraînera aussi l’équipe nationale norvégienne…

A noter que l’accord avec la fédération norvégienne de ski n’a pas encore été signé mais tous les indicateurs semblent au vert maintenant pour qu’une entente soit trouvée avant le 1er novembre, date butoir pour pouvoir courir en coupe du monde et aux championnats du monde.

En attendant de purger sa peine, le champion va de nouveau pouvoir se consacrer pleinement à faire ce pour quoi il a le plus de talent : le ski de fond !

 

Photo : capture d’écran de la conférence de presse de ce jour à regarder ICI –

 


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.