Pierre Mignerey : les plus et les moins de la saison de ski de fond

Le directeur de course de la coupe du monde de ski de fond, le Français Pierre Mignerey dresse un premier bilan de la saison écoulée.

 

Pierre-Mignerey.jpg 

Avec le recul, quelle est votre évaluation globale de l’hiver que nous venons de vivre ?

Tout d’abord, nous avons vécu une très bonne saison en termes d’enneigement et les organisateurs ont fait un excellent travail. D’un point de vue sportif, tous les rendez-vous du calendrier, bien étoffé cette saison, ont été respectés, avec les championnats du monde à Val di Fiemme (Italie), un passionnant Tour de ski et les étapes de coupe du monde.
En termes d’audience à la télévision, le bilan est également positif. Bien que nous ayons encore à améliorer la qualité de certaines des productions, nous sommes globalement très satisfaits de notre exposition sur les différents médias.
En plus des compétitions de coupe du monde, il faut aussi souligner le grand succès rencontré par les organisateurs de Worldloppet avec un nouveau record du nombre de participants, près de 135 000 athlètes, à travers les différents marathons de part le monde.

 

Vos points forts personnels ?

Je vais certainement garder à l’esprit la lutte pour le titre de vainqueur de la coupe du monde qui, chez les hommes, a duré jusqu’au dernier week-end de la saison.  Quinze points seulement séparaient les trois premiers athlètes au début de la finale à Falun (Suède).
En outre, nous nous souviendrons de l’étonnant 50 km à Val di Fiemme avec l’incroyable et longue échappée solitaire de Johan Olsson (Suède).
Du côté des dames, les épreuves sont toujours dominées par Justina Kovalczyk (Pologne), Marit Bjoergen (Norvège) et l’équipe norvégienne en général, mais nous avons pu voir que certaines autres équipes ont remarquablement améliorées leurs performances, y compris le team finlandais, jeune et prometteur, et aussi la surprenante escouade américaine.

 

Evoquons maintenant la prochaine saison…

La saison prochaine, l’accent sera naturellement  mis sur les Jeux olympiques d’hiver. Je suis également impatient de vivre la première partie de la saison de la coupe du monde avec un Tour de ski excitant.
En ce qui concerne la retransmission télévisée, nous sommes en contact permanent avec les opérateurs afin d’améliorer la qualité de la production.
Pour le soutien de l’équipe, nous allons concentrer nos efforts sur la zone de service des équipes et essayer de résoudre les problèmes récurrents des cabines de fartage.

 

Source : FIS
Photo : Agence Zoom