Planète Blanche #17 : le public du Grand-Bornand était au rendez-vous

Planète Blanche, Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique
Rollerski, trail, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues

PLANÈTE BLANCHE – Toutes les semaines, retrouvez l’actualité – qui se veut le plus exhaustive possible – des sports blancs sur Nordic Magazine

 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

HUMEUR – Le public bornandin au rendez-vous

Il est aux alentours de 14h30 jeudi dernier. Le public de l’immense tribune placée derrière le pas de tir du Grand-Bornand retient son souffle. Les regards sont crispés. Les cœurs lourds. Les mains sont moites. Simon Desthieux puis Martin Fourcade quelques secondes plus tard arrivent face aux cibles pour leur premier tir du sprint, l’épreuve inaugurale de la semaine française de la coupe du monde de biathlon. À chaque palette basculant sur la cible atteinte par un artilleur tricolore, le public s’embrase, cri à s’en décrocher les poumons. Desthieux puis Fourcade réalisent le 5/5 dans une ambiance indescriptible. C’est la fête au Grand-Bornand. Toute la famille du biathlon s’y est réunie le temps d’une parenthèse enchantée. Tous les amoureux du biathlon, ce sport de plus en plus populaire partout en France, se sont donnés rendez-vous en Haute-Savoie. 70 000 personnes sur toute la semaine. Rien que ça. Ces premières balles tirées et réussies par les Français lancent parfaitement les hostilités. C’était aussi le feu sur les tirs de Justine Braisaz, comme chez elle au Grand-Bo’. Lorsque des cibles sont manquées par des combinaisons bleues, c’est terrible. Là, les cris du public sont de dépit. C’est comme si on leur enlevait une partie d’eux. Les « OOOOooooooh » et les « OOOOOuuuuuuAAAAAiiiis » ont résonné pendant quatre jours aux quatre coins de la France. C’était vraiment génial. Et ça va encore durer (au moins) deux années de plus. C’est que du bonheur d’entendre le public bornandin comme si nous étions à Oberhof ou Ruhpolding, les must de ce sport.

 

une, biathlon, coupe du monde, Le Grand-Bornand, Annecy / Le Grand Bornand, Anaïs Bescond, Célia Aymonier, Caroline Colombo, Chloé Chevalier, Justine Braisaz, Julia Simon,

Justine Braisaz (FRA) – NordicFocus

 

une, biathlon, coupe du monde, Le Grand-Bornand, Annecy / Le Grand Bornand,

Emilien Jacquelin (FRA), Quentin Fillon Maillet (FRA), Tarjei Boe (NOR), (l-r) – Manzoni/NordicFocus

 

La démonstration norvégienne continue, quatre podiums français

Sur les six courses disputées au Grand-Bornand, seule une n’a pas été glané par la Norvège. Avec un triplé de Tiril Eckhoff, impériale sur les skis et au tir la semaine dernière, et un doublé poursuite/mass start, qu’il a écrasé de tout son talent, de Johannes Boe, c’est plus facile. Il n’en reste pas moins que la Norvège réalise un début de coupe du monde parfait puisqu’elle mène largement la coupe des nations masculine et féminine. Le seul qui a réussi à battre les biathlètes du royaume est l’Allemand Benedikt Doll lors du sprint. Sinon, rien à se mettre sous la dent, sauf des podiums.

 

BIATHLON – Et de trois victoires au Grand-Bornand pour Tiril Eckhoff qui réalise un superbe triplé en terre haut-savoyarde ! Les bleues ont souffert soit sur la piste, soit face aux cibles. Meilleure Française : Anaïs Bescond, 7e.

Tiril Eckhoff (NOR) – Thibaut/NordicFocus

 

Johannes Thingnes Boe (NOR) – Manzoni/NordicFocus

 

La France en a décroché quatre à la maison. Cela avait très bien commencé puisque Quentin Fillon-Maillet a terminé troisième du sprint à 10/10 et 11 secondes de la victoire. Lors de la poursuite, le Franc-Comtois a monté d’un rang pour “échouer”, malgré un 20/20 à 22 secondes de Boe. Enfin, Emilien Jacquelin, avec un 19/20 supersonique derrière sa carabine, termine dauphin du leader du général lors de la mass start… avec 43 secondes de débours. Un gouffre. Pour Martin Fourcade, le week-end n’a pas été simple avec une 12e place lors du sprint (encore un satané 3/5 sur le debout), une 7e sur la poursuite et une 5e en mass start. Au général, et avant ses impasses (voir ci-dessous), Johannes Boe est large leader 61 points devant son frère Tarjei. Fillon-Maillet est à 93 points, Martin Fourcade, qui a prolongé son partenariat avec la firme Entremonts pour deux ans, à 107, Simon Desthieux à 108 et Jacquelin à 117.

 

une, biathlon, coupe du monde, Le Grand-Bornand, Annecy / Le Grand Bornand,

Emilien Jacquelin (FRA), Quentin Fillon Maillet (FRA) – Thibaut/NordicFocus

 

Le dernier podium français de la semaine est à mettre au crédit de Justine Braisaz, excellente depuis sa victoire lors de l’individuel d’Östersund. La Française, avec un 10/10, termine deuxième du sprint : elle est tombée sur une Tiril Eckhoff supersonique et vainqueure avec 6 secondes d’avance malgré une faute. Lors de la poursuite, terminée à 16/20 et en 5e position, elle commet la faute de trop pour accrocher le podium. Enfin, dans la course pour la boîte lors de la mass start jusqu’au premier couché, elle craque en ratant quatre cibles. Anaïs Bescond termine 7e de cette course, sa meilleure de la semaine, sous les yeux de Laura Dahlmeier qui faisait ses débuts en tant que consultante pour la télévision allemande. Notons, enfin, le premier podium en carrière pour la Suissesse Léna Häcki lors de la poursuite.

 

Nordic Magazine, le numéro 1 du biathlon, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, rollerski, ski nordique - Un magazine, un site web, une web-TV, une application. La référence francophone. Championnats du monde, coupe du monde, Jeux olympiques. Justine Braisaz

Justine Braisaz (FRA) – Manzoni/NordicFocus

 

> Pas de Boe en janvier

Lors de la conférence de presse organisée sur le site du Grand-Bornand avant le début de la troisième manche de la coupe du monde de biathlon, le numéro un mondial norvégien Johannes Boe a annoncé qu’il ne participerait pas aux trois week-ends du mois de janvier. Le triptyque Oberhof-Ruhpolding-Pokljuka sans le petit frère Boe ? Siegfried Mazet, son entraîneur, laisse encore planer le doute puisqu’il a laissé entendre qu’il pourrait effectuer son retour en Slovénie. Tout cela est conditionné par la naissance de son enfant… prévue le mois prochain. 

 

> Un panne électrique en IBU Cup

Le relais mixte d’Obertilliach, comptant pour la troisième étape de l’IBU Cup, n’a pas pu avoir lieu en raison d’une panne électrique causée par les fortes chutes de neige. Avant cette course, qui devait conclure le programme, Martin Perrillat-Bottonet avait signé deux belles performances : une cinquième place de l’individuel court gagné par Sergiy Semenov et un rang de 7e décroché lors du sprint remporté par Aleksander Fjeld Andersen. Stefanie Scherer et Johanna Skottheim ont remporté les deux épreuves féminines tandis que le relais mixte simple est revenu aux Allemands sous d’impressionnantes chutes de neige.

 

> Trois podiums pour les Bleus en Junior Cup

La manche d’IBU Junior Cup disputée en Italie à Martell a souri aux biathlètes français. Le relais mixte Sébastien Mahon, Guillaume Desmus, Laura Boucaud, Paula Botet décroche la victoire tandis que Desmus termine deuxième du sprint et Botet troisième de la poursuite. Joli tir groupé des Bleus lors de la poursuite masculine : Mahon, Desmus, Oscar Lombardot et Thomas Briffaz se classent de la 4e à la 7e place.


 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

La victoire pour Chanavat à Planica

Sa performance de Davos laissait espérer de grandes choses pour Planica. Ça n’a pas manqué. Sur le ruban de neige slovène assaisonné par la pluie et l’orage, le Bornandin Lucas Chanavat a développé du gros ski pour gagner sa première coupe du monde. Après sept podiums, le sprinter tricolore lève les bras sur le grand circuit. En patron. Comme en Suisse, il avait les bonnes jambes et la caisse pour ne pas s’effilocher au fil des tours. Mais, cette fois, l’épouvantail Johannes Hoesflot Klæbo n’était pas présent Et cela change tout. L’Italien Federico Pellegrino et le Norvégien Erik Valnes, sur le podium, n’ont rien pu faire face au Français qui offre à son pays une troisième boîte en autant de sprints disputés cet hiver. Richard Jouve termine 5e. Les Suédoises étaient les meilleures chez les femmes puisque Jonna Sundling devance Stina Nilsson alors que Linn Svahn, la sensation de Davos, a chuté en finale. L’Américaine Julia Kern, 3e, s’offre un premier podium.

 

Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski

Lucas Chanavat (FRA) – Modica/NordicFocus

 

Lors du sprint par équipes dominical, il est donc logique que la Suède fasse le doublé : Maja Dahlqvist et Svahn, revancharde, gagnent juste devant Nilsson et Sundling. Les Suissesses Laurien van der Graaff et Nadine Fähndrich offrent un premier podium à la Confédération dans l’exercice. Chez les hommes, cela ne s’est pas passé comme prévu pour la paire Chanavat/Jouve. Alors que le Bornandin était proche de conclure, il a craqué dans les derniers hectomètres pour finalement prendre la quatrième place au jeté de ski : les Norvégiens Sindre Bjoernestad Skar/Erik Valnes gagnent devant leurs compatriotes Gjoeran Tefre/Haavard Solaas Taugboel et les Finlandais Ristomatti Hakola/Joni Mäki.

 

> Chappaz ouvre son compteur chez les seniors, Rousset en feu en juniors

Comme à Planica, la manche d’OPA Cup de ski de fond de St. Ulrich (Autriche) s’est déroulée sur un ruban de neige. Dans ces conditions toujours difficiles à appréhender, Jules Chappaz s’est offert ses deux premières victoires chez les grands : il gagne le sprint skate puis la distance libre. Très beau week-end de Jean Tiberghien, quatrième du sprint, 14e de la distance classique puis 3e en libre. En juniors, Gaspard Rousset, troisième du sprint, remporte l’individuel classique et la distance libre : il signe un week-end de toute beauté comme, d’ailleurs, Mathieu Goalabré, 5e du sprint et en classique et 3e en libre.

 

ski de fond, ski nordique, individuel, Autriche, St Ulrich, OPA Cup, Coupe d'Europe, France, cross-country

Jules Chappaz (FRA) – Archive

 

Chez les dames, Léna Quintin fini jolie deuxième d’une finale du sprint terminée à la 6e place par Enora Latuillière. Les deux fondeuses ont immédiatement pris la route de Planica pour disputer les épreuves de la coupe du monde. Avec succès pour la bizut Latuillière, ex-biathlète, qui s’est hisser en quarts. La doublette n’a pas réussi à se qualifier pour la finale du team sprint. Sinon, en distance, Juliette Ducordeau signe deux jolies performances avec la quatrième place en classique puis la troisième en libre. L’Italienne Ilaria Debertolis et la Tchèque Petra Novakova l’emportent. Enfin, victoires suisses chez les juniors avec Anja Weber, qui a l’étonnante particularité d’être également triathlète, en classique et Siri Wegger le lendemain en skate. Prochaine étape de la coupe OPA dès les 4 et 5 janvier à Campra, en Suisse.


 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Stoch et Kobayashi l’emportent à Engelberg : ils sont prêts pour la Tournée

« Comme d’habitude quand j’arrive à Engelberg, ma saison commence, mon saut à ski se met en place. » Ces mots sont de Kamil Stoch, auteur du grand chelem lors de la Tournée 2017/2018. Il confiait cela en conférence de presse avant les deux compétitions organisées sur le Grosse Titlis du canton d’Obwald. Il a confirmé ses paroles en actes en remportant le premier concours du week-end devant Stefan Kraft, également prêt pour la Tournée malgré une chute hier à la réception. Et puis, le dimanche, c’est le Japonais Ryoyu Kobayashi qui s’est imposé malgré une première manche pas top. Avec un saut monstrueux dans le vent suisse, le vainqueur sortant de la Tournée s’impose presque neuf points devant Peter Prevc, de retour sur le podium en coupe du monde pour la première fois depuis le concours d’Oslo en fin de saison dernière. C’est donc Kobayashi qui entamera la Tournée paré du dossard jaune de leader de la coupe du monde. Le triptyque divin Obertdorf/Garmisch/Innsbruck/Bischofshofen est maintenant dans toutes les têtes…

 

Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski

Kamil Stoch (POL) – Reichert/NordicFocus

 

> Pas de Tournée pour Noriaki Kasaï, une première depuis 1991/1992 : notre article ICI

 

> Un podium pour Contamine et Morat à Seefeld

La coupe des Alpes, ou OPA Cup, faisait étape à Seefeld (Autriche) le week-end dernier. Le sauteur français Mathis Contamine y a brillé en terminant à la deuxième place du second concours derrière le local Marco Wörgötter. Jonathan Learoyd, 19e la veille loin derrière le Slovène Zak Mogel, vainqueur à 15 ans, termine 13e. Chez les dames, Lucile Morat signe un solide week-end avec une cinquième place mais, surtout, un podium (3e) lors du concours dominical. L’Autrichienne Lisa Eder réalise le doublé.

 

Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski

Lucile Morat (FRA) – Tumashov/NordicFocus

 

Les garçons retrouveront ce circuit au début du mois de février à Kranj (Slovénie). Pour les filles, ce sera dès le 11 janvier à Schonach (Allemagne).

 

> La coupe de la FIS était à Oberwiesenthal

Le Fichtelberg d’Oberwiesenthal (Allemagne) accueillait une étape de la FIS Cup ces derniers jours. Le Russe Danil Sadreev, les Allemands Tim Fuchs, leader du général, et Selina Freitag ainsi que la Polognaise Kinga Rajda l’emportent. Retour de la coupe de la FIS dans trois semaines pour les hommes à Zakopane (Pologne) et une semaine plus tard pour les femmes, à Rastbüchl (Allemagne).


 

Riiber vaincu, Riiber vainqueur

Pour la première fois de l’hiver, le combiné norvégien Jarl Magnus Riiber a été battu. Pas aussi dominateur sur le tremplin que lors des premières étapes de la saison, l’Osloïte a dû batailler pendant les deux épreuves organisées à Ramsau, en Autriche. Enfin. Le premier jour, l’Allemand Vinzenz Geiger a réussi à le battre tandis que Fabian Riessle accrochait le podium. Le vainqueur du dernier gros globe de cristal a pris sa revanche hier en devançant Joergen Graabak et… Geiger. Du côté des Français, comme il y a du mieux sur le tremplin, cela se ressent au résultat final : Antoine Gérard prend la 17e et 22e place.

 

Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski

Jarl Magnus Riiber (NOR) – Volk/NordicFocus

 

> Un podium pour Heinis en coupe des Alpes

Comme pour le saut à ski, l’OPA Cup faisait escale à Seefeld pour le combiné nordique. Le jeune tricolore Marco Heinis y a brillé en prenant la troisième place du premier gundersen remporté par l’Autrichien Marco Obermeyr. Le lendemain, c’est Manuel Einkemmer qui a gagné. Le podium de Heinis prive les locaux de deux podiums 100% autrichiens à la maison. Maël Tyrode, Edgar Vallet, Tom Michaud et Gaël Blondeau signent de bons résultats dans les 12.

 

Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski

Marco Heinis (FRA) – Laurent Mérat

 

Chez les femmes, les Autrichiennes dominent à la maison avec des victoires d’Annalena Slamik et Lisa Hirner. Léna Brocard termine 8e et 12e, Emma Tréand 13e et 14e. La prochaine étape aura lieu à Schonach (Allemagne) les 11 et 12 janvier : Hirner est leader au général 20 points devant l’Italienne Annika Sieff.


 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

La remontée de l’année pour Sarrazin, Kriechmayr au bout de quatre heures

Cyprien Sarrazin kiffe décidément beaucoup la station d’Alta Badia et sa piste mythique, la Gran Risa. C’est sur cette neige que le skieur de Dévoluy s’était offert, en 2016, un improbable succès lors du géant parallèle. Cette année, c’est en géant qu’il a récidivé. 22e après la manche matinale, Sarrazin a signé un deuxième passage de très haut niveau pour remonter… 20 places ! Au bout de cette journée bénite, il accroche la deuxième place 31 centièmes derrière le champion du monde Henrik Kristoffersen. Le Slovène Zan Kranjec complète la boîte. Déception pour Alexis Pinturault, 9e. Thibaut Favrot termine 13e en remontant 10 places. L’Américain Tommy Ford, 20e, ne confirme pas son succès de Beaver Creek.

 

 

Avant que le circuit ne se déplace à Alta Badia, le programme de Val Gardena a été bouleversé. Si la descente a été complètement annulée (elle sera reprise dès cette fin de semaine à Bormio), le super-G du vendredi a bien eu lieu. Mais que cette course fut longue… Le brouillard a empêché son bon déroulement avec de multiples interruptions. C’est finalement au bout de quatre heures de course que l’Autrichien Vincent Krichmayr l’a emporté… alors que 12 skieurs n’ont même pas pu s’élancer ! Kjetil Jansrud et Thomas Dressen montent sur le podium, Johan Clarey (7e) et Adrien Théaux (10e) signent une belle course.

 

Brignone reine de Courchevel, pas de courses à Val d’Isère

La semaine devait être composée de trois courses pour les plus polyvalentes des skieuses alpines du circuit coupe du monde. Finalement, il n’y en a eu qu’une seule. Tout cela à cause de fortes chutes de neige qui ont empêché les compétitions. Pas de descente ni de combiné alpin sur la piste Oreiller-Killy de Val d’Isère. Pas de critérium de la première neige féminin dans la station avaline et seulement une course de disputée sur les deux week-ends. La faute aux éléments. Au trop plein de neige plutôt qu’à son manque. C’est probablement mieux mais c’est une vraie mauvaise nouvelle.

 

 

Avant cela, donc, le géant de Courchevel a pu se dérouler sur le nouveau stade Emile-Allais dont la neige a été injectée après un réchauffement du climat impulsé par le vent de foehn. Dans ces conditions particulières, Tessa Worley (11e) n’a pas réussi à développer son ski, tout comme Mikaela Shiffrin (17e), qui avait ensuite décidé de faire l’impasse sur les épreuves de Val d’Isère. Une décision… sans conséquence pour elle au général. L’Italienne Federica Brignone, la plus française des skieuses italiennes, l’emporte. Comme un symbole. La Norvégienne Minna Fuerst Holtmann n’est pas passée loin d’un premier succès en coupe du monde puisqu’elle échoue à quatre centièmes de la Transalpine. Troisième place pour la Suissesse Wendy Holdener, qui s’offre un premier podium dans la spécialité. Belle 12e place de Coralie Frasse-Sombet : la Française s’installe de plus en plus parmi le gotha des géantistes mondiales.

 

> « Peut-être que dans 40 ans, on ne skiera plus », s’alarme Shiffrin

Dans un entretien accordé à l’AFP, la triple tenante du gros globe de cristal de la coupe du monde Mikaela Shiffrin s’est inquiétée des effets du réchauffement climatique sur son sport. « C’est évident que le glacier du Rettenbach, en Autriche, où nous allons chaque année se transforme en terre, s’inquiète-t-elle d’entrée. Que peut faire le ski de compétition pour perdurer ? Combien de temps allons-nous encore avoir de la neige ? Pendant la saison, j’ai malheureusement tellement d’autres choses en tête. Au quotidien, j’essaie de tout bien faire, je skie, je m’entraîne… Mais ensuite je réalise que dans peut-être 40 ans on ne skiera plus. Je me demande en ce moment si je ne suis pas en train de rater l’essentiel. »

Le calendrier, selon l’Américaine, est un problème qu’il faut régler : « On pourrait prévoir un vrai circuit de compétitions aux États-Unis qui soit logique avec les distances de voyage les plus courtes possibles avant de retourner en Europe pour de bon. Ce serait également bien pour la santé des athlètes. » Cette prise de parole est en tout cas efficace médiatiquement car elle permet de discuter de ce sujet qui va devenir de plus en plus prégnant dans l’actualité des sports d’hiver.

 

> Odermatt et Feuz touchés

Le ski suisse n’est pas sorti indemne de cette semaine italienne. Lors du super-G de Val Gardena, le solide Beat Feuz s’est fracturé la main en heurtant une porte. Il sera cependant présent à Bormio après Noël pour se tester. Il ne devrait pas manquer de compétition. Son jeune compatriote Marco Odermatt, vainqueur du super-G de Beaver Creek il y a quelques semaines, s’est blessé au genou dans le mur final de la Gran Risa d’Alta Badia en heurtant, lui aussi, une porte. Évacué sur une civière, le prodige helvète, tout de même cinquième sur la ligne, va subir des examens dans la journée.

 

> Lamboray toute proche du podium en parallèle

Téa Lamboray, jeune skieuse de 20 ans venant des Orres, s’est incliné face à la Norvégienne Tuva Norbye lors de la petite finale du slalom parallèle organisé à Kronplatz (Italie) dans le cadre de la coupe d’Europe. la Suédoise Emelie Henning l’emporte, comme l’Autrichien Pirmin Hacker. Léo Anguenot s’est incliné en huitièmes.


 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Un sixième titre national pour Papadakis/Cizeron, Huot-Marchand rafle tout

Avec un score total de 229,07 points, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron se sont assurés un nouveau titre de champions de France de danse-sur-glace à Dunkerque (Nord-Pas-de-Calais). Ce score est supérieur à leur record du monde mais ne peut être homologué, seuls les totaux de compétitions internationales servant de référence. Il n’en reste pas moins que les Auvergnats d’adoption se rassurent après leurs (tous petits) errements de la finale du Grand Prix à Turin. Kevin Aymoz est titré chez les hommes avec une belle combinaison quadruple boucle-piquée/triple boucle-piquée et un quadruple salchow tenté pour la première fois en compétition (réception sur les deux pieds). Maé-Bérénice Meité est sacrée chez les dames tout comme Cléo Hamon/Denys Strekalyn en couple.

 

short track, Tifany Huot-Marchand

Tifany Huot-Marchand (FRA) – Instagram Tifany Huot-Marchand

 

En short-track, la Belfortaise Tifany Huot-Marchand remporte les trois titres : le 500 mètres, le 1 000 mètres et le 1 500 mètres. Plusieurs activités étaient proposées à Dunkerque comme une initiation au curling ou à la poussée de bobsleigh.

 

> Les jeunes hockeyeurs français vice-champions du monde

Les moins de 20 ans de l’équipe de France de hockey disputaient ces derniers jours le Mondial D1B en Ukraine. Après avoir disputés les 5 matches de leur programme, les Bleuets se classent deuxièmes. La défaite 3-2 face à la Hongrie l’avant-dernier jour coûte aux garçons de Pierre Pousse une montée en D1A. Ce sera pour l’année prochaine !

 

 

> Les demi-finales de la coupe de France de hockey sont connues

 

> Un NHLer débarque à Rouen

Pendant ce temps-là, les Dragons de Rouen, quatrième de Ligue Magnus, ont annoncé le recrutement de Cam Barker. Ce Canadien de 33 ans a été drafté en 3e position en 2004 et a disputé 330 matches dans la ligue majeure avec Chicago, Minnesota, Edmonton et Vancouver. L’année dernière il jouait pour les Finlandais d’Ilves, basés à Tampere.

> La reprise de la luge naturelle aura finalement lieu début janvier

Alors que la coupe du monde de luge sur piste naturelle devait reprendre le week-end passé, la Fédération internationale de luge (FIL) a décidé de la reporter au premier week-end de janvier. Effectivement, sous l’effet du foehn, il faisait trop chaud en Styrie où est située la piste de Winterleiten (Autriche), qui accueillera donc les courses du 3 au 5 janvier prochain.


 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Première pour Berger-Sabbatel, les Midol sur la boîte, le Cross Alps Tour pour Näslund et Drury

La semaine de ski cross, la dernière du Cross Alps Tour 2019, a débuté par la traditionnelle épreuve sprint, et nocturne, d’Arosa, dans le canton des Grisons. Sur ce petit parcours, c’est le Canadien Kevin Drury qui s’en est le mieux sorti, devant Viktor Andersson et Alex Fiva. La Canadienne Marielle Thomson s’impose chez les femmes devant la locale Fanny Smith et Sandra Näslund. Les Français Bastien Midol et Marielle Berger-Sabbatel se contentent de remporter la petite finale. Cette dernière ne savait alors pas qu’elle allait gagner sa première coupe du monde quelques jours plus tard à Innichen (Italie). En remportant la qualification, la skieuse de Bourg-Saint-Maurice s’est adjugée ce premier succès puisque les conditions météorologiques ne permettaient pas la tenue de la course du samedi. Même situation pour Drury et Jonathan Midol, troisième et qui monte sur son premier podium depuis un an.

 

ski cross, Innichen, Marielle Berger-Sabbatel

Sandra Näslund (SWE), Marielle Berger-Sabbatel (FRA), Brittany Phelan (CAN) – FIS

 

Heureusement pour le sport et le spectacle, la course du dimanche a pu avoir lieu dans les Dolomites. Les Suisses Fanny Smith et Joos Berry ont été les plus forts dans le parcours italien. Mais cette victoire ne permet pas à l’Helvète de gagner le Cross Alps Tour puisque Sandra Näslund termine quatrième. Chez les hommes, Bastien Midol se place deuxième de la finale et offre un deuxième podium à la famille en deux jours alors que le champion du monde François Place est quatrième. Kevin Drury, malgré sa 25e place, gagne le Cross Alps Tour avec trois victoires en six courses. La coupe des nations de cette compétition est largement dominée par les Canadiens, la France est troisième. La prochaine épreuve est d’ailleurs prévue à Nakiska dans quatre semaines.

 

Adelisse sur le podium à Atlanta, des concours de toute beauté sur le pipe de Secret Garden

Le freestyleur plagnard Antoine Adelisse, en difficulté depuis le début de l’hiver, a ouvert les vannes à l’occasion de l’épreuve de freeski big air organisé dans le SunTrust Park, le stade des Braves d’Atlanta, une franchise de baseball engagées en MLB. Dans une ambiance très américaine, Adelisse a réussi à plaquer deux acrobaties de très haut vol (90,75 et 95,75 pts). Finalement, il n’échoue qu’à un petit point du local Alexander Hall, déjà vainqueur à Modène (Italie) il y a un peu plus d’un mois. Le rideur tricolore devance Teal Harle pour quelques dixièmes de points pour s’offrir son deuxième podium en carrière, après celui décroché en mars 2017 à Voss (Norvège), déjà en big air. Chez les dames, la Suissesse Mathilde Grémaud gagne devant sa compatriote Giulia Tanno et la Britannique Isabel Atkin. Alex Le Palabe termine 18e et Arthur Tillier 32e. Le dernier freeski big air de la saison est prévu fin février en République Tchèque, à Destne.

 

Antoine Adelisse, freeski, Atlanta, big air

Antoine Adelisse (FRA) – FIS

 

En halfpipe, les concours disputés à Secret Garden ont été de meilleure facture que ceux de Copper Mountain la semaine précédente. Des pizzas de neige s’affalaient alors sur le pipe américain. En Chine, rien de tout cela et, surtout, des tricks monstrueux. Quatre riders se tiennent en 4,50 points chez les hommes : c’est le Canadien Noah Bowman (91,50 pts) qui a été crédité des meilleures notes et qui l’emporte donc. Les Américains Aaron Blunck, Lyman Currier et Birk Irving échouent tout proche. La Russe Valeriya Demidova, très forte à 92,50 points, gagne sa première coupe du monde. La prochaine compétition est prévue à Mammoth Mountain le 1er février.

 

> Qi Guangpu et Xu Mengtao font le doublé d’entrée d’hiver

La Chinoise Xu Mengtao restait sur une victoire sur le site de Shimao Lotus Mountain, chez elle. Eh bien, il est peu de dire que ce tremplin inspire la quintuple lauréate de la coupe du monde de saut acrobatique ! Le week-end dernier, elle a survolé les deux épreuves devant la Biélorusse Aliaksandra Ramanouskaya, sacrée championne du monde l’hiver dernier. Chez les hommes, c’est le revenant Qi Guangpu qui réalise le doublé. Pour son grand retour à la compétition après des Jeux olympiques ratés, ses troisièmes, le double champion du monde et vainqueur du globe de cristal, ne s’est pas raté. Belle performance du Suisse Noé Roth, troisième de la deuxième compétition. Le concours par équipes mixtes est gagné par la Russie (Liubov Nikita, Pavel Krotov, Maxim Burov) devant les deux équipes chinoises. Suite de la coupe du monde à Moscou à la fin du mois prochain.


 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Premier podium pour Surget, Trespeuch remonte dessus

La coupe du monde de snowboardcross de Cervinia (Italie) a accouché de deux podiums 100% franco-transalpins. Lors de la compétition masculine, Lorenzo Sommariva, nouveau leader du général, devance son compatriote Emanuel Perathoner, qui a connu des problèmes cardiaques durant l’été, et le jeune tricolore Merlin Suget. Le Chamoniard de 20 ans monte sur sa première boîte en coupe du monde après 25 départs et… à sa première finale ! 

 

snowboard, snowboardcross, Emanuel Perathoner, Lorenzo Sommariva, Merlin Surget, Cervinia

Emanuel Perathoner (ITA), Lorenzo Sommariva (ITA), Merlin Surget (FRA) – FIS.

 

Le vainqueur du festival olympique de la jeunesse européenne (FOJE) 2015 a imité Chloé Trespeuch qui avait pris la deuxième place féminine quelques minutes plus tôt. La rideuse de Val Thorens, deux fois sur la boîte en fin de saison passée, retrouve le podium derrière Michela Moioli, dossard jaune de la coupe du monde, et devant Sofia Belingheri. Prochaine épreuve dans un mois à Big White, au Canada.

 

James double la mise, Corning dans l’histoire

Pour les dernières épreuves de snowboard freestyle avant celles prévues à Laax (Suisse) dans un petit mois, il fallait se déplacer à Atlanta (États-Unis) ou à Secret Garden (Chine). Pour l’halfpipe cela se déroulait en Chine sur le pipe qui sera olympique en 2022. Là-bas, l’Australien Scotty James, déjà stratosphérique à Copper Mountain la semaine précédente, a récidivé avec un score monumental de 97,50 points. Les Japonais Yuto Totsuka (95,80 pts) et Ruka Hirano (92,60 pts) n’ont pu que s’approcher du triple champion du monde. La Chinoise Liu Jiayu (90,80 pts), deuxième à Copper, gagne devant sa compatriote Cai Xuetong (89,20 pts) et l’Américaine Maddie Mastro (86,60 pts).

 

 

En big air, sur le tremplin monté dans le stade de baseball d’Atlanta, Chris Corning est entré dans l’histoire du snowboard en plaquant un quadruple sur un big air artificiel. Cette pirouette lui permet de l’emporter devant le Canadien Nicolas Laframboise et le Japonais Ryoma Kimata. Chez les femmes, ce sont ses collègues Reira Iwabuchi, vainqueure, et Kokomo Murase qui dominent le concours. Lucie Silvestre est 18e, Sébastien Konijnenberg 19e, Enzo Valax 25e et Titouan Bartet 31e.

Les quatre épreuves de snowboard big air de la saison ont maintenant été disputées : Chris Corning gagne le globe chez les hommes, comme en 2018, et Reira Iwabuchi conserve son bien chez les femmes. 

 

snowboard, big air, Reira Iwabuchi, Chris Corning

Reira Iwabuchi (JPN), Chris Corning (USA) – FIS

 

> Le parallèle de Carezza annulé !

Alors que les qualifications et le début des duels du slalom géant parallèle de Carezza (Italie) avaient eu lieu, une brusque hausse des températures a déformé le parcours, rendant la pratique du snowboard trop dangereuse. C’est la lourde chute du Russe Dmitriy Karlagachev qui a conduit le jury à annuler cette épreuve.


 

Paralympique, Planète Blanche

Ça ne sourit pas pour Daviet à Lillehammer

Après une semaine de ski de fond, Benjamin Daviet et les para nordiques sont passés au biathlon ses derniers jours à Lillehammer (Norvège). Avant d’assister aux mass starts du Grand-Bornand, le Français a disputé deux épreuves sur le stade de la Birkebeiner. Là-bas, sur les installations deux fois olympiques, le Bornandin a terminé deuxième de l’individuel derrière l’intouchable russe Vladislav Lekomtsev. Lors du sprint, manque de chance, il a cassé une fixation dans le dernier kilomètre alors qu’il se dirigeait vers la victoire, sa première de l’hiver. « Le Haut-Savoyard est revanchard, rendez-vous en 2020 pour la suite de la saison », écrit-il, combatif, sur ses réseaux sociaux. Ce sera en Allemagne du 11 au 19 janvier.

 

Pyeongchang, Ski de fond, jo, Jeux olympiques, Paralympique

Benjamin Daviet (FRA) – France Paralympique

 

Pour les autres tricolores engagés en Norvège, et qui avaient attrapé le podium lors du relais open il y a une semaine, Anthony Chalençon (& Brice Ottonello) termine 12e de l’individuel et 10e du sprint tandis que Thomas Dubois (& Bastien Sauvage) prend la 16e place avant de franchir la ligne en 18e position.

 

Le triplé pour Bauchet en coupe d’Europe, Bochet en dedans

Une seule victoire en trois courses pour la skieuse multiple championne paralympique Marie Bochet ! Lors de la coupe d’Europe de St. Moritz (Suisse), la GOAT (Greatest off all time) des alpines handisports a mis en pratique ce qu’elle appelle un « fonctionnement différent. » C’est ce qu’elle a expliqué lors d’un long post publié sur Instagram avant le début des épreuves : «Après l’hiver passé, épuisant nerveusement, il a été nécessaire de calmer le jeu et de réfléchir posément à la suite. Avec mes coachs, on a décidé communément que cette saison serait une saison “différente”, une de celles où l’on essaie, on joue, on ne se met pas de pression, où l’on prend des risques, où on s’autorise des sorties de pistes. Cette année je m’autorise à ne pas prendre tous les départs de coupe du monde, quitte à sacrifier certains globes. L’idée générale est donc de se remettre en questions et d’engager pour repousser les limites. »

 

 

À St. Moritz, donc, la skieuse aux 20 titres mondiaux, a terminé troisième du premier géant remporté par l’Allemande Anna-Maria Rieder puis est tombée lors du second. Quasiment comme annoncé. Elle s’est reprise en slalom, épreuve qu’elle a gagné, ex æquo avec sa rivale germanique. Pour les autres français engagés, le jeune Arthur Bauchet, quintuple médaillé mondial l’hiver dernier, gagne les trois épreuves dans sa catégorie et Hyacinthe Delaplace (& Maxime Jourdan) termine deuxième du premier slalom géant disputé. Début de la coupe du monde du 8 au 12 janvier prochain à Veysonnax, toujours en Suisse.

 

Cinq médailles pour la France aux Deaflympics de Valtellina-Valchiavenna

Deux skieurs français étaient engagés en Italie pour les Jeux paralympiques d’hiver réservés aux sourds, les Deaflympics. Nicolas Sarremejane repart avec 4 médailles : l’argent en super-G, géant et slalom ainsi que les bronze en super combiné. Thomas Luxcey, lui, remporte le bronze en super-G.

 

deaflympics, ski alpin, Nicolas Sarremejane, Thomas Luxcey

Thomas Luxcey (FRA), Nicolas Sarremejane (FRA) – Twitter Coeur Handisport


Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

> Gachet-Mollaret commence la coupe du monde de ski alpinisme par une victoire à la maison

La saison de coupe du monde de ski alpinisme s’est ouverte le week-end dernier en France, à Aussois (Savoie). Dans des conditions rendues dantesques par le vent et la pluie, c’est la Française Axelle Gachet-Mollaret qui s’impose lors de l’individuel en 1 heure 18 minutes et 32 secondes. Succès de l’Italien Robert Antonioli chez les hommes, Xavier Gachet est 7e, William Bon Mardion 8e. Lors du sprint disputé le lendemain, ce sont les Suisses qui ont brillé avec des victoires pour Marianne Fatton et Iwan Arnold. Les Bleus performent chez les espoirs avec des deuxièmes places pour Célia Perillat-Pessey et Thibault Anselmet. Retour du ski alpinisme le 25 janvier en Andorre.

 

ski alpinisme, Axelle Gachet-Mollaret, ski, Aussois

Axelle Gachet-Mollaret (FRA) – Christophe Angot/FFME.

 

> La sélection française pour les JOJ, Copain porte-drapeau

Le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) a dévoilé la liste des 61 athlètes sélectionnés pour les Jeux olympiques de la jeunesse d’hiver qui se tiendront en Suisse et en France le mois prochain. En biathlon, Chloé Bened, Fany Bertrand, Léonie Jeannier, Jeanne Richard, Mathieu Garcia, Aubin Gautier Pellissier, Théo Guiraud-Poillot et Lou Thiévent ont été sélectionnés. Les fondeurs qui iront aux JOJ sont Zoé Favre-Bonvin, Julie Pierrel, Maëlle Veyre, Mattéo Correia, Simon Chappaz et Luc Primet. Joséphine Pagnier, Valentin Foubert et Enzo Milesi défendront les chances de la France en saut à ski. Enfin, les combinés sélectionnés sont Maëla Didier, Emma Tréand, Mattéo Baud et Marco Heinis. C’est la bobeuse Camila Copain qui portera le drapeau lors de la cérémonie d’ouverture, elle succède à la légende Bruno Mingeon, qui avait le même rôle à Turin 2006.

 

 

> Le snow volleyball en démonstration à Lausanne 2020

Le snow volleyball prendra part au festival « Lausanne aux Jeux ! » lors des prochains JOJ, les 18 et 19 janvier prochains. Les stars de la discipline seront sur place pour promouvoir leur sport. Le programme de ce festival est disponible en cliquant ICI.

 

> Les Panis au top au trophée Andros

La deuxième manche du trophée Andros a eu lieu le week-end passé en Andorre. Seule une course a pu avoir lieu en raison des conditions climatiques. Lors de celle-ci, les Panis père et fils ont donné une leçon à la concurrence. Dans son Audi A1 Aurélien, le fils, a dominé Olivier, le père au volant d’une voiture du Sébastien Loeb Racing. Jean-Baptiste Dubourg, tenant du titre, complète le podium. Au général Aurélien Panis est en tête 14 points devant Dubourg. Le trophée continu dans trois semaines à Isola 2000.

 

 

> Pas d’Euro ni de Mondiaux pour Zagitova, championne olympique de patinage

La championne olympique russe de patinage artistique Alina Zagitova a annoncé, lors d’une interview accordée à Channel one, se mettre en retrait pour cette fin de saison. Surclassée lors de la tournée des Grands Prix par ses compatriotes Alena Kostornaia, Alexandra Trusova et Anna Shcherbakova, elle a décidé de ne pas prendre part aux championnats de Russie, qualificatifs pour l’Euro et les Mondiaux, prévus entre les fêtes. Mais elle n’entend pas arrêter sa carrière pour autant : « Le patinage, c’est ma vie, et la compétition ce pour quoi j’ai travaillé depuis que j’ai quatre ans et ce pour quoi je vais continuer à travailler. Je ne prévois pas d’arrêter ma carrière », a-t-elle écrit sur Instagram au lendemain de son annonce.

 

> Grosse blessure pour Markeng

Le sauteur à ski norvégien Thomas Aasen Markeng, qui avait lourdement chuté sur le tremplin de Klingenthal (Allemagne) il y a une semaine, connaît maintenant le diagnostic, posé par des spécialistes osloïtes. Il sera absent au moins un an puisqu’il souffre d’une déchirure du ligament croisé et d’une lésion au ménisque. L’élan du champion du monde juniors est coupé. Brusquement.

 

Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski

Thomas Aasen Markeng (NOR) – Reichert/NordicFocus

 

> Les grandes compétitions de patinage artistique restent sur France Télévisions

Les chaînes du service public continueront de diffuser les championnats d’Europe et du monde de patinage artistique jusqu’en 2023. L’Euro organisé à Montpellier en 2022 sera donc disponible en clair.

 

> Un prix pour Vaultier et l’équipe allemande de saut à ski

Le double champion olympique de snowboardcross Pierre Vaultier a reçu lundi dernier de l’Académie des sports le grand prix olympique. L’institution centenaire, fondée en 1905, avait auparavant primé Antoine Dénériaz, Jean-Claude Killy, Martin Fourcade, Jean-Luc Crétier, Jason Lamy-Chappuis, Carole Montillet ou Fabrice Guy. L’équipe allemande de saut à ski championne du monde à Seefeld (Markus Eisenbichler, Stephan Leyhe, Richard Freitag, Karl Geiger) a été élue équipe de l’année 2019 par les journalistes sportifs allemands.

 

 

> La chute qui a empêché Matthieu Bailet, souffrant de contusions, de prendre le départ de la descente de Val Gardena

 

> Le montage génial pour saluer le but stratosphérique de Cristiano Ronaldo

 

Voir cette publication sur Instagram

 

#CR7Airlines next stop ⏩ #4hills ⚽️⛷😁 great flight last night 🤩 #Repost @juventus @cristiano

Une publication partagée par #4hills Vierschanzentournee (@vierschanzentournee) le

 

> Benjamin Cavet versus le Mur Suisse d’Avoriaz

 

Photos : Nordic Focus Photo Agency / Instagram / FIS / Archives / FFME. 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.