Planète Blanche #2 : Tess Ledeux reine des X Games

Ski de fond, biathlon, combiné nordique, ski nordique, saut à ski, saut spécial, tremplins, ski, hiver, coupe du monde, jeux olympiques, coupe de France, neige

PLANÈTE BLANCHE – Un nouveau rendez-vous hebdomadaire débarque sur Nordic Magazine. Il s’agit de la Planète Blanche, lieu où se rassemblent tous les sports d’hiver, sans exception.

Toutes les semaines, retrouvez l’actualité – qui se veut le plus exhaustive possible – des sports blancs.

 

Martin Fourcade sacré sur sa course, Chanavat enlève le sprint

Après des mois de préparation méticuleuse, de prises de tête multiples et de nuits sans sommeil, les organisateurs du Martin Fourcade Nordic Festival (MFNF) ont enfin pu montrer leur prouesse au monde du ski nordique.

 

Un parcours roulant mais tracé le long du lac d’Annecy où il n’était pas rare de voir des fans encourager leurs champions sur l’eau et un pas de tir placé devant une grande tribune comble qui ne demandait qu’à vibrer face aux cibles blanchies par leur champion, Martin Fourcade. Il n’en fallait pas beaucoup plus faire de ce premier MFNF une réussite.

 

> La démonstration du patron, Boe prend un coup de chaud

Huit biathlètes parmi les meilleurs du monde avaient été invités par l’organisation afin de disputer la mass-start masculine, climax de l’événement organisé sur le Pâquier d’Annecy. Martin Fourcade avait invité, en premier, son grand rival norvégien Johannes Boe. Antonin Guigonnat, Benedikt Doll, Quentin Fillon-Maillet, Simon Desthieux, Dmitry Malyshko et Lukas Hofer complétaient ce joli plateau des participants.

Lorsque le starter a donné le départ de la compétition, l’ambiance était à la fête dans la grande tribune montée face au lac d’Annecy et devant le pas de tir. Le nombre de décibels n’a pas baissé tout au long d’une épreuve jalonnée de quatre passages derrière la carabine. Très vite, on a senti que Johannes Boe – pas dedans au tir – ne serait pas dans le coup sous la chaleur annécienne.

 

Après un premier tir couché parfait, Simon Desthieux n’a pas réussi à récidiver sur le second. Ce sont Martin Fourcade et Benedikt Doll qui prennent alors du champ. C’était alors l’heure du patron : l’organisateur de l’événement nordique français de l’été manque seulement une cible sur le premier debout pendant que son concurrent allemand craque complètement.

La suite et la fin de la course ne fut alors plus qu’une formalité pour le Catalan, qui s’est longuement confié à L’Équipe à la veille du MFNF. Après une petite faute lors de l’ultime passage sur le pas de tir, le septuple vainqueur du gros globe de cristal a été ovationné à chaque mètre du dernier tour de ski-roues. Le public énamouré d’Annecy pouvait alors exulter la ligne d’arrivée franchie par Fourcade. Doll et Hofer complètent le podium au pied duquel échoue Boe après une grosse fin de course.

 

> Les Italiennes à leur aise en biathlon, Braisaz sur la boîte

Lisa Vittozzi et Dorothea Wierer, les reines de l’hiver dernier, sont toujours au top niveau en cet été 2019. Déjà performantes à Livigno, sur neige, il y a quelques jours, les deux Transalpines ont récidivé à Annecy lors du MFNF.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

What an incredible race yesterday at @mfnordicfestival 🥇🤩 merci pour tout 🙏🏼🔥

Une publication partagée par Lisa Vittozzi (@lisa_vittozzi) le

En lever de rideau de la course masculine, Vittozzi a devancé sa compatriote et la Française Justine Braisaz. Kaisa Mäkäräinen, Paulina Fialkova et Monika Hojnisz suivent au classement. « Les meilleures ont encore gagné mais rendez-vous en novembre… », a réagi Braisaz sur l’antenne de La Chaîne L’Équipe, en défiant ses adversaires italiennes.

Pendant ce temps-là, Anaïs Bescond s’entraîne au Canada.

 

 

> Chanavat meilleur sprinter d’une finale 100% française, Latuillière quatrième

Quelques minutes après les courses de biathlon, ce sont des compétitions de rollerski qui attendaient le public venu en masse sur les bords du lac d’Annecy. La légende Petter Northug Jr. avait fait le déplacement : il a disputé la qualification en dilettante – sans casque – au grand plaisir de ses admirateurs.

Malgré la présence de Federico Pellegrini, éliminé dès les demies, ce sont bien quatre tricolores qui ont disputé la grande finale : Lucas Chanavat, vainqueur de la qualification matinale, Arnaud Chautemps, Richard Jouve et Clément Arnault. Logiquement, c’est le sprinter du Grand-Bornand qui l’emporte devant Arnault et Jouve, qui l’avait battu la semaine précédente lors des France de La Tour d’Auvergne.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Il est temps de dire merci et bravo au @mfnordicfestival & @martinfourcade pour l’organisation de ce super événement! Merci d’avoir rendu possible une aussi belle promotion du ski nordique en France dans ce cadre magnifique d’@villeannecy ! Merci aussi de nous avoir laissé prendre le sillon médiatique du biathlon et ainsi essayer de faire un peu plus connaitre le ski de fond en France. Enfin un grand MERCI à tout les supporters d’avoir enflammé le Pâquier et fait de ce week end une réussite 🔥 Si vous n’étiez pas sur place et que vous souhaitez regarder la course à la TV, ça se passe demain à midi sur @lachainelequipe 😉 !🇬🇧 🇬🇧! Time to say thanks to the @mfnordicfestival & @martinfourcade for organizing such an amazing event! Thanks for making this big promotion for Nordic Ski in France possible in this beautiful place of Annecy! Thanks to all the supporters who fired up the event and transformed this weekend to success! If you want to watch the race on TV it is on the French channel @lachainelequipe tomorrow at noon 😉 #ski #annecy

Une publication partagée par LUCAS CHANAVAT (@lucaschanavat) le

Victoire de la Suissesse Laurien Van der Graaff chez les dames. La vainqueure du sprint libre des pré-Mondiaux de Seefeld devance l’Italienne Greta Laurent, meilleur chrono de la qualif’, et la Slovène Katja Visnar. La biathlète française Enora Latuillière, qui avait réussi à se hisser jusqu’à la finale, prend la médaille en chocolat.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Victory 🥇 in 🇫🇷 @mfnordicfestival ! Great atmosphere, people and track! #rollerski #racing #victory and a lot of fun!

Une publication partagée par Laurien van der Graaff (@laurienvdg) le


 

Gerlach remporte la coupe du monde de ski sur herbe, duel Frau/Bartak chez les hommes

L’Autrichienne Jacqueline Gerlach, qui dispute son dernier été en coupe du monde de ski sur herbe, a réalisé une semaine parfaite sur l’herbe de Dizin, située dans l’Albrouz, en Iran. L’athlète qui s’était confiée sur son sport à Nordic Magazine remporte les quatre épreuves du programme : le super combiné, le super-G, le géant et le slalom.

Pour la deuxième fois de sa carrière après 2017, Gerlach remporte le gros globe de cristal du général de la coupe du monde de ski sur herbe. Le petit globe du géant lui est également assuré avant le dénouement prévu à la mi-septembre en Italie.

 

Justement, le suspense sera encore présent chez les hommes du côté de Schilpario. Les résultats iraniens – deux victoires de Martin Bartak, un succès et une deuxième place de la légende Eduardo Frau – donnent 70 points de marge au jeune tchèque. En remportant le slalom, l’Italien Gritti s’est assuré le général de la spécialité, tout comme Bartak en géant.

 

En Italie, il y aura de nouveaux quatre épreuves à courir : la tension sera forte en Lombardie dans deux semaines.


 

Et si Hirscher annonçait la fin de sa carrière mercredi ?

Mercredi prochain en fin de journée, on saura enfin. On saura enfin si Marcel Hirscher, la légende autrichienne du ski alpin, arrête ou non sa carrière. Le multiple lauréat du gros globe de cristal, champion du monde et olympique, avait repoussé le mois dernier cette conférence de presse. De quoi mettre tout le pays du ski en émoi ?

La une du Krönen Zeitung de samedi dernier l’a en tout cas mis. Les mots “Danke Marcel” barrent du quotidien autrichien. Vérité ou intox ? Réponse dans quelques heures…

 

 


 

Première victoire en Grand Prix pour Antoine Gérard

Enfin ! Antoine Gérard, après trois ans de quête, remporte sa première compétition internationale de très haut niveau. Le combiné de Ventron a levé les bras hier à Oberhof lors du second gundersen disputé dans la forêt de Thuringe. Cette fois, Gérard a tout mis bout à bout : un très bon saut qui a permis de partir en tête lors d’une poursuite de rollerski parfaitement menée. Le Finlandais Ilkka Herola et le Polonais Szczepan Kupczak montent sur le podium derrière le Français tandis que Laurent Muhlethaler termine à une excellente quatrième place.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

What a podium! @antoinegerarddd wins ahead of @ilkkaherola and @szczepan.kupczak! #fisnoco #nordiccombined

Une publication partagée par FIS Nordic Combined (@fisnordiccombined) le

> Rehrl en tête du général

Avant tout cela, les combinés se trouvaient à Klingenthal, toujours en Allemagne, pour une mass-start de milieu de semaine. Ce format, qui n’a plus les faveurs de la FIS, permet aux fondeurs de réaliser leur effort avant de limiter la casse sur le tremplin. C’est l’Autrichien Franz-Josef Rehrl qui domine cette épreuve devant Akito Watabe, vainqueur quelques jours auparavant à Oberwiesenthal.

Lors du premier gundersen d’Oberhof, la veille du succès de Gérard, Rehrl a récidivé, l’emportant de nouveau devant Watabe.

 

 

À trois épreuves de la fin, c’est donc Rehrl qui mène le général des Grands Prix 28 unités devant Akito Watabe. Antoine Gérard est 4e, Laurent Muhlethaler 8e. Prochain rendez-vous mercredi à Tschagguns (Autriche). Ensuite, ce seront les finales de Planica (Slovénie), le week-end prochain.

 

> Nadymova sacrée après la disqualification de l’immense favorite

L’Américaine Tara Geraghty-Moats, disqualifiée lors du concours de saut à ski du dernier concours de la tournée estivale, n’a pas pu remporter le général des Grands Prix. Pourtant, l’ogresse du circuit féminin avait glané les trois premières épreuves disputées : celle d’Oberwiesenthal mais aussi de Klingenthal et la première d’Oberhof.

 

Comme sa combinaison n’était pas aux normes hier, elle n’a pu prendre part à la course de rollerski, son énorme point fort. La Russe Stefaniya Nadymova, deuxième du général, n’avait alors plus qu’à prendre une des deux premières places pour être sacrée. Ce qu’elle a fait en étant devancée par la seule norvégienne Gyda Westvold Hansen. Elle gagne également le trophée de la meilleure sauteuse, celui de la meilleure skieuse revenant à sa compatriote Anastasia Goncharova.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

@gwhansen wins the event, @stefaninadymova second (but needed some rest after the finish) and @veroniquegianmoena captures rank 3! #fisnoco #nordiccombined

Une publication partagée par FIS Nordic Combined (@fisnordiccombined) le

Emma Tréand termine 15e du général des Grands Prix alors que Léna Brocard est 18e après deux disqualifications sur le tremplin d’Oberhof.


 

Tess Ledeux remporte les X Games à Oslo

Pour la première fois des Summer X Games donnaient une place aux sports d’hiver. À Oslo (Norvège), des compétitions de snow et freeski big air étaient organisées… à l’intérieur de la Telenor Arena ! Enfin pas tout à fait puisque le début de la rampe se situait dans le ciel osloïte : le toit de la salle, où des épreuves de skate et de motocross avaient également lieu, a tout simplement été démantelé.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

@chocorompe hoppet først! Respekt! 🤙 🏂🎢

Une publication partagée par X Games Norway Official (@xgamesnorway) le

C’est sur cet impressionnant tremplin que la Plagnarde Tess Ledeux, freestyleuse championne du monde la spécialité, s’est imposée, remportant par là sa première compétition des prestigieux X Games, grand raout des sports alternatifs. Bien sûr, le rendez-vous norvégien n’a pas la même valeur qu’une victoire hivernale à Aspen mais ce succès donne une bonne idée de la forme de la cousine de Kevin Rolland.

 

> Parrot, la victoire de la vie

Le Canadien Max Parrot remporte la compétition de snowboard seulement quelques semaines après avoir vaincu un cancer qui l’avait obligé à mettre sa carrière entre parenthèses à la fin de l’année dernière. Une belle victoire signe d’espoir.

« Je ne suis pas une personne émotive, mais disons que là, je pleure à l’intérieur de moi » (Max Parrot au Journal de Québec après sa victoire)

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Yesterday was honestly one of the best day of my life!!! 😃Memories I will never forget!!! I’ve been working crazy hard and been pushing the limits everyday more than I ever did during the past 2 months. So it means a lot to me to have win the @xgames !! But what means even more is the hell of a good time I got on my board yesterday riding with the homies!!! @sventhorgren @yukikadono @monsroisland @renerinnekangas @markmcmorris It truly was an amazing time spent with you guys yesterday!! 🙏🏻 On top of that I also got to have an insane party last night! It feels weird to say that haha, but it still gives me shivers everytime you hugged me @halldor_helgason 😂 You’ve been a huge inspiration for me since I was a kid and I felt blessed to share this moment with you yesterday!! Thank you my friend for being the person you are! 👊🏻

Une publication partagée par Max Parrot (@maxparrot) le

Alex Hall est sacré en freeski et l’Autrichienne Anna Gasser, championne olympique en titre, en snowboard.


 

En bref…

> Laffont performe en coupe d’Australie et de Nouvelle-Zélande

Les bosseurs français étaient en stage en Australie ces dernières semaines. Pour conclure ce séjour aux Antipodes, ils ont pris part à une épreuve de coupe d’Australie et de Nouvelle-Zélande à Perisher. Perrine Laffont termine à la deuxième place derrière la locale Jakara Anthony. Jules Escobar est 4e et Benjamin Cavet 6e d’une compétition remportée par la méga star canadienne Mikael Kingsbury.

 

De leur côtés, les Chinois ont largement dominé les compétitions d’halfpipe de la Coupe d’Australie et de Nouvelle-Zélande de Cardrona : Cai Xuentong et Zhang Yiwei l’emportent en snowboard, Gu Eileen et Mao Bingqiang en freeski.

 

> Diggins victorieuse sur une Worldloppet néo-zélandaise, la Gautefallrennet pour Hoest

La fondeuse américaine Jessica Diggins remporte, pour la quatrième fois, la Merino Muster, un marathon ayant lieu à Cardrona (Nouvelle-Zélande). Le Japonais Satyo Tomoki est le vainqueur masculin.

 

Une nouvelle étape de la Visma Ski Classics Challengers avait lieu samedi dernier : la Gautefallrennet (Norvège, 60 km). Le local Anders Moelmen Hoest l’emporte, comme l’année dernière. Il a battu son compatriote du Team Jobstation, qui recherche toujours des partenaires, Morten Eide Pedersen. Victoire de Kari Vikhagen Gjeitnes chez les dames.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Grand slam🥇🔝 Fin dag på @gautefallsportsfestival 💪 @serneke_group @craftsportswearswe @skistart @blizeyewear @watt_nordic @coxacarry #teamserneke #serneke

Une publication partagée par Team Serneke (@teamserneke) le

 

> Rok fait le doublé à Rasnov et prend la tête, Freund (enfin) de retour sur les tremplins

Le Slovène Justin Rok a remporté les deux compétitions de Rasnov (Roumanie) comptant pour la Coupe continentale dont il prend la tête en l’absence du Polonais Klemens Muranka. Les deux prochains concours auront lieu dans quinze jours à Lillehammer (Norvège).

 

De son côté, l’Allemand Severin Freund a annoncé son retour sur les tremplins après de nombreux ennuis de santé. Il vise les Mondiaux 2021 qui se déroulent à Oberstdorf (Allemagne).

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Back on the hill and back to what I love most. Fly! 🦅 #sfly #stepbystep

Une publication partagée par Severin Freund (@severinfreund) le

 

> L’UTMB pour Capell, le record aussi

Vendredi dernier à 18 heures, c’était l’heure des braves à Chamonix (Haute-Savoie). C’est effectivement à cette heure-là que les courageux participants de l’UTMB sont partis à l’assaut des 171 kilomètres et 10 000 mètres de dénivelé positif du parcours. Après 20 heures et 19 minutes d’effort, c’est l’Espagnol Pau Capell qui l’emporte, en battant le record de l’épreuve. Le Français Xavier Thévenard est deuxième en 21h07. L’Américaine Courtney Dauwalter (24h34) gagne chez les dames.

 

 

 

 

> Les fondeurs norvégiens sont à Font-Romeu

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Tennissamlingen i Font-Romeu nærmer seg halvveis 🎾 og jentene stortrives🥳 Fantastiske forhold også for annen type trening 🏃‍♀️⛰🇫🇷

Une publication partagée par Langrennslandslaget (@langrennslandslaget) le

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Dem to bakerste merke ikke høyden🤞🏽🤪

Une publication partagée par Johannes Høsflot Klæbo (@johanneshk) le

 



Humeur

Une réussite en tout points

C’était génial. Le week-end fêtant le ski nordique organisé par Martin Fourcade – ingénieusement appelé “Martin Fourcade Nordic Festival” (MFNF) pour la communication (et puis parce que c’est la vérité, le patron c’était Martin) – à Annecy sous un soleil de plomb a été une réussite.

Réussite sportive parce que quasiment tous les meilleurs biathlètes du circuit étaient présents. Réussite populaire parce que l’immense tribune construite face au lac d’Annecy et au pas de tir était pleine toute la journée de samedi pour suivre les compétitions de biathlon et de rollerski. Réussite télévisuelle parce que La Chaîne L’Equipe a diffusé l’événement (et Dieu sait que ça fait du bien de voir du ski nordique en été !). Réussite politique avec l’intervention énamourée de Roxana Maracineanu, la ministre des Sports, sur l’antenne de la chaîne du groupe L’Equipe.

Enfin, réussite pour Martin Fourcade. Le GOAT (Greatest Of All Time) du biathlon, après une saison difficile, a réalisé un week-end parfait : organisation idéale, plateau d’athlètes de très haut niveau, cadre somptueux et… victoire lors de la mass-start organisée par lui-même !

Un week-end remarquable pour Martin Fourcade, le ski-roues, le biathlon, la ville d’Annecy et le MFNF. Une réussite en tout points.



 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.