Planète Blanche #21 : la meilleure équipe de biathlon du monde

Planète Blanche, Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique
Rollerski, trail, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues

PLANÈTE BLANCHE – Toutes les semaines, retrouvez l’actualité – qui se veut le plus exhaustive possible – des sports blancs sur Nordic Magazine

 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

HUMEUR – Les rois du monde

Pendant que nous pouvons (un peu) fanfaronner, faisons-le. Mais faisons-le bien. La France possède actuellement la meilleure équipe de biathlon de toute la planète. Avec à peine plus de 500 licenciés, c’est fort. Très fort même. Depuis que l’existence a basculé en 2020, les biathlètes tricolores sont on fire, dans la zone selon une expression empruntée à nos amis basketteurs. Martin Fourcade, libéré de l’étreinte exercée par Johannes Boe, heureux papa au cours de la semaine d’un petit (et déjà prometteur) Gustav, a réalisé un extraordinaire 78/80 derrière sa carabine et quatre victoires de rang en individuel. Derrière, ses petits copains de l’équipe de France ne sont pas en reste puisque, dans la Mecque de Ruhpolding, il n’y avait presque que de la doudoune bleue lors de la cérémonie des fleurs. Les six Français dans les 13 lors du sprint puis dans les 15 à l’issue de la poursuite. Le top 3 du général trusté par des biathlètes made in France. Et, surtout, le patron Martin Fourcade à son sommet, comme avant. Plus rien ne semble en mesure d’arrêter le Catalan aka Édouard Baer dans Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre dans sa quête d’un huitième gros globe de cristal. Ce serait fou, ce serait dingue mais que ce serait beau. Seul Johannes Boe, s’il revient en ce milieu de semaine à la compétition sur le site slovène de Pokljuka, peut encore l’empêcher. Mais, dorénavant, ce n’est plus le Norvégien, lâché au général, qui décide. En attendant de savoir dans quelle forme et quand le Norge va signer son retour, Martin Fourcade et les Français sont les rois du monde sur l’astéroïde biathlon de la Planète Blanche. Plus que jamais.

 

BIATHLON - Déjà vainqueur du sprint et du relais de Ruhpolding, Martin Fourcade a enchaîné lors de la poursuite pour signer sa 81e victoire en carrière avec le 20/20 et un fabuleux duel avec Quentin Fillon-Maillet, deuxième à 19/20. Simon Desthieux excellent 4e à un dixième du podium complété par Vetle Christiansen.

Martin Fourcade (FRA), Quentin Fillon Maillet (FRA), Simon Desthieux (FRA), Fabien Claude (FRA), Antonin Guigonnat (FRA), Emilien Jacquelin (FRA) – Tumashov/NordicFocus

 

Fourcade empereur de Ruhpolding, les Bleus tyrans du relais

Depuis que Johannes Boe est parti attendre puis pouponner son bébé, Martin Fourcade est intraitable sur la coupe du monde de biathlon. L’ancien tyran est redevenu tyran. Comment ? En retrouvant son tir d’antan. Depuis le début de l’année civile, le quintuple champion olympique n’a lâché que deux balles sur le pas de tir, pour 78 dans le mille dont 40 à Ruhpolding la semaine dernière. Un pourcentage d’exception qui permet à Fourcade de revenir au sommet, dossard doré de leader du général fièrement et solidement accroché à ses épaules. Sur le sprint ? Un 10/10 pour une victoire arrachée 3 secondes devant un Quentin Fillon-Maillet (10/10) retrouvé après une mauvaise semaine à Oberhof. Selon le patron, cette victoire lui aurait échappée l’année dernière. Preuve des progrès accomplis depuis quelques mois. Sur la poursuite ? Un 20/20 magistral alors que son pote et rival lâchait une balle sur le premier debout. Le même scénario qu’à la grande époque lorsqu’Anton Shipulin, Emil Hegle Svendsen ou Simon Schempp craquaient sous la pression de Fourcade. 

 

BIATHLON - Déjà vainqueur du sprint et du relais de Ruhpolding, Martin Fourcade a enchaîné lors de la poursuite pour signer sa 81e victoire en carrière avec le 20/20 et un fabuleux duel avec Quentin Fillon-Maillet, deuxième à 19/20. Simon Desthieux excellent 4e à un dixième du podium complété par Vetle Christiansen.

Martin Fourcade (FRA) – Tumashov/NordicFocus

 

Derrière cette démonstration de force de Martin Fourcade et de Quentin Fillon-Maillet, les autres tricolores n’étaient donc pas en reste puisque Simon Desthieux termine cinquième du sprint puis quatrième de la poursuite à un souffle de Vetle Sjaastad Christiansen, trop véloce pour être battu au sprint par l’Aindinois. Emilien Jacquelin est douzième puis sixième, Fabien Claude sixième et quinzième et Antonin Guigonnat, sur la voie de la guérison, treizième et huitième. Cette forme étincelante des Bleus s’est confirmée lors du relais saturnal : une démonstration de force offerte par Jacquelin, Fourcade, Desthieux puis Fillon-Maillet, vainqueurs avec six pioches, 1 minute 12 secondes devant la Norvège, battue pour la première fois de l’hiver. Cela faisait trois ans qu’un relais masculin français n’avait plus triomphé en coupe du monde. Ça remontait. Avec cette équipe fantastique, cette mauvaise stat’ n’existe plus. Reste maintenant à confirmer sur le prochain, aux Mondiaux d’Antholz (13-23 février).

 

BIATHLON - Sous de gros flocons à Ruhpolding, l’équipe de France composée d’Emilien Jacquelin, Martin Fourcade, Simon Desthieux et Quentin Fillon-Maillet a réalisé une prestation stratosphérique pour signer sa première victoire en relais… depuis le 5 mars 2017 ! Les bleus devancent la Norvège et l’Autriche.

Emilien Jacquelin (FRA), Martin Fourcade (FRA), Simon Desthieux (FRA), Quentin Fillon Maillet (FRA) – Tumashov/NordicFocus

 

Eckhoff sur une autre planète, les Françaises confirment

Tiril Eckhoff va rejoindre Pokljuka (Slovénie) avec le dossard doré de leader du général dans sa valise. Après son doublé sprint/poursuite de Ruhpolding, la Norvégienne domine le biathlon féminin mondial avec une marge assez dingue. Maintenant que la protégée de Siegfried Mazet met les balles en plein dans le mille, elle est intouchable. Quelque part, ça fait plaisir à voir tant elle a galéré par le passé. Un 10/10 lors du sprint suivi d’un 19/20 dans des conditions pas faciles lors de la poursuite, ça fait deux démonstrations et des adversaires qu’elle ne voit que sur le podium tellement son avance est conséquente. La Suédoise Hanna Öberg était à 30 secondes le premier jour, la Slovaque Paulina Fialkova à 45 secondes le dimanche. Un monde. Le fossé s’est creusé entre elle et ses rivales. Dorothea Wierer, jusque-là au sommet de la hiérarchie, termine troisième puis… vingtième. Ingrid Tandrevold est 32e et quatorzième. Bref, tout le monde perd de gros points au moment où Eckhoff amasse les précieuses unités à la pelle. Cela va-t-il continuer en Slovénie ? 

 

BIATHLON - La numéro un mondiale Tiril Eckhoff a signé une troisième victoire en trois courses à Ruhpolding en remportant, au terme d’une très belle prestation, la poursuite avec un 19/20 ! La Norvégienne conforte son maillot jaune. De leur côté, les bleues, mise à part Chloé Chevalier, ont galèré face aux cibles.

Tiril Eckhoff (NOR) – Tumashov/NordicFocus

 

Si les résultats individuels des Bleues (Julia Simon septième du sprint, Justine Braisaz onzième de la poursuite) n’ont pas été exceptionnels (en même temps c’est compliqué de faire aussi bien que ces messieurs), le relais disputé par les filles de Frédéric Jean a fait plaisir à voir. Simon, Anaïs Bescond, Célia Aymonier et Braisaz ont enchaîné un deuxième podium de rang après celui décroché une semaine plus tôt à Oberhof. Elles échouent à seulement 10 secondes des Norvégiennes remises dans la course par l’inévitable Eckhoff après un premier relais manqué par Karoline Knotten. Cela fait quatre victoires en quatre courses pour les Scandinaves cet hiver : elles seront les immenses favorites à Antholz.

 

BIATHLON - Julia Simon, Anaïs Bescond, Célia Aymonier et Justine Braisaz ont signé leur deuxième podium collectif de l’hiver en prenant la deuxième place du relais de Ruhpolding derrière les Norvégiennes, victorieuses des quatre relais de la saison ! Nouvelle troisième place pour l'épatante équipe de Suisse.

Julia Simon (FRA), Anais Bescond (FRA), Celia Aymonier (FRA), Justine Braisaz (FRA) – Tumashov/NordicFocus

 

> Bègue et Jeanmonnot montent sur le podium en IBU Cup

La cinquième étape de l’IBU Cup, sise à Orsblie (Slovaquie) comme la semaine précédente en raison du manque de neige à Duszniki Zdroj (Pologne), a (un peu) réussi à l’équipe de France envoyée dans l’est de l’Europe. Aristide Bègue et Lou Jeanmonnot ont effectivement terminé deuxièmes du relais mixte simple derrière les Norvégiens Endre Stroemsheim et Karoline Erdal. Ces derniers ont d’ailleurs remporté une course individuelle chacun : le sprint pour elle, la poursuite pour lui. C’est le Russe Semen Suchilov, aussi lauréat du relais mixte que la France a terminé cinquième, qui gagne le sprint masculin, la poursuite féminine revenant à la Suédoise Elisabeth Högberg. Le seul top 10 individuel français est signé par Martin Perrillat-Bottonet, neuvième de la poursuite.

 

BIATHLON - La Jurassienne Lou Jeanmonnot et le Pyrénéen Aristide Bègue ont pris une belle médaille de bronze derrière les Russes, en or, et la Suède, à l'occasion du relais mixte simple des championnats d'Europe de biathlon.

Lou Jeanmonnot (FRA), Aristide Begue (FRA) – Manzoni/NordicFocus

 

> Botet domine le Samse de Bessans

Alors que le circuit national de biathlon devait se trouver aux Plans d’Hotonnes le week-end dernier, il se réunissait à Bessans en raison du manque de neige sur le site aindinois. En Savoie, Paula Botet, en l’absence de nombreux athlètes en raison de l’IBU Cup et des JOJ, réalise le doublé en gagnant le sprint et la mass start devant Laura Boucaud. Chez les hommes, Ambroise Meunier, du club de ski de La Féclaz, domine le sprint et le Bornandin Thomas Briffaz la mass start.

 

BIATHLON - Bessans accueille la coupe de France / Samse National Tour de biathlon initialement prévue aux Plans d’Hotonnes. Paula Botet signe la victoire sur le sprint, tout comme Ambroise Meunier chez les hommes.

Paula Botet (FRA) – Circuit Nordique FFS


 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Bolshunov fait une Johaug à Nove Mesto, Gaillard revit

Depuis le Tour de ski qu’il a brillamment remporté devant son compatriote Sergey Ustiugov, heureux papa depuis quelques jours, Alexander Bolshunov vole sur les pistes de ski de fond. Sur le 15 kilomètres skate de Nove Mesto (République Tchèque), le Finlandais Iivo Niskanen est son dauphin à 24 secondes 3 alors que le Norvégien Sjur Roethe termine troisième à plus de 40 secondes. Sur la poursuite classique du lendemain, le Russe conserve son fauteuil de tsar avec 46 secondes de marge sur les Norvégiens Johannes Hoesflot Klæbo, qui lâche des points au général, et Simen Hegstad Krüger.

 

ski de fond, ski nordique, coupe du monde, Nove Mesto, poursuite, Alexander Bolshunov

Alexander Bolshunov (RUS) – Modica/NordicFocus

 

Du côté des Français, Jean-Marc Gaillard, à 39 ans, signe deux gros tops 10 en République Tchèque. Excellentissime et inattendu cinquième du 15 kilomètres à 55 secondes 8 de Bolshunov, il ne perd que quatre positions lors de la poursuite pour terminer neuvième. Jolis week-ends également pour Clément Parisse, treizième et onzième, Adrien Backscheider, quatorzième et quinzième, Hugo Lapalus, onzième et 18e, et Valentin Chauvin, 28e et 24e. Seul le Cluse Jules Chappaz, 30e et 43e, ne marque pas de gros points.

 

ski de fond, ski nordique, coupe du monde, Nove Mesto, poursuite, Jean-Marc Gaillard, France

Jean-Marc Gaillard (FRA) – Modica/NordicFocus

 

Johaug fait une Johaug

Chez les dames, tout est revenu à la normale. Battue à deux reprises lors du Tour de ski – par Ingvild Flugstad Oestberg puis Astrid Uhrenholdt Jacobsen -, la reine du circuit se reprend en remportant les deux courses du programme de Nove Mesto, où la foule des grands jours n’était malheureusement pas présente. Johaug domine donc l’individuel skate 32 secondes 7 devant la Russe Natalia Nepryaeva, Heidi Weng terminant troisième à 40 secondes 3. Lors de la poursuite classique dominicale, Johaug consolide son avance pour gagner plus d’une minute devant la même Nepryaeva et Oestberg, remontée de la sixième à la troisième place. Delphine Claudel, quatorzième et 24e, signe deux très belles courses tandis que Coralie Bentz, 23e et 28e, marque ses premiers points en coupe du monde.

 

ski de fond, ski nordique, coupe du monde, Nove Mesto, République Tchèque, poursuite, Nordic Magazine, Therese Johaug

Therese Johaug (NOR) – Modica/NordicFocus

 

> Tiberghien l’emporte en OPA Cup à Pragelato, deux autres podiums

Jean Tiberghien a gagné l’individuel 10 kilomètres libre disputé à Pragelato, dans le Piémont italien, dans le cadre de la coupe des Alpes de ski de fond. C’est sa quatrième victoire à ce niveau, la deuxième dans cet exercice. Il devance Clément Arnault. La veille, lors de la mass start classique, les Italiens avaient dominé la course en faisant le triplé, dominé par Paolo Ventura. Richard Jouve prenait la huitième place juste derrière Arnaud Chautemps. Chez les féminines, le Canada domine les épreuves : le départ groupé pour Dahria Beatty, l’individuel pour Katherine Stewart-Jones avec quatre Bleues dans les 10 dont Enora Latuillière quatrième juste devant Flora Dolci.

 

ski de fond, OPA Cup, Pragelato, Jean Tiberghien

Jean Tiberghien (FRA) – Capture d’écran Pragelato 2020

 

Enfin, pour les courses juniors, ce sont les Suissesses qui se distinguent : elles font le triplé lors de la mass start, pour une victoire de Nadja Kälin, tandis qu’Anja Weber remporte l’individuel skate. Chez les garçons, Kévin Lancia et Mathieu Goalabré, troisièmes de la mass et de l’individuel, montent sur des podiums dominés par les Allemands Jan-Friedrich Dörks et Friedrich Moch.


 

Visma Ski Classics, Planète Blanche

La Norvège domine La Diagonela

Lors de La Diagonela, course longue distance de 62 kilomètres tracée dans la vallée de la Haute-Engadine avec pour épicentre Zuoz, les Norvégiens ont fait leur loi ! Une semaine après une double victoire suédoise sur la Kaiser Maximilian Lauf, leurs voisins du Team Koteng ont pris leur revanche de façon éclatante. Chris Andre Jespersen et Astrid Oeyre Slind l’emportent avec des marges folles sur leurs concurrents : plus de trois minutes. Du côté des Français, Alexis Jeannerod, quinzième, et Marie Kromer, douzième, sont les mieux classés à l’issue de la course. Stian Hoelgaard et Slind prennent le dossard jaune de leader de la Visma Ski Classics avant la prochaine étape prévue dimanche prochain : la Marcialonga à laquelle les légendes Dario Cologna et Petter Northug Jr. prendront part.

 

Visma ski classics, la diagonela, Chris Andre Jespersen

Chris Andre Jespersen (NOR) – Visma Ski Classics

 

Les Belles Combes pour Jeannerod

Au lendemain de La Diagonela, Alexis Jeannerod, du Team Bauer, se trouvait en France pour disputer Les Belles Combes, course dont il est le parrain et comptant pour les circuits Challengers de la Visma et du Marathon Ski Tour. Il gagne cette course avec une trentaine de secondes de marge sur Emilien Louvrier, Thomas Chambellant complétant le podium. Céline Chopard-Lallier (Team Crédit Agricole Franche-Comté) domine la course féminine.

 

SKI DE FOND - Disputée dans de magnifiques conditions mais sur un parcours de repli, l’édition 2020 des Belles Combes comptant pour le Marathon Ski Tour et la Visma Ski Classics Challengers a été remportée par Alexis Jeannerod et Céline Chopard-Lallier.

Alexis Jeannerod (FRA) – Les Belles Combes

 

> Skogsholm remporte la Dolomitenlauf au jeté de skis, Holmberg roi d’Östersund

Deux autres courses comptant pour la Visma Ski Classics Challengers avaient lieu ces deux derniers jours. D’abord, le Suédois Andreas Holmberg (Lager 157 Ski Team) domine l’Östersund Ski Marathon comme sa compatriote Frida Hallquist. La Dolomitenlauf autrichienne, 50e du nom, est remportée par le Norvégien Vinjar Skogsholm (Team Parkettpartner Sjusjøen) vainqueur au sprint du Finlandais Velli-Matti Räsänen (Skimarathon Team Austria). Il avait gagné la Vasaloppet China il y a quelques semaines. Le Français Benoît Chauvet est neuvième. Enfin, l’Allemande Melina Schöttes (Team Tri-Nordic Coaching) a été la meilleure féminine.


 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Kubacki sur sa lancée à Titisse-Neustadt

Visiblement, sa victoire lors du concours des rois de Bischofshofen synonyme d’aigle doré de la Tournée des Quatre Tremplins, a libéré le Polonais Dawid Kubacki. Depuis ce lundi béni des dieux, le Polonais a gagné à deux reprises le week-end dernier sur le tremplin de Titisee-Neustadt en Allemagne. Mieux, avec ses deux podiums décrochés sur le tremplin de Predazzo le week-end suivant son sacre autrichien, il ne descend plus de la boîte. Ryoyu Kobayashi, troisième et deuxième, reprend des couleurs après ses déboires sur le petit tremplin italien alors que Karl Geiger, le leader du général, ne réussit pas un grand week-end. Il conserve tout de même le dossard jaune avant le week-end de Zakopane, où Kubacki va arriver en héros.

 

Ski de fond, biathlon , combiné nordique, saut à ski

Dawid Kubacki (POL) – Thibaut/NordicFocus

 

Pinkelnig aussi

La passe de trois pour l’Autrichienne Eva Pinkelnig ! Lauréate du dernier concours de Sapporo la semaine précédente, l‘Autrichienne a dominé de la tête et des épaules les compétitions disputées sur le tremplin de 102 mètres de Zao (Japon). La Norvégienne Maren Lundby ne compte plus qu’un petit point d’avance au classement général sur Pinkelnig alors que Chiara Hölzl, troisième et deuxième, n’est qu’à 40 unités. Du côté des Françaises, Lucile Morat, 28e et 29e, marque ses premiers points de l’hiver et Océane Avocat-Gros prend la 24e place du concours dominical. Enfin, les Autrichiennes (Daniela Iraschko-Stolz, Marita Kramer, Hölzl, Pinkelnig) écrasent le concours par équipes 140 points devant les Japonaises et les Norvégiennes. Cette semaine, les sauteuses se retrouveront à Rasnov (Roumanie).

 

Ski de fond, biathlon , combiné nordique, saut à ski

Eva Pinkelnig (AUT) – Vianney THIBAUT/NordicFocus

 

> Huber et Pedersen souverains en coupe continentale, des points pour Contamine

L’Autrichien Stefan Huber et le Norvégien Robin Pedersen remportent les deux concours de Klingenthal (Allemagne) comptant pour la coupe continentale. Si aucun des trois Français engagés n’a inscrit de points le samedi, Mathis Contamine, le meilleur sauteur cet hiver, termine 25e du second concours. Au général, Clemens Leitner, sixième et cinquième, prend les devants alors que le circuit se rendra à Sapporo (Japon) en cette fin de semaine.

 

> Steiner et Rainer s’échangent la politesse à une semaine de la venue de la coupe du monde

La Wünderteam domine la coupe de la FIS de Zakopane (Pologne) où les grands de la coupe du monde se rendront dans quelques jours. Maximilian Steiner et Stefan Rainer gagnent tous les deux en prenant la deuxième place lors de l’autre concours. Un échange de politesses en bonne et due forme. Au général, et avant les deux concours prévus à Rastbüchl (Allemagne) samedi et dimanche, l’Allemand Tim Fuchs, absent à Zakopane, est toujours en tête 53 points devant Rainer.


 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Opération nulle pour Pinturault au général, Noël un an après, Feuz roi du Lauberhorn

La semaine du Lauberhorn devait offrir un gros de pécule de points au Français Alexis Pinturault dans l’optique du gros globe de cristal décerné en fin d’hiver au vainqueur du classement général. Malheureusement, après une belle deuxième place lors du combiné devant Victor Muffat-Jeandet et derrière le surprenant autrichien Matthias Mayer, le Courchevelois a enfourché lors de la seconde manche du slalom de Wengen (Suisse). Les 80 points repris au Norvégien Henrik Kristoffersen sont partis en fumée en un quart de seconde puisque le Scandinave termine deuxième entre les piquets serrés. Deuxième parce que c’est bien Clément Noël, vainqueur de la sa première coupe du monde il y a pile un an au même endroit, qui s’impose dans l’Oberland bernois. Après une première manche parfaitement maîtrisée (avec le dossard un c’est plus simple), l’Avalin d’adoption a parfaitement géré son second passage malgré quelques frayeurs dans le mur. Victorieux d’un slalom d’exhibition au cours de la semaine à Crans-Montana, Noël s’est rassuré avant l’enchaînement Kitzbühel/Schladming.

 

 

La descente de Wengen, disputée sur le mythique Lauberhorn amputé de sa partie haute à cause d’un pisteur téméraire ayant détruit la piste le matin de la course, a été remportée par le local Beat Feuz, triple vainqueur sur cette piste légendaire. L’Italien Dominik Paris et l’Allemand Thomas Dressen complètent le podium à trois dixièmes. C’est dire si l’Helvète a dominé la course. Nils Allègre, quinzième, est le meilleur tricolore de cette descente. Cette semaine, c’est le mythe qui se présente sous les spatules des descendeurs : la Streif de Kitzbühel. Il va falloir un courage monstre à ces gars-là pour dominer cette piste légendaire et démesurément compliquée et dangereuse.

 

L’improbable victoire de Direz, Shiffrin au plus mal

Clara Direz a remporté une coupe du monde. Non, vous ne rêvez pas. La skieuse des Saisies s’est imposée lors du slalom géant parallèle de Sestrières (Italie). Décidément, cette station, qui a vu Antoine Dénériaz devenir champion olympique de descente en 2006, est faiseuse de miracles. Blessée à la main lors de la qualification, Direz a serré les dents lors des différents tours. Ne pouvant pas pousser à la sortie de la porte de départ, elle a tout de même réalisé l’exploit de sortir l’Américaine Mikaela Shiffrin dès les huitièmes. Ensuite, personne n’a pu résister à la Française : Tina Robnik, Marta Bassino et Elisa Mörzinger sont passées à la moulinette de la Savoyarde. Depuis les 11 victoires de Tessa Worley, Direz est la première française à s’imposer en coupe du monde de ski alpin féminine. En espérant que ce ne soit que le début de quelque chose de grand. De très grand.

 

 

D’autant qu’en géant, sa spécialité dans laquelle elle a été championne olympique de la jeunesse en 2012 à Innsbruck, elle aligne les bons résultats. La veille de sa victoire, elle prenait encore la treizième place tandis que Coralie Frasse-Sombet terminait onzième. En l’absence de Tessa Worley, touchée au genou, les géantistes tricolores assurent en prenant la relève. Devant, le podium s’est joué en un petit centième ! Aussi incroyable que cela puisse paraître, l’Italienne Federica Brignone et la Slovaque Petra Vlhova se partagent les lauriers de la victoire par la plus petite des marges devant Shiffrin. La semaine fut compliquée pour l’Américaine troisième du slalom de Flachau disputé mercredi en nocturne sur la piste Hermann Maier. C’est Petra Vlhova qui l’a emporté juste devant la Suédoise Anna Swenn-Larsson. Au général, ce n’est pas encore l’état d’urgence pour Shiffrin mais la passe dans laquelle elle se trouve est compliquée. Cette semaine, deux descentes, dont celle annulée à Val d’Isère en décembre, et un super-G sont prévus à Bansko (Bulgarie).

 

> Forni et Anguenot dans les 10 en coupe d’Europe

Au cours de la semaine dernière, une coupe d’Europe de slalom spécial féminin a eu lieu à Zell am See en Autriche. Si l’Italienne Marta Rosetti et l’Allemande Jessica Hilzinger l’emportent, la Française Joséphine Forni signe deux belles courses en terminant onzième puis huitième. Chez les hommes, la station de Kirchberg, toujours en Autriche, accueillait deux géants masculins : Stefan Brennsteiner et Giovanni Borsotti lèvent les bras tandis que Léo Anguenot prend la dixième place de la seconde course. Cette semaine, les descendeuses sont à St. Anton (Autriche), les slalomeuses à Hasliberg (Suisse) et les spécialistes masculins de la vitesse à Orcières (Hautes-Alpes).


 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Boch et Sénéachal rentrent dans le rang à Igls, Heinrich et Hauterville se signalent

Une semaine après leur éclatante sixième place décrochée à La Plagne pour leur toute première coupe du monde, les bobeuses françaises Margot Boch et Carla Sénéchal terminent treizièmes sur la piste d’Igls à Innsbruck (Autriche). Sur une piste qu’elles connaissent très peu, la performance mérite d’être soulignée et elle continueront en coupe du monde en cette fin de semaine puisqu’elles se dirigent vers Königssee (Allemagne). Mariama Jamanka et Annika Drazek remportent cette étape de la coupe du monde. Chez les hommes, en revanche, les Français Romain Heinrich et Dorian Hauterville réalisent leur meilleur résultat de l’hiver en prenant la sixième place à moins de trois dixièmes du podium dominé par les Allemands Francesco Friedrich et Thorsten Margis. En B4, ce même pilote l’emporte alors que les Bleus sont 18es après deux manches conclues à huit dixièmes de la tête.

 

 

En skeleton, l’Allemande Jacqueline Lölling, en tête de la coupe du monde, l’emporte en battant le record de la piste tandis que le Letton Martins Dukurs a été le plus rapide chez les hommes. Il creuse son avance au général sur le Russe Alexander Tretiakov, troisième en Autriche.

 

 

> Bessard quatrième en coupe d’Europe

La skeletonneuse française Agathe Bessard disputait il y a quelques jours de cela la coupe d’Europe de Sigulda (Lettonie). Elle y signe une superbe quatrième place à quinze centièmes du podium. Chez les hommes, Lucas Defayet prend la onzième place à un souffle du top 10.


 

Aucun titre pour l’Allemagne lors de l’Euro !

Aussi incroyable que cela puisse paraître, l’équipe nationale allemande de luge n’a pas décroché le moindre titre continental lors des championnats d’Europe 2020 disputés à Lillehammer (Norvège) lors d’une étape de la coupe du monde. L’Italien Dominik Fischnaller remporte sa première couronne européenne alors que la Russe Tatyana Ivanova est titrée pour la quatrième fois après 2010, 2012 et 2018. En double, ni Wendl/Arlt, ni Eggert/Benecken, qui se sont partagé les cinq derniers titres, ne sont dorés : ce sont les Russes Aleksandr Denisev et Vladislav Antonov qui décrochent la timbale. Enfin, en relais mixte le titre est remporté pour la première fois par les Autrichiens (Madeleine Egle, David Gleirscher, Thomas Steu/Lorenz Koller). Au classement général de la coupe du monde, le Russe Roman Repilov est toujours large leader comme Eggert/Benecken. Chez les femmes, Ivanova reprend 32 points de marge par rapport à l’Allemande Julia Taubitz. La semaine prochaine, la caravane mondiale de la luge se trouvera à Sigulda (Lettonie).

 

 

All in des Italiens en luge sur piste naturelle en Roumanie

La troisième étape de la coupe du monde de luge sur piste naturelle prenait place à Dornei, en Roumanie. Sur la piste morave, les Italiens dominent les débats puisque Greta Pinggera, Alex Gruber et Patrick Pigneter/Florian Clara remportent les trois courses du programme. En coupe du monde juniors, Delphine Vanhoutte, 12e, et Charlotte Roche, 13e, signent une course intéressante à Laas (Italie) où la locale Nadine Staffler l’emporte.


 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

La patronne Ledecka signe son retour

Pour la première fois de l’hiver, la Tchèque Ester Ledecka faisait son apparition sur la coupe du monde de snowboard alpin. C’est, en soi, un événement pour cette discipline, en mal d’engagements médiatiques. La double championne du monde, championne olympique et quadruple vainqueure du gros globe du parallèle, a, d’abord, terminé deuxième du slalom parallèle de Bad Gastein (Autriche) en s’inclinant face à Ramona Theresia Hofmeister, la grande dame de ce début d’hiver. Quelques jours plus tard, elle a pris sa revanche sur le géant parallèle de Rogla en Slovénie. Chez les hommes, ce sont les Italiens qui ont dominé la semaine : Daniele Bagozza a été le plus fort en Autriche et Edwin Coratti dans le pays au Triglav. Entre-temps, les Allemands Hofmeister et Stefan Baumeister avaient remporté le parallèle par équipes mixtes de Bad Gastein. Sylvain Dufour, 32e et 25e, n’a pas accédé au tableau final. Cette semaine, un slalom parallèle individuel et mixte est prévu à Piancavallo (Italie).

 

 

James encore en lévitation, top 10 pour Lefèvre à Laax

Comme tous les ans, le Laax Open, disputé en Suisse, est l’occasion de voir les meilleurs snowboardeurs s’envoyer en l’air. Cette année n’a pas dérogé à la règle puisque les finales d’halfpipe ont été de très haut niveau. L’Australien Scotty James s’offre une troisième victoire de rang en coupe du monde avec, encore une fois, un score très élevé : 95,75 points. Le Japonais Yuto Totsuka (92,25 pts), dauphin pour la troisième fois de rang de l’Aussie, et l’Américain Taylor Gold (87,00 pts) n’y peuvent rien. L’Espagnole Queralt Castellet (90,00 pts) l’emporte pour la deuxième fois de l’hiver après Copper Mountain en décembre. La prochaine compétition aura lieu dans deux semaines, après les X Games (23-26 janvier à Aspen), sur le pipe de Mammoth Mountain (États-Unis)

 

 

En slopestyle, la Française Lucile Lefèvre a réussi à entrer dans le top 10 en se qualifiant pour les demi-finales de la première coupe du monde de l’hiver dans la spécialité. L’Américaine Julia Marino (81,30 pts) s’impose chez les femmes et c’est le Canadien Sébastien Toutant (87,25 pts) qui a été le plus fort chez les hommes. Le prochain slopestyle est prévu dès ce week-end à Seiser Alm (Italie)… en même temps que les X Games !


 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Le ski cross français pas en réussite dans le froid canadien

L’étape de la coupe du monde de ski cross de Nakiska (Canada), marquée par le froid extrême (- 15°C), n’a pas été du goût des spécialistes française de l’exercice. Une semaine après des championnats de France qu’elle a remporté, Marielle Berger-Sabbatel a été la seule à tenir son rang : elle termine quatrième après une chute lors de la finale remportée par la Suédoise Sandra Näslund, numéro une mondiale. Chez les hommes, le local Reece Howden s’offre la victoire et devient le troisième Canadien à gagner cet hiver en ski cross. Son compatriote Kevin Drury, solide deuxième, reste leader du général. Morgan Guipponi-Barfety, treizième, a été le seul tricolore à passer un tour. Prochaine étape dès samedi à Idre Fjäll (Suède) où deux compétitions sont au programme.

 

 

Une finale pour Adelisse en slopestyle à Seiser Alm

Une semaine après l’épreuve de Font-Romeu, les meilleurs spécialistes de freeski slopestyle se retrouvaient du côté de Seiser Alm (Italie) pour une nouvelle coupe du monde. Tess Ledeux, en pleine préparation pour les X Games, qui arrivent en cette fin de semaine, n’avait pas fait le déplacement. En son absence, l’Américaine Caroline Claire (86,13 pts) s’impose devant la Norvégienne Johanne Killi (81,30 pts) et la Canadienne Elena Gaskell (79,63 pts). Chez les hommes, c’est le Norvégien Birk Ruud (92,91 pts) qui s’impose : le Suisse Fabian Bösch (89,78 pts) et l’Américain Colby Stevenson (88,08 pts) montent sur le podium. Le Français Antoine Adelisse, sur le podium en big air à Atlanta en décembre, termine huitième avec 74,18 points. prochaine épreuve dans deux semaines à Mammoth Mountain (États-Unis).

 

 

> Le run parfait de Le Palabe en coupe d’Europe à Vars

Lors des qualifications de la coupe d’Europe de Vars (Hautes-Alpes), le Français Alex Le Palabe a signé un run de freeski slopestyle absolument gigantesque. Crédité de 94.00 points, ce passage lui a offert un ticket pour la finale… où il n’a pas réussi à poser ses tricks.

 


 

Paralympique, Planète Blanche

Daviet sixième en Allemagne

Benjamin Daviet ne s’est aligné que sur une seule épreuve lors de la semaine de coupe du monde de ski nordique handisport à Altenberg et Dresde (Allemagne). Outre-Rhin, il a pris part au short libre de ski de fond. Le Bornandin termine sixième à moins d’une minute du Russe Vladislav Lekomtsev. Dans leur catégorie, Thomas Dubois (& Bastien Sauvage) et Anthony Chalençon (& Brice Ottonello) terminent respectivement 7e et 9e.

 

Ski de fond, une, biathlon, handisport

Benjamin Daviet (FRA) – Archive

 

Deux podiums pour Delaplace en Italie

Le skieur français Hyacinthe Delplace (& Maxime Jourdan) se trouvait en milieu de semaine dernière à Prato Nevoso (Italie) pour des slaloms de coupe du monde. Marie Bochet et Arthur Bauchet avaient décidé de ne pas faire le déplacement. En Italie, le déficient visuel français signe deux deuxièmes places derrière le local Giacomo Bertagnolli (& Andrea Ravelli). La coupe du monde se poursuit dès aujourd’hui à Kranjska Gora (Slovénie) avec des géants et un slalom.


 

Lausanne 2020, ski de fond, Biathlon, Saut à ski, Combiné nordique, Les Tuffes, Jeux olympiques de la jeunesse

Sept nouvelles médailles pour la délégation française

Visiblement, les Français engagés aux JOJ Lausanne 2020 font les choses bien. Lundi dernier, nous étions à sept breloques décrochées dans le clan tricolore. Ce lundi, nous en sommes à 14, soit pile le double ! Le ski alpinisme, nouveau venu dans le monde olympique, y est pour quelque chose puisque Margot Ravinel, après avoir déjà pris une médaille lors de l’individuel, est bronzée en sprint. Le lendemain, avec Victoire Berger, Bazil Ducouret et Anselme Damevin, elle prend même l’argent lors de la compétition par équipes mixtes. En biathlon, le relais mixte (Fany Bertrand, Léonie Jeannier, Théo Guiraud-Poillot, Mathieu Garcia) est bronzé. En hockey sur glace, Ludmilla Bourcet fait partie de l’équipe médaillée d’or en hockey-sur-glace 3×3 par équipes multi-nationales, comme Nathan Nicoud. Maël Halladj prend l’argent et Hugo Galvez le bronze. Enfin, hier, la sauteuse à skis Joséphine Pagnier est devenue vice-championne olympique de la jeunesse sur le tremplin des Tuffes.

 

Ski de fond, biathlon , combiné nordique, saut à ski

Josephine Pagnier (FRA), Anna Shpyneva (RUS), Stepanka Ptackova (CZE) – OIS/Joe Toth

 

La porte-drapeau Camila Copain a disputé son épreuve, le monobob, terminé à la cinquième position. Pour terminer ce point JOJ, notons qu’une compétition incroyable a eu lieu samedi dernier au snowpark de Leysin. Il s’agit de la finale du freeski slopestyle féminin. Trois filles, déjà au top mondial, s’affrontaient : l’Estonienne Kelly Sildaru (93,75 pts) a pris le dessus sur la Chinoise Ailing Eleen Gu (93,25 pts) et la Suédoise Jennie-Lee Burmansson (90,00 pts) après un immense suspense. La Française Jade Michaud (81,25 pts) termine cinquième après avoir posé le plus beau run de sa jeune carrière. Il reste trois jours pour performer et décrocher des médailles !


 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

> La famille Gachet au sommet du ski alpinisme français à Courchevel

La station de Courchevel accueillait samedi dernier les championnats de France de l’individuel de ski alpinisme. En Savoie, Axelle Gachet-Mollaret et Xavier Gachet sont sacrés champions de France alors que Margot Ravinel, tout juste revenue des JOJ auréolée de trois médailles, est titrée chez les juniors.

 

 

> Nouveau doublé de Riiber frère en coupe continentale de combiné nordique

Faute de coupe du monde, la seule actualité du combiné nordique ce lundi matin concerne la coupe continentale de Klingenthal (Allemagne). Le Norvégien Harald Johnas Riiber, le frère de, remporte les deux épreuves comme la semaine précédente à Oberwiesenthal. Au général, il revient à 64 points de l’Allemand Jakob Lange, deux fois cinquième. Du côté des Français, Gaël Blondeau termine onzième le premier jour et Edgar Vallet quatorzième le lendemain. La prochaine étape aura lieu en fin de semaine à Rena (Norvège).

 

> Croxall l’emporte à Mont du Lac

L’expérimenté canadien Kyle Croxall gagne la troisième étape du championnat du monde de Red Bull Crashed Ice disputée à Mont du Lac (États-Unis). Il devance la légende Cameron Naasz, deuxième du général à 25 points du Russe Dmitriy Murlychkin. La locale Amanda Trunzo, numéro une mondiale, l’emporte chez les femmes tout comme Johanny Velasquez dans la catégorie junior, dominée au général par le Français Arthur Richalet-Chaudeur. Pas d’épreuve cette semaine mais deux 250, les moins riches en points, sont prévues dans deux semaines à Percé (Canada) et Nagano (Japon).

 

 

> Dubourg prend la tête du Trophée Andros après Serre Chevalier

Jean-Baptiste Dubourg, troisième de la première course gagnée par Yann Ehrlacher puis deuxième de celle dominée par Nicolas Prost, prend les commandes du classement général du Trophée Andros après les épreuves disputées à Serre Chevalier (Savoie). Le quadruple tenant du titre devance maintenant Aurélien Panis de sept unités. Vendredi et samedi ont lieu les courses de Lans-en-Vercors (Isère), décisives avant la grande finale de Super-Besse (Puy-de-Dôme).

 

> L’égalité du prize money entre garçons et filles instaurée dans le monde du freeride

Le Freeride World Tour a annoncé, juste avant le début de la première étape de son circuit qui vient de débuter à Hakuba (Japon), que les prize money accordés à leurs athlètes seront les mêmes pour tout le monde. Ce qui veut dire qu’il n’y aura aucune différence sexuelle d’opérer par le FWT. « C’est un grand pas en avant pour la place de  la femme dans l’industrie du ski et du snowboard freeride. C’est tout simplement la seule et bonne décision à prendre pour le FWT. Nos athlètes féminines ont prouvé leur engagement dans le sport avec une progression immense ces dernières années, devenant ainsi des modèles pour de nombreux de fans autour du monde », déclare Nicolas Hale-Woods, CEO du FWT à l’annonce de cette nouvelle.

 

ski freeride

 

> Baldauf condamné à son tour par la justice autrichienne : notre article ICI

 

> Severin Freund a ressauté

 

> L’immense frisson Mauro Caviezel lors de la descente du combiné alpin de Wengen sur le saut de la tête de chien…

 

> Un improbable saut à 7 skieurs fait le buzz !

 

> Les sports d’hiver font la une de L’Équipe ce lundi 20 janvier 2020

 

Photos : Nordic Focus Photo Agency / Instagram / OIS / Freeride World Tour / Archives / Les Belles Combes / Visma Ski Classics / Pragelato 2020 / Circuit Nordique FFS.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.