Planète Blanche #3 : Spillane entre au Hall of Fame

Ski de fond, biathlon, combiné nordique, ski nordique, saut à ski, saut spécial, tremplins, ski, hiver, coupe du monde, jeux olympiques, coupe de France, neige

PLANÈTE BLANCHE – Un nouveau rendez-vous hebdomadaire débarque sur Nordic Magazine. Il s’agit de la Planète Blanche, lieu où se rassemblent tous les sports d’hiver, sans exception.

Toutes les semaines, retrouvez l’actualité – qui se veut le plus exhaustive possible – des sports blancs.

 

Hirscher va laisser un grand vide

Comme redouté, et comme révélé par les médias autrichiens quelques jours avant sa prise de parole sur l’ORF 2, la télévision publique – Marcel Hirscher a pris sa retraite sportive. Dès son annonce faite, c’est un véritable déferlement d’hommages qui s’est abattu sur les réseaux sociaux. Tous ceux qui se sont cassés les dents face à lui depuis une dizaine d’années lui ont écrit un petit mot.

 

 

La légende autrichienne va laisser un grand vide dans le petit monde qu’est celui du ski alpin. Huit gros globes consécutifs, cinq titres mondiaux et deux olympiques ainsi que 67 victoires en coupe du monde, ça ne s’efface pas comme ça, d’un coup de brosse.

 

 

Il va falloir attendre longtemps avant de retrouver un champion de la trempe du grand Marcel dans le grand cirque blanc. En attendant, sa décision d’arrêter sa carrière de sportif professionnel ouvre l’appétit en grand de ses ex-congénères. Qui d’Alexis Pinturault, Dominik Paris ou Henrik Kristoffersen va en profiter et rafler le gros globe de cristal en fin d’hiver prochain ? Réponse tout au long de l’hiver dans la Planète Blanche de Nordic Magazine.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Strange how emotional it can feel to say ‘goodbye’ to a retiring athlete, but then again it’s not strange at all. When it’s an athlete you have been learning from and finding inspiration from for your entire career, it’s not strange. When it’s an athlete who took your sport to totally different heights, who showed that what we once thought was impossible is possible, it’s not strange. When it’s an athlete who has inspired generations of athletes to come to get up, to fight, and to bring their absolute best every single time, it’s not strange. When it’s an athlete who always treated the others with respect, and showed us what sportsmanship means, it’s not strange. No, it’s not strange at all. Thank you for the incredible moments in this sport, Marcel. Wishing you all the best for the future. 🙌🙌🙌 #GOAT (*wipes tear from eye*) 📷: GEPA/@atomicski

Une publication partagée par Mikaela Shiffrin ⛷💨 (@mikaelashiffrin) le

 

 

 


 

Gérard enchaîne, retour gagnant pour Riiber et Rehrl roi des Grands Prix

Il y a une semaine, Antoine Gérard (US Ventron) remportait pour la première fois un Grand Prix d’été. C’était à Oberhof lors de la quatrième épreuve estivale. Depuis, le leader du combiné nordique français a ajouté deux nouveaux podiums : la troisième place à Tschagguns (Autriche) en milieu de semaine et la deuxième position hier du côté de Planica (Slovénie) où se disputaient les finales.

 

Sans la disqualification du premier concours de saut à Planica, Gérardqui s’est confié à Nordic Magazine après sa victoire allemandeaurait pu prétendre terminer l’été à la deuxième place du général derrière l’intouchable Franz-Josef Rehrl, deux victoires lors de la tournée, qui s’est même offert de luxe de ne pas disputer la dernière épreuve du calendrier. L’Italien Samuel Costa s’intercale donc entre l’Autrichien et le Français.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

3 time on the box for 3 competitions !!! 2nd today, again a hard battle but always so fun (easier to say that when you had finish on the podium 😅) ! I was disappointed after my disqualification yesterday, and I’m happy to come back in the game today. Finally, 3rd at the Summer Grand Prix overall ! 🥉 It gives me lots of confident for this winter. Time to recovery now 😴 • • 3 podiums d’affilés sur mes 3 dernières compétitions !!! 2ème aujourd’hui après une rude bataille sur les skis. J’ai pris beaucoup de plaisir ces 2 dernières semaines. J’etais déçu hier après ma disqualification, et je suis content d’avoir réussi à me remobiliser pour aujourd’hui. Je finis donc 3ème des ces Grand Prix d’été au général !!! 🥉 Vraiment heureux de cette performance et cela me donne beaucoup de confiance pour cet hiver. Il est maintenant l’heure de se reposer un peu. 😴 • • @ermitage.resort – @groupe_colas @salomonnordic – @swix_sport – @fluege.de – @julbo_eyewear

Une publication partagée par Antoine Gerard (@antoinegerarddd) le

Laurent Muhlethaler, très bon cet été, termine 5e du général des Grands Prix grâce à une 7e place à Tschagguns. Il a pris la 8e et la 13e place à Planica le week-end dernier. L’Italien Raffaele Buzzi remporte le trophée du meilleur skieur de l’été, le meilleur sauteur étant Rehrl.

 

 

> Retour tonitruant de Riiber, Riessle roi de Tschagguns

Comme en 2017, c’est l’Allemand Fabian Riessle qui remporte le gundersen de Tschagguns, commune autrichienne située dans le Vorarlberg, à l’extrême-ouest du pays.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

@rioriessle wins in @meinmontafon ahead of @samuelcosta_official and @antoinegerarddd! #fisnoco #nordiccombined

Une publication partagée par FIS Nordic Combined (@fisnordiccombined) le

Mais le grand homme de la semaine, c’est Jarl Magnus Riiber. Le combiné norvégien, roi absolu de l’hiver passé, faisait son grand retour à la compétition à Planica. Il est peu dire qu’il l’a réussi : l’Osloïte, double champion du monde à Seefeld en début d’année, remporte les deux courses et prépare parfaitement la saison à venir.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

🥇@riiberjarl 📸@sandravolk256

Une publication partagée par Kombinertlandslaget (@kombinertlandslaget) le

> Seidl blessé

La mauvaise nouvelle du week-end vient de l’Autriche et de Mario Seidl. Le vainqueur du général des Grands Prix 2018 et du Triple de Chaux-Neuve s’est blessé à Planica vendredi lors de l’entraînement : il souffre d’une déchirure des ligaments croisés. Son hiver est terminé avant même d’avoir débuté. Get well soon Mario.

 

>>> La combinée Léna Brocard s’est également exprimé sur Nordic Magazine la semaine passée

 

Fourcade au CIO en 2022 ?

Peu avant l’annonce de la retraite d’Hirscher, on apprenait qu’une autre légende, Martin Fourcade, serait le candidat de la France pour obtenir un siège à la commission des athlètes du Comité International Olympique (CIO) en 2022 à l’issue des Jeux de Pékin.

 

 

Le biathlète multiple champion du monde et olympique a été préféré – après un vote qui a provoqué des remous et qui continue d’en provoquer au sein du Comité national olympique et du sportif français (CNOSF) présidé par Denis Masseglia – au perchiste Renaud Lavillenie. Ce dernier a annoncé qu’il soutiendrait, et aiderait, son compatriote dans sa quête de siège olympique.

 

 

Étant donné que Tony Estanguet quittera le CIO au dernier jour des Jeux de Tokyo 2020, la France n’aura pas de représentant au sein de la commission des athlètes jusqu’en 2022… si Fourcade est élu ! Sachant qu’il y aura seulement deux places de mises en jeu, il y a un risque. Mais vu comment le Catalan sait y faire quand il s’agit de se mêler au monde politique et vu ses engagements, on croit en lui.

 


 

Irving récidive, première hors de Chine pour Zhang

La première étape de la coupe du monde de freeski halfpipe avait lieu le week-end passé à Cardrona, sur l’Île du Sud de la Nouvelle-Zélande. Le jeune américain Birk Irving – déjà vainqueur de l’épreuve de Mammoth Mountain en fin d’hiver dernier – a récidivé en devançant, avec un run monstrueux crédité de 95.60 points, le Canadien Noah Bowman (93.40 pts) et son compatriote double champion du monde en titre Aaron Blunck (92.80 pts).

 

 

La Chinoise Zhang Kexin, qui en est à sa troisième victoire en coupe du monde (la première hors de Chine), l’emporte chez les femmes (91.00 pts). Sa compatriote Gu Eileen (89.00 pts) et la Russe Valeriya Demidova (87.80 pts) l’accompagne sur le podium.

 

 

Thomas Krief (26 ans) prend la 13e place (76.80 pts) : il échoue à moins de trois points d’une qualification en finale. Il était le seul Français engagé en Nouvelle-Zélande en l’absence de Kevin Rolland qui se remet cette saison de sa lourde chute lors d’une tentative de record du monde du saut le plus haut survenu à La Plagne il y a quelques mois.

 

> Le stade de baseball d’Atlanta comme théâtre d’une compétition de Big air en décembre prochain !

C’est LA grande nouvelle de la semaine en snowboard et freeski. Les 20 et 21 décembre prochains, une coupe du monde de Big air sera organisée à l’intérieur du stade de baseball des Braves d’Altanta, le SunTrust Park. 40 000 personnes sont attendues pour les deux journées de compétition soutenues par Visa. Tess Ledeux, championne du monde de la spécialité et vainqueure des Summer X Games d’Oslo sur ce format, sera-t-elle présente en Georgie quelques jours avant Noël ? Mystère.

 


 

Hanevold et Fernández Ochoa sont décédés

La semaine fut compliquée sur la Planète Blanche qui a perdu deux grands champions.

 

> Hanevold s’en va

Mardi 3 septembre, on apprenait la terrible nouvelle. Le Norvégien Halvard Hanevold (49 ans) est décédé à son domicile, à Asker, près d’Oslo. Alors qu’il commentait le Martin Fourcade Nordic Festival quelques jours auparavant depuis Annecy pour la NRK, télévision publique norvégienne pour laquelle il travaillait, le très aimé biathlète est passé de l’autre côté du soleil. Les athlètes du monde entier, et de tout, âge lui ont rendu hommage, comme son employeur.

 

 

Durant sa longue carrière (1992-2010), il a remporté trois titres olympiques, cinq médailles d’or aux Mondiaux, deux petits globes et neuf succès individuels. Finalement, il ne lui aura manqué que le gros globe de cristal.

>>> Lisez ce magnifique et poignant hommage de Torbjørn Nordvall, journaliste suédois spécialiste de ski nordique.

 

> Avec Fernández Ochoa, une pionnière disparaît

Depuis le 23 août, l’ancienne skieuse espagnole Blanca Fernández Ochoa était portée disparue après être partie en randonnée non loin de Madrid. Le corps sans vie de la médaillée de bronze du slalom olympique d’Albertville 1992 a été retrouvé mercredi dernier alors que près de 500 personnes battaient le coin à sa recherche. À ce jour, elle est toujours la seule et unique espagnole médaillée olympique aux Jeux d’hiver.

 

La rédaction de Nordic Magazine adresse ses plus sincères condoléances aux familles d’Halvard Hanevold et de Blanca Fernández Ochoa.

 

En bref…

> Spillane entre au Hall of Fame

L’ancien combiné américain Johnny Spillane, une victoire en coupe du monde et un titre mondial, sera officiellement intronisé au Hall of Fame (Temple de la Renommée) de US Ski & Snowboard en avril 2020. Le triple vice-champion olympique 2010 – dont une fois derrière Jason Lamy Chappuis (les commentaires de Patrick Montel raisonnent encore en nous près de 10 ans plus tard) – a été le premier Américain champion du monde de ski nordique en 2003, à 23 ans.

 

 

Celui qui était toujours présent lors des grands championnats rejoint, notamment, Karl Magnus Satre, John Bower ou Ted Farwell comme combiné entré au Hall of Fame.

 

> Forni continue de briller aux Antipodes

Après ses deux podiums, dont une victoire, en Australie, la slalomeuse tricolore Joséphine Forni a pris la deuxième place du slalom néo-zélandais de Coronet Peak, comptant toujours par le Coupe d’Australie et de Nouvelle-Zélande. C’est la Britannique Alex Tilley qui l’emporte.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

New fav place to do what I love the most 🙌🇳🇿 Ready for the last race of summer season ! #coronetpeak #anotherbestday #trainingwithview

Une publication partagée par Joséphine Forni (@josephineforni) le

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Super Slalom 💯

Une publication partagée par Winter Games NZ (@wintergamesnz) le

 

> La FIS en visite en France, les Mondiaux 2025 d’alpin à Saalbach ?

Comme tous les ans à pareille époque, les émissaires de la FIS sont venus inspecter les pistes françaises. À Courchevel, ils ont pu prendre note de l’apparition d’un mur d’arrivée, rallongeant la piste de 70 mètres, sur le stade Emile-Allais. La FIS est ensuite allée du côté de Val d’Isère pour l’inspection de la piste féminine.

 

 

Après avoir perdu le vote l’opposant à Méribel-Courchevel pour l’édition 2023, Saalbach retente sa chance ! La station autrichienne a déposé sa candidature à la FIS pour l’organisation des Mondiaux 2025 de ski alpin. Elle fera face à Garmisch-Partenkirchen (Allemagne) et Crans-Montana (Suisse). L’élection aura lieu en mai 2020 en Thaïlande à l’occasion du Congrès de la Fédération Internationale de Ski.

 

 

> Deux nouvelles épreuves au calendrier Challengers de la Visma Ski Classics

La Furusjøen Rundt-Rennet, une course norvégienne de 45 km, et Les Belles Combes, disputées dans le Haut-Jura, deux compétitions de classique intègrent le calendrier Challengers de la Visma Ski Classics, parallèle au Pro Tour où siègent, notamment, la Vasaloppet ou la Marcialonga.

 

> Worley copilote d’un jour de Bonato

À l’occasion du rallye du Mont-Blanc, remporté par Yohan Rossel, la géantiste double champion du monde Tessa Worley a eu l’occasion de jouer les copilotes avec Yoann Bonato, vainqueur l’an passé sur les routes hautes-savoyardes, à Taninges.

 

 

> Kitzbühel dévoile son affiche pour le prochain week-end du Hahnenkamm

 

> La star mondiale du télémark Amelie Wenger-Reymond s’essaye au saut à la perche

 

> Quand Bolshunov skie dans son jardin !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Зима приближается! @rossignolnordic @rossignolapparel #anotherbestday #bandofheroes

Une publication partagée par bolshunov.ski.gonki (@san_sanych_bolshunov) le

 

> Le sauteur freestyle suisse Nicolas Gygax s’entraîne dans l’eau de Minsk

 

Voir cette publication sur Instagram

 

different ramp, same thing 🙃 #indoor #waterramp #minsk #freestyle #aerials #skiing #srfsport • • @schweizersporthilfe @armee.ch_sport @bliz_switzerland

Une publication partagée par Nicolas Gygax (@nicolasgygax) le

 

> Les fondeurs norvégiens sont à Font-Romeu (suite)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Mediedag for jentene i Font-Romeu! 📸🎥 «Altmuligmann» Bjørnar sørger for at jentene har det de trenger før morgenøkta!

Une publication partagée par Langrennslandslaget (@langrennslandslaget) le

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Elghufs ✅

Une publication partagée par Langrennslandslaget (@langrennslandslaget) le

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

“All smiles” før dagens store test – litt værre stod det til med gutta etterpå. Hvordan det gikk får du se senere i kveld 🎥

Une publication partagée par Langrennslandslaget (@langrennslandslaget) le

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Spenst og styrke 🏋️‍♀️🦘på @langrennsjentene1

Une publication partagée par Langrennslandslaget (@langrennslandslaget) le

 



Humeur

Une nouvelle ère s’ouvre

Plus jamais on ne verra Marcel Hirscher découper comme personne la Gran Risa d’Alta Badia, la Face de Val d’Isère, la Planai de Schladming, la Chuenisbärgli d’Adelboden ou la Miramonti de Madonna di Campiglio. Plus jamais, l’Autrichien ne gagnera de temps dans les trous d’une piste démontée par les passages de ses concurrents. Plus jamais, on se demandera pas où est passé le GOAT (vous avez l’habitude de ce mot maintenant) du ski alpin.

Plus jamais. C’est cette expression qui revient le plus depuis l’annonce de la retraite du Salzbourgeois. Va-t-on retrouver un jour un aussi grand champion ? Rien n’est moins sûr même si Hirscher est arrivé après Stenmark, Maier, Svindal ou Killy.

Avec la retraite de Marcel Hirscher, couplée à celles d’Aksel Lund Svindal et de Lindsey Vonn, le ski alpin perd gros. Très gros. Trois des plus grands champions que la Planète Blanche ait enfantée pour rassasier les fans du sport olympique d’hiver prédominant s’en vont, en même temps, au même moment. Mais pas au même endroit.

Le Scandinave et la Speed Queen ont terminé sur une médaille en descente aux Mondiaux. L’Autrichien a, lui, terminer la saison après sa moisson suédoise. Avant de faire monter le suspense tout au long de l’été. Finalement, il prend le même chemin que Vonn et Svindal. La retraite. Les trois mégastars de ce sport auront finalement terminé de la même manière : en brillant en Suède lors des Mondiaux d’Åre. La boucle est bouclée. Une nouvelle ère s’ouvre. En bleu-blanc-rouge ? Espérons-le. 



 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.